Un étudiant en Master, M. Yi Song, est battu à coups de matraques électriques au camp de travail de Fangqiang

Nom : Yi Song (易松)
Genre masculin
Âge : 26 ans
Adresse : faubourg de Baiguo, ville de Macheng, province du Hubei
Profession : étudiant en Master de chimie des polymères à l'université de Changzhou
Date de l'arrestation la plus récente : 22 mars 2011
Dernier lieu de détention : camp de travail de Fangqiang (方强劳教所)
Ville : Dafeng
Province : Jiangsu
Sévices subis : choc électrique, privation de dormir, lavage de cerveau, condamnation illégale, passage à tabac, emprisonnement, torture, contrainte physique, interrogatoire, détention

Le 22 mars 2011, M. Yi Song, un étudiant en Master de chimie des polymères de l'université de Changzhou, province du Jiangsu, a été arrêté par la police de la division de la Sécurité domestique du district de Wujing et du poste de police de Jiaocheng dans la ville de Changzhou. Il a été emmené dans un centre de lavage de cerveau et enfermé pendant 22 jours et détenu également dans un centre de détention pendant 46 jours. Il a été ensuite emmené au camp de travaux forcés de Fangqiang et soumis à des tabassages avec matraques électriques et d'autres formes de torture.

Le 18 juillet 2011, Gu Yili, chef politique au camp de travail, a menacé Yi Song : « Nous allons appliquer des mesures fortes. Ça ne peut pas changer le cœur des gens, mais ça peut déformer ton corps physique. »

M. Yi Song

1. Administrer des chocs électriques avec des matraques électriques

Le 19 juillet, agissant sous les instructions de Gu Yili, six à sept prisonniers ont entouré Yi Song et lui ont à tour de rôle lu un livre diffamant le Falun Gong. Certains d'entre eux ont intentionnellement lu proche de son oreille. Dans l'après-midi à la cantine, Yi Song a crié : « Falun Dafa est bon ; Falun Dafa est la voie droite » a des centaines de prisonniers. Subséquemment, Gu Yili a ordonné à deux prisonniers d'emmener Yi Song dans la salle de transformation où il a été obligé de s'accroupir par terre. Gu Yi a cruellement donné des coups de pied sur le visage de Yi Song, et quand il a essayé de se mettre debout, il a été giflé violemment au visage.

Plus tard, les gardes Zhu Kanglin et Jiang Xinhai ont entraîné Yi Song dans la salle de conférence. Gu Yili a commencé à administrer des chocs électriques à Yi Song avec une matraque électrique. Après un certain temps, le garde Pan Yuehua a crié : « Enlevez ses vêtements ! » et alors le haut de Yi Song a été enlevé. Il y avait six gardes dans la salle de conférence. Certains sont restés à côté à regarder tandis que d'autres l'ont tenu au sol et ont mis leur pied sur son corps. Gu Yili a administré des chocs électriques sur sa tête, son cou, son visage, sa bouche, son dos, ses aisselles et ses bras avec une matraque électrique et a même demandé à ce qu'on lui apporte une autre matraque électrique.

Yi Song a été assujetti a des chocs électriques pendant une très longue période. Par conséquent, il a perdu le contrôle de ses intestins et a déféqué. Tout son corps transpirait ; il était allongé par terre, incapable de bouger et haletant. Ensuite, le chef de division, Xu Yuhong a demandé s'il allait admettre son crime, et il a été contraint de dire qu'il s'était trompé. Xu a enregistré ses paroles avec un téléphone portable. Gu Yili a écrit l'incident, et Zu Xiaoyun l'a subséquemment menotté. Après un certain temps, Pan Yuehua a demandé à Yi Song de faire une confession publique sur ses mauvaises actions et d'écrire une déclaration promettant de renoncer au Falun Gong. Il a menacé de rapporter l'incident de la cantine à ses supérieurs et de prolonger sa peine d'emprisonnement s'il ne se conformait pas. Yi Song a fait tout ce qu'on lui a demandé de faire parce qu'il avait peur d'être torturé encore.

2. Un bon étudiant est arrêté et assujetti au lavage de cerveau

Yi Song, âgé de 26 ans, vient du faubourg de Baiguo dans la ville de Macheng, province du Hubei. Le 22 mars 2011, il a été arrêté par la police de la division de la Sécurité domestique du district de Wujing et du poste de police de Jiaocheng dans la ville de Changzhou pour avoir distribué des DVD du Falun Gong.

Après son arrestation, des hauts responsables dans l'école ont envoyé des professeurs pour obtenir de plus amples renseignements sur la personnalité de Yi Song auprès de ses camarades de classe et professeurs. Les commentaires reçus indiquaient qu'il avait bon cœur et avait un sens de la justice ; qu'il a aussi de très bonnes habiletés dans les recherches. Mais dans la nuit du 22 mars, un étudiant si bon a été arrêté et emmené au centre de lavage de cerveau sans aucune procédure judiciaire. Le centre de lavage de cerveau était situé au premier étage de l'hôtel International de Jinhai dans la ville de Changzhou. Yi Song a été obligé de subir un lavage de cerveau par des agents du Bureau 610 de la ville de Changzhou.

Le 8 avril vers 9 h, la mère de Yi Song et deux membres de la famille se sont rendus à Changzhou en espérant le voir. Cependant, le chef du Bureau 610, Ji Liming, a refusé d'écouter ses appels et l'a réprimandé en public. La famille de Yi Song a maintes fois demandé à le voir, mais Ji Liming a répondu : « Pas si facile que ça. Vous ne pouvez pas le voir. »

Sa famille a plaidé : « Il a été enfermé dans le centre de lavage de cerveau et a manqué des cours pendant une si longue période. Cela affectera ses études. Si la pression est trop forte, il va s'effondrer. »

Le personnel de sécurité leur a dit : « La plus grande préoccupation de Ji, notre chef, maintenant est de transformer Yi Song et il n'épargnera aucun effort pour changer sa pensée. D'autres sujets ne sont pas importants. »

3. Torturé au camp de travail

Le 30 mai 2011, après avoir passé 22 jours dans un centre de lavage de cerveau et 46 jours en détention dans un centre de détention, Yi Song a été envoyé au camp de travail de Fangqiang dans la province du Jiangsu pour être détenu et persécuté davantage.

Durant son emprisonnement dans un camp de travail, tout comme d'autres pratiquants, Yi Song a subi un lavage de cerveau et a eu une semaine de conversations. Par la suite, chaque jour les gardes l'ont obligé à voir des émissions de variétés et des shows et à lire des livres diffamant le Falun Gong et ils l'ont aussi obligé à écrire des rapports sur ses pensées. À la moindre résistance de sa part, les gardes le menaçaient violemment, ne l'autorisaient pas à dormir et ils lui administraient des chocs électriques avec des matraques électriques et d'autres formes de torture. Chaque pratiquant était surveillé 24 heures sur 24 par des prisonniers, tel qu'ordonné par les gardes. Les pratiquants n'avaient pas l'autorisation de se parler ou de faire les exercices. Les prisonniers étaient contraints de surveiller de près les pratiquants avec, pour récompense, des peines de prison allégées.

Comme Yi Song refusait de renoncer à sa croyance et refusait de coopérer avec les gardes au centre de lavage de cerveau, il était souvent battu brutalement par Gu Yili, chef politique de la 4e division. Gu Yili lui administrait aussi des chocs électriques avec une matraque électrique pendant de longues périodes.

Un jour en juillet 2011, la chef politique Wei Honghui a demandé à Yi Song d'écrire sa compréhension et il a essuyé un refus. Wei l'a tout de suite giflé violemment. Le lendemain, Wei lui a encore dit d'écrire ses compréhensions et il a encore essuyé un refus. Wei a ordonné au chef de la cellule de prison, Jia Aijun, de l'empêcher de dormir le soir.

Chaque année, Tang Guofang, le chef de la section éducation du bureau provincial du camp de travail, fait plusieurs inspections dans des camps de travail. Avant que ces inspections sont faites, les gardiens dans le camp de travail font subir des lavages de cerveau intensifs aux pratiquants et les obligent à exprimer et à écrire des textes selon ce qui leur a été dit.

Dans l'après-midi du 19 novembre 2011, après deux jours de conversations, la chef politique, Wei Honghui, n'arrivait pas à transformer Yi Song. Elle s'est levée et a menacé : « Comment c'était la dernière fois qu'on t'a administré des chocs électriques avec la matraque électrique ? » Quand Yi Song a répondu : « C'était douloureux », elle a continué : « Veux-tu que je te donne ce genre de douleur chaque fois ? » Au même moment, le garde Zhu Kanglin est arrivé et a regardé Yi Song avec colère. Yi Song a été obligé de changer ses paroles, et Wei s'est calmée. Wei a aussi continué à dire maintes fois à Yi Song de ne pas divulguer qu'on lui avait administré des chocs électriques avec des matraques électriques durant l'inspection qui devait avoir lieu quelques jours plus tard.

Dans le camp de travail, ce n'est pas seulement Yi Song qui a subi de tels cas de menaces violentes et de torture. Chaque pratiquant là-bas a été torturé. Par exemple, Wang Biao a été menacé par le chef gardien, Xi Yuhong, pour avoir fait les exercices dans la cellule de la prison. Dai Shaodong a été obligé de copier des livres diffamant le Falun Gong, et Zhou Qingmao a été tabassé à coups de matraque électrique de nombreuses fois parce qu'il a refusé d'écrire ses compréhensions. Sun Xiao s'est fait administrer des chocs électriques avec trois matraques électriques simultanément, et Cao Xijiang a été couvert avec une couverture et battu par des prisonniers. Durant ces quelques dernières années, il est évident, au vu des nombreux faits, que des menaces brutales et la torture sont encore choses très courantes dans les camps de travail.

Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2012/6/4/133775.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2012/5/3/256632.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.