De fréquentes transplantations d'organes d'origine non vérifiée ne sont pas rares en Chine

La routine des transplantations d'organes à l'Hôpital Général de l'Armée populaire de libération

D'après le personnel médical qui travaille dans la Salle d'Opération 301 à l'Hôpital Général de l'Armée de Libération du Peuple, des transplantations d'organes ont lieu quasi quotidiennement. Elles sont une telle routine que le personnel médical ne considère plus les grandes opérations de greffes d'organes comme quelque chose d'extraordinaire.


Cependant, leurs supérieurs organisent souvent des réunions, les avertissant de ne pas révéler au monde extérieur ce qui se fait à l'hôpital. On peut se poser la question: Pourquoi est-il si facile pour eux d'obtenir des organes compatibles, à moins qu'il n'existe une énorme base de données de dons d'organes?


Des greffes d'organes ont été effectuées pendant trois jours consécutifs à l'Hôpital You'an de Beijing

Un chef de service à la Banque de Chine de la ville d'Anyang dans la province du Henan, a subi une opération de greffe du foie en Juin 2008 à l'hôpital You'an de Beijing.


L'hôpital a réalisé trois greffes d'organes en trois jours. Il était le premier. Le deuxième patient est décédé durant la procédure.


Le troisième patient a passé beaucoup de temps en convalescence à l'hôpital après avoir reçu un nouveau coeur. Quand les gens lui ont demandé d'où provenait l'organe, il a dit qu'il provenait d'un prisonnier exécuté et qu'il avait obtenu le coeur en moins d'un mois. La procédure lui a coûté plus d'un million de yuans.

Le site Internet Minghui a rapporté plus tôt que l'hôpital You'an de Beijing n'a conservé aucun registre des donneurs d'organes, même pas leurs noms. Ce que l'on sait c'est que chacun d'entre eux avaient entre 30 et 40 ans. L'hôpital a dit à ses employés qu'ils étaient tous des "prisonniers exécutés." Toutes informations à leur sujet ou sur les greffes étaient des secrets d'État et en conséquence ne devant pas être révélées. Ils ont longtemps menti aux patients greffés.

L'Hôpital Anzhen de Pékin programme trois greffes de cœur

Un parent éloigné d'un pratiquant a une grave maladie cardiaque et se trouve actuellement à l'Hôpital Anzhen de Pékin en attente d'une greffe de coeur. On lui a demandé de se rendre à l'hôpital parce qu'ils avaient trouvé un organe compatible.


Aux environs du 25 décembre 2013, on lui a dit que l'organe n'était plus disponible, il avait par conséquent prévu de revenir dans sa ville natale. Mais le 7 janvier 2014, l'hôpital lui a dit qu'ils avaient un autre coeur disponible. On raconte que la greffe ne s'est pas faite à l'Hôpital d' Anzhen mais à l'endroit où se trouvait le prisonnier .


Trois patients ont été informés qu'ils allaient subir des greffes de coeur dans la province du Guangxi, où ils passeront plus de dix jours en soins intensifs après la procédure avant de retourner à l'hôpital pour un traitement post-chirurgical ultérieur à l'Hôpital de Anzhen.

L'Hôpital Général de la police armée de Pékin greffe un foie provenant d'une prison dans le Xinjiang


Zhang Youming, la quarantaine, de Leling dans la province du Shandong, s'est vu diagnostiquer un cancer du foie en 2009. Il a subi une greffe de foie à l'Hôpital général de la police armée à Pékin le jour du Nouvel An en 2010. L'opération a coûté un million de yuans.


Il a vécu encore pendant deux ans et est décédé le jour du Nouvel An en 2012. Selon des sources, l'organe compatible a été trouvé dans une prison du Xinjiang et transféré à Pékin par avion.

L'Hôpital du Peuple de Zhengzhou a réalisé 40 greffes de rein en un mois en 2006

Le Département de Greffes de Rein de l'Hôpital du Peuple de Zhengzhou a été très occupé aux alentours d'octobre 2006. On dit que jusqu'à 40 greffes de rein y ont été réalisées en un mois.


Un homme était responsable d'assurer les organes. Le service était tellement débordé que même le couloir étaient occupé par les patients. Beaucoup de patients étrangers se sont également rendus à l'hôpital pour une transplantation.


Version anglaise :
Frequent Transplants of Organs from Unverified Sources Not Uncommon in China

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.