Les pratiquants de Finlande dénoncent les crimes contre l'humanité du PCC durant la Fête de la mi-automne

Les pratiquants de Falun Gong de Rovaniemi, en Finlande ont passé le 21 septembre 2013, dernier jour de la Fête de la mi-automne, à collecter des signatures pour une pétition condamnant la pratique du Parti communiste chinois (PCC) de prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.


La Fête de la mi-automne est une célébration moderne d'un ancien rituel de récoltes datant de siècles , aujourd'hui associé entre autres aux gâteaux de lunes, à l'éclat des lanternes, aux dragons farouches. C'est un temps de réunions familiales, de gratitude, et d'aspiration à la longévité et à la chance.


Les intempéries à Rovaniemi n'ont pas dissudé les passants de lire attentivement les panneaux d'information et d'apprendre les faits à propos du Falun Gong.


Après avoir vu une grande banderole et une table avec en lettres rouges les mots "SOS" un homme a ralenti et a garé sa voiture de l'autre côté de la rue où se tenaient les pratiquants.


L'homme s'est présenté et a dit qu'il était professeur d'une université locale, qu'il savait certaines choses à propos du Falun Gong mais souhaitait en apprendre davantage. Après avoir signé la pétition, il a demandé où se trouvait le site de pratique local, se disant très intéressé à apprendre le Falun Gong.


Une pratiquante a tendu un imprimé à une dame qui est passée pressée. "Je n'ai pas le temps de le lire" a-t-elle déclaré. Une trentaine de minutes plus tard, elle était revenue.


"Alors l'imprimé concerne le Falun Gong !" s'est-elle exclamée. "Je suis au courant à propos du Falun Gong, j'ai appris ça à la télévision et lu des choses dans les journaux. Le parti communiste est foncièrement mauvais. Il va s'effondrer un de ces jours !" Puis elle a signé son nom sur le formulaire de pétitions. "Bravo !" a-t-elle dit en partant. "Je vous souhaite de réussir !"


"Répugnant !" a déclaré une retraitée, à propos des crimes de prélèvement forcé d'organes du PCC. "C'est une bonne chose que vous soyez ici;" elle a dit aux pratiquants tout en signant la pétition, "Jespère que vous allez continuer avec votre campagne de signatures afin que davantage de gens apprennent la vérité."


Les pratiquants ont partagé les histoires suivantes avec les passants qui voulaient savoir comment la persécution affectait les pratiquants chinois vivant en Finlande, ou leurs membres de familles en Chine.


Sous le prétexte des prochains jeux olympiques en Chine, les autorités locales ont fait une descente au domicile de Chen Zhenping, le 9 juillet 2008. Elle a été arrêtée et secrètement condamnée à huit ans dans la prison pour femmes de la ville de Xinxiang dans la province du Henan.


Le 2 février 2013, quelqu'un de l'intérieur de la prison a réussi à faire filtrer l'information comme quoi Mme Zhenping faisait une dépression nerveuse après avoir été brutalement torturée en détention.


Les deux filles de Mme Zhenping, les pratiquantes de Falun Gong Jin Zhaoyu et Jin Zhaohuan, n'ont plus à ce jour de nouvelles de l'état de leur mère. De plus, les autorités carcérales ont refusé à répétitions les demandes de son avocat de lui rendre visite.


Mme Zhaoyu, son mari Tommi et sa soeur Mme Zhaohuan, résidents en Finlande, ont appelé la communauté internationale à aider à secourir leur mère, Mme Zhenping. Les média locaux sont également très concernés par ce cas.


Quasiment chaque jour, des gens dans le monde écrivent des lettres et des cartes postales à la Prison pour femmes de la ville de Xinxiang, réclamant la libération de Mme Zhenping.


Shi Wenbo, un autre pratiquant de Falun Gong qui a été secouru et accueilli par la Finlande avec l'aide des Nations unies, a été séparé de force de son oncle, Shen Quanhui, et de sa tante, Li Fengyun. Il a dit qu'il n'avait pas vu sa famille depuis plus de cinq ans.


Son oncle et sa tante ont été arrêtés le 8 septembre 2008, pour avoir distribué des informations liées à Dafa dans la ville de Jilin. Mme Fengyun a réussi à s'échapper mais elle a été capturée par la suite. Tous les deux ont écopé de condamnations à huit ans dans la Prison provinciale de Jilin. Mme Fengyun a été ultérieurement transférée dans la notoire Prison pour femmes de Heizuizi, à Changchun.


Il a été rapporté que M. Quanhui est routinièrement tortué par les gardes et les détenus. Il est physiquement faible et souffre à présent de nombreuses maladies.


Mme Fengyun s'est vue dignostiquer de l'hématurie, en raison des maltraitances physiques et mentales à laquelle elle était soumise dans la Prison pour femmes de Heizuizi. Chaque fois que sa famille lui rend visite, les gardes restent à proximité, restreignant ses conversations. Il est difficile d'imagnier combien de douleur physique et mentale ces personnes ont enduré pour le maintien de leurs croyances.


M. Wenbo a dit qu'il exposerait les crimes du PCC outremer chaque jour jusqu'à ce la persécution prenne fin.


Version anglaise
Practitioners in Finland Expose CCP's Crimes Against Humanity During Mid-Autumn Festival


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.