Le taux de natalité d’étoiles d’un nouvel amas de galaxies abasourdit les astronomes

Dans la représentation d'un artiste, du gas d'étoiles en formation, plus frais, s'écoule de la galaxie centrale du Cluster Phoenix. Illustration courtesy M. Weiss, CXC/NASA

En utilisant de puissants télescopes, les astronomes ont fait de nombreuses découvertes stupéfiantes. Un exemple est un amas de galaxies appelé " le cluster Phoenix " et qui se trouve à 5.7 milliards d’années lumières de la terre et forge de nouvelles étoiles à une vitesse extrêmement rapide.


Les actualités du National Geographic rapportaient le 15 août 2012, que les astronomes responsables de la découverte ont trouvé que la galaxie centrale du Cluster Phoenix forgeait 740 nouvelles étoiles chaque année, pulvérisant le précédent record d’approximativement 150 nouvelles étoiles chaque année. Pour la placer dans ce contexte, notre Galaxie de la Voie lactée ne forme qu’environ une ou deux étoiles par an.


Ce qui trouble le plus les astronomes est que la galaxie centrale de ce cluster a existé pendant des centaines de millions d’années, pour abruptement commencer à forger de nouvelles étoiles. Les astronomes l’ont pas conséquent appelée "le Cluster Phoenix" tout comme un nirvana ou la renaissance d’un Phoenix.


La vitesse de la génération d’étoiles étant si rapide et ne correspondant pas à la vitesse moyenne de la naissance d’étoiles de cette galaxie, les astronomes ont commencé par douter des données. Cependant les télescopes de l’Observatoire Astronomique et plusieurs mois d’observation ont confirmé l’exactitude de la découverte.


“La découverte de ce cluster a été un peu en montagnes russes, chaque nouvelle observation apportant quelque chose d’encore plus excitant,” a déclaré l’astrophysicien du MIT Michael McDonald, qui est aussi le chef du projet de recherche.


Normalement, le centre d’un amas de galaxies est la plus ancienne partie de la galaxie, et de couleur rouge, montrant que la galaxie a passé l’âge de porter des étoiles. Cependant, le centre du cluster Phoenix brille d’une étincelante couleur bleue, caractéristique d’étoiles nouvelles-nées. Par conséquent le cluster Phoenix est tout à fait exceptionnel.


Version chinoise

Référence :
http://news.nationalgeographic.com/news/2012/08/120815-galaxy-massive-nature-stars-groups-clusters-space-science-phoenix/

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.