Les habitants de Zurich condamnent la persécution et le prélèvement d'organes en Chine

Le 22 juin, les pratiquants de Falun Gong de Zurich, en Suisse, ont organisé des activités dans le quartier des affaires afin de révéler la persécution du Falun Gong par le Parti communiste en Chine, laquelle depuis son début en 1999, a vu des dizaines de milliers de pratiquants innocents être détenus et torturés dans les prisons et les camps de travail et, atrocités sans précédent révélées depuis 2006, soumis au prélèvement de leurs organes de leur vivant.


Les pratiquants du monde entier travaillent ensemble afin que les gens puissent apprendre ce qui se passe réellement dans les camps et les prisons de la Chine. Des activités comme celle organisée à Zurich, permet de s'adresser aux gens directement et de répondre à leurs questions.

Une famille de trois de Macédoine signe une pétition condamnant la persécution du Falun Gong.
Une queue pour signer la pétition pour mettre fin à la persécution et au prélèvement d'organes par le PCC

Un homme a demandé ce que le gouvernement chinois avait fait pour arrêter le prélèvement d'organes. Un pratiquant lui a expliqué que le PCC était responsable de cette persécution, qu'ils avaient enlevé et torturé les pratiquants de Falun Gong, prélevé leurs organes pour le profit. Le pratiquant a parlé des victimes de ces crimes et de la preuve qui a été publiée en ligne et dans les livres Bloody Harvest(Prélèvements meurtriers) et Organes de l'Etat: Abus de la transplantation en Chine.


Les gens réagissent

Un homme du nom de Hans a dit : “Je ne peux pas comprendre comment ces meurtres brutaux et un tel gouvernement peuvent exister. Il ordonne à son armée et à la police de nuire aux gens. Peu importe que ça se passe en Chine ou n'importe où dans le monde, ça ne devrait pas arriver. Je ne peux pas le tolérer.”


Le prélèvement d'organes est “un crime qui ne doit pas se poursuivre, et une violation de la dignité humaine. Il est contraire aux valeurs de l'humanité ” a déclaré John d'Espagne.


Rommie étudiant universitaire a déclaré: “C'est tellement important de signer cette pétition. Le prélèvement d'organes est un crime contre l'humanité et les droits humains ”. Il a dit qu'il dira à tous ceux qu'il connaît de signer la pétition.


La propagande en Chine

En Chine, le régime a passé des années à concocter des mensonges contre le Falun Gong. La pratique est devenue populaire très rapidement, alors le gouvernement communiste a utilisé ses médias officiels pour diffuser une propagande mensongère dans une tentative d’empêcher les gens de pratiquer. En conséquence, il y a une grande incompréhension chez de nombreux Chinois au sujet du Falun Gong et des pratiquants.

One Chinese man spent over thirty minutes talking with practitioner Denise. At first, he insisted that Denise had received incorrect information from the media. Denise explained that many practitioners had personally experienced the persecution and she knew some of these victims herself. They had escaped the environment in China and were now able to speak freely about the abuses they endured.
Un homme chinois a passé plus de trente minutes à parler avec Denise une pratiquante. Dans un premier temps, il a insisté en disant que Denise avait eu des informations erronées dans les médias. Denise a expliqué que de nombreux pratiquants avaient personnellement vécu la persécution et qu’elle-même connaissait certaines de ses victimes. Ils s'étaient échappé de la Chine et étaient maintenant en mesure de s'exprimer librement sur ce qu'ils ont enduré.


L'homme trouvait tout cela difficile à croire, mais il a écouté attentivement. Denise lui a parlé du prélèvement d'organes et des tortures dans les camps de travail. Elle lui a demandé de se rappeler juste que les pratiquants de Falun Gong sont de bonnes personnes.


D’autres Chinois ont également écouté les pratiquants parler de la persécution et sont repartis avec quelques informations.


Une dame de la Mongolie a dit qu'elle avait entendu parler du prélèvement d'organes. Elle a signé la pétition qui appelle à la fin de la persécution et a exprimé son espoir que tous les peuples puissent vivre sans peur.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.