14 pratiquants de Falun Gong illégalement jugés dans les tribunaux de Dalian en une seule semaine

Le 22 janvier 2014, les pratiquants de Falun Gong, M. Ma Ruitian, M. Han Xueming et Ma Aibing ont été jugés par le tribunal du district de Jinzhou. Mme Qin Yulan, a été jugée dans ce même tribunal, le lendemain. M. Liu Qingtao a également été jugé le 23 janvier mais dans le tribunal du district de Kaifa. Le 27 janvier, neuf pratiquants ont été condamnés par le tribunal du district de Zhongshan.


Les procès ont été annoncés comme étant "publics ", ainsi de nombreuses personnes travaillant dans le système légal ont été invitées à s’asseoir dans les salles d’audiences en tant que spectateurs, ce qui signifie que seuls quelques parents des accusés ont été autorisés à être présents.

Le tribunal du district de Jinzhou juge M. Ma Ruitian, Ma Aibing et M. Han Xueming

Les parents et amis de M. Ma Ruitian, Ma Aibing et M. Ha Xueming se sont rassemblés tôt dans la matinée du 22 janvier, à l’extérieur de la salle d’audience. La police gardant l’entrée du tribunal les a empêchés d’entrer. Seuls cinq parents, dont l’épouse de Ma Ruitian et sa fille cadette ont été autorisés à entrer. La mère de M. Han Xueming a supplié les gardes de la laisser entrer : " Je suis sa mère, pourquoi ne puis-je le voir ?", mais sans succès.

Lors du procès, l’avocat de la défense a noté la raison pour laquelle les pratiquants étaient innocents. Sa défense était puissante et il n’a pas été interrompu. Le procureur public, Gao Xin, était au début, très arrogant mais n'a pu par la suite opposer de réponse aux arguments du procureur. Le juge Wang Zhongwei a ignoré les arguments avancés par la défense et a mené le procès de façon routinière et appelé, à 10h 30 heures, à une suspension d’audience.

Mme Qin Yulan, jugée dans le tribunal du district de Jinzhou

disinterested spectators, including Political and Legal Affairs committee members, court staff, police etc.
Le 23 janvier, le procès de Mme Qin Yulan a débuté à 9h 45 et a duré jusqu’à 11 h du matin. Seuls trois parents ont été autorisés à entrer dans la salle du tribunal. Sa fille a déclaré à la cour qu’elle était liée à l’affaire et espérait y assister en tant que seconde accusée, mais elle n’a pas été autorisée à entrer. La tribune publique était pleine de personnes non concernées, dont les membres du Comité des Affaires Politique et Légale, le personnel du tribunal, la police, etc.….


L’avocat a plaidé l'innocence au nom de Mme Qin. Lorsqu’on lui a demandé pourquoi elle pratiquait le Falun Gong, Mme Qin a répondu qu’après avoir débuté la pratique, les maux dont elle avait souffert pendant de nombreuses années avaient été guéris.


Le juge Yang Huichao présidait. Liu Dongxue et Gao Jie étaient les procureurs.

M. Liu Qingtao, jugé dans le tribunal du district de Kaifa

Le procès de M. Liu Qingtao a débuté le 23 janvier, à 9 h30. Le juge était Wang Qian et le procureur public Wu Lin. De nouveau, la salle du tribunal était pleine de fonctionnaires publics, et seuls trois parents ont été autorisés à entrer.


Le fils de M. Liu a soumis à l’avance une demande auprès du tribunal pour être second accusé. Le juge Wang a déclaré qu’il pourrait y assister s’il montrait une pièce d’identité en règle. Cependant, le jour du procès, Wang est revenu sur ses paroles et a demandé au fils de M. Liu se soumettre un " extrait de casier judiciaire " afin d’entrer dans le palais de justice, ce qui signifie que le fils n'a pas pu entrer pour témoigner au nom de son père.


Au cours du procès, l’avocat a demandé: "Quelle ‘secte’, mon client a-t-il utilisée pour enfreindre la loi ? Quel est le nom de cette secte ? Quelle loi a été enfreinte ? " Le procureur public n’a pas répondu. L’avocat a alors présenté des arguments puissants en faveur de l’innocence des pratiquants. Le juge et le procureur public n’ont répondu à aucune de ses questions. Ils ont simplement suivi les procèdures de routine et annoncé un report d’audience à 10 h 23

Neuf pratiquants condamnés au tribunal du district de Zhongshan

Le 27 janvier, à 09 h 30, le juge Liang Yongguo a prononcé un jugement concernant neuf pratiquants de Falun Gong, y compris Che Zhongshan, Zhu Chengqian et Wang Shouchen.


Très peu de parents ont été autorisés à entrer dans la salle du tribunal, alors que beaucoup d’autres étaient tenus à l'écart. Les neuf pratiquants avaient été détenus pendant plus d’un an et était tous très faibles. Mme Pan Xiuqing, âgée de plus de 60 ans, pouvait difficilement manger, quasiment toutes ses dents étant tombées. Elle était si faible qu’elle a dû être portée dans la salle du tribunal par la police.


Tous les pratiquants ont été condamnés à la prison: six ans pour Che Zhongshan, cinq ans et neuf mois pour Zhu Chengqian, quatre ans et six mois pour Wang Shouchen, cinq ans et six mois pour Pei Zhenbo, cinq ans et trois mois pour Pan Xiuqing, quatre ans et six mois pour Shi Zhansheun, quatre ans et six mois pour Bai Ruyu, quatre ans pour Yu Bo et quatre ans pour Guo Song. Les neuf pratiquants ont fait appel de leur condamnation.


Une fois les sentences prononcées, les parents des pratiquants étaient très agités. Quelqu’un pleurait, quelqu’un a criéé ‘Injuste’ et un parent en larmes à crié à un pratiquant : "Je continuerai à faire appel pour toi-même si je suis ruiné."


Les pratiquants ont été arrêtés le 6 juillet 2012, lorsque le Bureau 610, le Comité des Affaires Politique et Légale, l’équipe de la sécurité intérieure, le Bureau de la sécurité nationale, le Bureau de la sécurité publique, les postes de police et les comités de communautés ont initié une campagne à grande échelle pour appréhender les pratiquants de Falun Gong qui avaient installé des récepteurs satellites pour recevoir NTDTV.

Ils ont localisé prés de 100 pratiquants, les ont arrêtés puis torturés. Plus de dix pratiquants se trouvent encore dans le centre de détention.


Selon la loi chinoise, une décision devrait être prise au maximum après un mois de détention. Cependant, les autorités ont esquivé leur responsabilité et refusé de libérer les pratiquants.


En novembre 2013, les affaires impliquant ces pratiquants ont été à nouveau envoyées aux différents tribunaux.

Version anglaise :
14 Falun Gong Practitioners Illegally Tried in Dalian Courts in a Single Week

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.