Zurich, Suisse: Habitants et touristes signent une pétition appelant à la fin des prélèvements d'organes à vif par le PCC

Des pratiquants de Suisse se sont rassemblés le 27 juillet 2013, dans la capitale à Zurich, pour collecter des signatures pour une pétition appelant à la fin du prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants par le Parti communiste chinois (PCC).


De nombreux habitants et des touristes ont lu les panneaux d'information détaillant les atrocités régulièrement perpétrées en Chine à l'encontre du Falun Gong, puis ont apposé leur nom sur la pétition, montrant ainsi leur soutien.


Un passant visiblement choqué par les crimes du PCC à l'encontre du Falun Gong

Les gens signent une pétition en soutien au Falun Gong et condamnant la pratique perverse de prélèvement d'organes par le PCC


Lorsque Mosche, un fervent catholique, a entendu parler de la persécution du Falun Gong par le régime chinois, il a tout de suite signé la pétition.


"C'est un crime odieux contre des êtres humains et la dignité humaine!", s’est-il exclamé. "Pour de l'argent, les gens sont assassinés, et des gens en bonne santé ont leurs organes prélevés. C'est vraiment choquant. Je suis très choqué! "


Il a dit espérer sincèrement que sa signature permette à davantage de personnes de connaître la nature cruelle et du Parti.


"Vous devriez faire connaitre au monde entier ce que ce régime dénué de conscience est capable de faire," a dit Mosche aux pratiquants. "Les gens ne devraient vraiment pas faire d'affaires avec un régime qui assassine les gens dans les coulisses."


Avant de partir, il a demandé une pile de dépliants à distribuer à ses amis.


"Je peux également vous soutenir en informant mes amis au sujet des choses choquantes qui se passent en Chine."


Un homme du nom de Peter et son épouse ont signé la pétition après avoir appris la persécution du Falun Gong par le régime chinois. Le couple a lu attentivement les panneaux d'information décrivant les méthodes de torture utilisées sur les pratiquants de Falun Gong en Chine.


"Je n'avais jamais entendu parler de ça auparavant” a déclaré Peter. "C'est vraiment effrayant. Nous parlons toujours de questions liées aux droits de l'homme, mais je ne savais rien à propos de ce [prélèvement d'organes]. Je suis vraiment choqué. Si nous devons faire des affaires avec la Chine, nous devrions au moins obliger le Parti à arrêter ces crimes contre l'humanité.


"Je pense que le Falun Gong a un effet positif sur tout le monde, donc je ne peux pas comprendre pourquoi le régime éprouve le besoin de réprimer cette belle pratique spirituelle."


"En surface, la signature d'une personne semble avoir très peu d’impact pour changer les choses. Cependant, si un nombre suffisant de personnes signe, nous serons beaucoup plus près de notre objectif de mettre fin à la persécution."


"Prélever des organes sur des personnes vivantes est une grave violation des droits de l'homme", a déclaré Anja, tout en signant la pétition, comment peuvent-ils priver les gens de leur droit à la vie? Si nous pouvons arrêter cette atrocité, bien sûr, nous devons agir!"

Daniel et Amel se sont arrêtés au stand d'information de Dafa. Amel a dit qu'elle espérait que sa signature permettrait de mettre fin aux violations des droits de l'homme par le PCC.


"Une chose aussi terrible a lieu en Chine", a dit Daniel. "Les gens qui font des efforts pour être de bonne personne sont torturés. Tout ça est allé trop loin. J'espère qu’on pourra mettre fin à la persécution très bientôt."


Certaines personnes ont demandé quelques formulaires de pétition à ramener avec eux. Ils ont dit qu'ils allaient demander à leurs amis et voisins de la signer également.


Une Chinoise a demandé pourquoi tant de gens signaient une pétition. Une fois qu’on lui a dit la raison elle a également signé la pétition puis elle a dit qu'elle était intéressée à pratiquer le Falun Gong .

Traduit de l'anglais :
Zurich, Switzerland: Locals and Tourists Sign Petition Calling for an End to CCP's Live Organ Harvesting

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.