Enseignante de maternelle à la retraite, Mme Liu Yongfen de la Province du Hunan, est envoyée trois fois en deux mois en camp de travaux forcés

Nom : Liu Yongfen (刘永芬)
Genre : Féminin
Âge : 61 ans
Adresse : Canton de Chaling, Ville de Zhuzhou, Province du Hunan
Profession : Enseignante de maternelle à la retraite
Date de la dernière arrestation : 4 juillet 2012
Dernier lieu de détention : Camp de Travaux forcés pour Femmes de Baimalong(白马垅女子劳教所)
Ville : Zhuzhou
Province : Hunan
Persécution infligée : Travail forcé, condamnation illégale, administration de médicaments ou injections forcées, emprisonnement, torture, détention, extorsion


Les fonctionnaires de la Division de la Sécurité Intérieure du Canton de Chaling ont récemment fait trois tentatives en deux mois pour envoyer une enseignante de maternelle à la retraite âgée de 61 ans, Mme Liu Yongfen, au Camp de Travaux Forcés pour Femmes de Baimalong, juste parce qu’elle parlait du Falun Gong avec des gens. Pour la même raison, elle avait été précédemment soumise à des peines de prison et de travaux forcés pour une durée totale de 8 ans, au point que les abus physiques et les tortures l’ont laissée paralysée des hanches jusqu’aux jambes.


La plus récente arrestation a eu lieu le 4 juillet 2012, alors que Mme Liu parlait du Falun Gong avec des gens dans un passage souterrain du centre ville de Zhuzhou. Elle a plus tard été emmenée au Camp de Travaux Forcés de Baimalong par les responsables de la Division de la Sécurité Intérieure du Canton de Chaling. Cependant, les responsables du camp ont refusé son admission lorsqu’un examen médical a révélé son piteux état de santé. Plusieurs jours plus tard, les fonctionnaires de la même Division ont emmené Mme Liu à Baimalong pour la seconde fois et obligé les responsables du camp à accepter son admission. Mme Liu avait des difficultés pour marcher, et a été traînée dans une cellule. Bien qu'incapable de prendre soin d’elle-même, elle a quand même été détenue là pendant un mois, jusqu’au début du mois d’août. Sa santé ne s’étant pas améliorée, les responsables du camp l’ont alors renvoyée sur son ancien lieu de travail, La Mine de Fer du Canton de Chaling, où elle a été placée sous assignation à résidence.


En dix jours, grâce à la pratique du Falun Gong, la santé de Mme Liu s’est rétablie. Voyant qu’elle allait mieux, les responsables de la Division de la Sécurité Intérieure de Chaling ont fait une troisième tentative pour la faire admettre dans le même camp de travaux forcés. Mme Liu y est détenue depuis.


Mme Liu avait précédemment été plusieurs fois persécutée pour avoir parlé aux gens du Falun Gong et de la persécution. En décembre de l’an 2000, elle avait été condamnée à une peine de quatre ans dans la Prison pour Femmes de la Province du Hunan. Elle a purgé quatre autres années quand elle avait été envoyée en mai 2005 dans le Camp de Travaux Forcés de Baimalong. Suite à ces huit années de violences physiques et de tortures, elle est devenue hémiplégique à partir des hanches et plusieurs de ses organes internes ont été gravement endommagées. Elle avait été libérée sous caution en avril 2009 pour obtenir un traitement médical. En rentrant chez elle, elle a continué à pratiquer, et une fois de plus, a vu sa santé se rétablir.


Nous implorons chacun de prêter une attention particulière à la gravité de la situation dans laquelle se trouve Mme Liu.

Personnes impliquées dans la persécution:

Xie Jiazhou, chef de la Division de la Sécurité Intérieure: +86-13973342876
Hu Changsheng, chef de la politique: +86- 13973342588

Veuillez vous référer à l’article original Chinois pour une liste plus détaillée des personnes et services impliqués dans la persécution.


Traduit de l'anglais
http://en.minghui.org/html/articles/2012/9/17/135454.html


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.