Finlande: Veillée aux chandelles à Helsinki pour commémorer les victimes de la persécution

Le 27 janvier 2013 était la Journée internationale de l'Holocauste. Tout en se rappelant cette tragédie du passé, les pratiquants de Falun Gong d’Helsinki entendaient sensibiliser sur les atrocités survenues en Chine aujourd'hui. Ils se sont rassemblés sur la place à côté de la gare et ont allumé des bougies pour commémorer leurs compagnons décédés sous la persécution perpétrée par le Parti communiste chinois (PCC) depuis maintenant plus de 13 ans.


Les pratiquants d’Helsinki tiennent des activités d’appel à la paix et à la fin de la persécution.
Sur la place, les gens font la queue pour signer la pétition protestant contre la persécution du Falun Gong.


En juillet 1999, le PCC a lancé une campagne de persécution brutale contre le Falun Gong, utilisant toutes sortes de méthodes de tortures cruelles afin de les forcer à abjurer leur foi. Des centaines de milliers de pratiquants ont été illégalement emprisonnés ou envoyés dans des centres de lavage de cerveau et des hôpitaux psychiatriques. Mais le pire est le prélèvement d’organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong pour le profit sanctionné par le PCC. Dans cette persécution sans précédent, des milliers de pratiquants ont été torturés à mort. C’est pourquoi au cours des 13 dernières années, les pratiquants de Falun Gong ont tenu diverses activités dans le monde entier pour protester contre la persécution.


Pendant la veillée aux chandelles de cette année à Helsinki, beaucoup de gens se sont arrêtés pour lire et s’informer à propos de la persécution du Falun Gong qui se déroule actuellement en Chine. Il y avait souvent des gens faisant la queue pour signer.


Un garçon de six ans et sa mère se sont arrêtés devant une photo d'un pratiquant qui avait été torturé. En regardant la personne décharnée sur la photo, la mère a expliqué à son fils que c’était le résultat de la torture inhumaine infligée à ce pratiquant dans une prison chinoise. Le garçon a écouté attentivement. Avant de partir, la mère s'est écriée: “Je ne comprends vraiment pas! La torture est si cruelle! Il faut faire cesser cela immédiatement! ”


Après avoir entendu l'histoire de prélèvement d'organes à vif, un passant Vietnamien a dit qu'il comprenait vraiment le calvaire de vivre sous une dictature et a vivement critiqué les atteintes aux droits de l’homme du PCC. Il a signé sans hésiter la pétition pour soutenir le Falun Gong.


Parmi les participants à l’ événement, il y avait un couple de Chinois. Ils avaient été séparés onze ans à cause de la persécution, et été enfin réunis de nouveau en Finlande en 2012. Depuis le début de la persécution en 1999, d'innombrables familles ont été déchirées en Chine. La famille de M. Wu est l'une d'elle. La mère de M. Wu a été torturée à mort dans une prison du PCC pour avoir refusé d'abandonner ses convictions. Pour la même raison, Mme Wu a été illégalement condamnée à dix ans d’emprisonnement. Elle a été soumise à un interrogatoire continu de 14 jours par 40 policiers se relayant. À plusieurs reprises, on l’a forcée à porter aux pieds des chaînes de plus de dix kilos. Elle a été électrocutée avec des matraques électriques et torturée avec toutes sortes d'autres appareils de torture. M. Wu a également été détenu dans des postes de police à plusieurs reprises.


Mme Wu a dit: "Le Nouvel An chinois arrive. Même si je suis heureuse de pouvoir le passer avec mon mari après si longtemps, je suis profondément attristée en pensant aux milliers de pratiquants en Chine qui souffrent encore sous la torture en ce moment même.” Elle a formé le souhait que les pratiquants chinois qui sont persécutés puissent être réunis avec leur famille et que la population chinoise soit bientôt autorisée à pratiquer librement ses croyances .


http://www.yuanming.net/articles/201302/115388.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.