Les crimes récents commis par les gardes au camp de travail de la ville de Handan

Il y a environ 120 prisonniers actuellement détenus dans le camp de travaux forcés de la ville de Handan, Province du Hebei. Vingt d'entre eux sont des pratiquants de Falun Gong masculins qui y ont été " illégalement détenus " et soumis au travail forcé. Les pratiquants viennent des régions du sud de Pékin et de Tianjin dans la Province du Hebei.


La nuit du 6 mars 2012, le pratiquant Gao Zeng du canton de Chengan a été choqué avec un bâton électrique plusieurs fois par Huo Xuebin, gardien du camp de travail parce qu'il refusait de renoncer à ses convictions.


Le 10 mars, Yi Ruijun de la ville Cangzhou a été choqué avec un bâton électrique pendant 10 minutes par Huo Xuebin comme punition pour avoir parlé à d'autres pratiquants.


Un pratiquant de quarante-sept ans, Liu Jianjun, de la ville de Shahe a été arrêté par la police locale en septembre 2010 et envoyé en camp de travaux forcés pendant un an et neuf mois. En avril 2011, il a été transféré au camp de travail Handan. Après presque un an de détention il était traumatisé physiquement et mentalement. Cet homme autrefois en bonne santé a maintenant des symptômes d'hypertension, des douleurs au cœur et dans les vertèbres cervicales, des maux de tête et des vertiges. Il a aussi été verbalement maltraité par les gardes Xing Yansheng et Huo Xuebin à plusieurs occasions. Pendant la " campagne de persécution intensifiée " lancée en août et septembre 2011, Liu Jianjun a été surveillé par deux détenus pendant plus de vingt jours. Il était surveillé même en prenant ses repas et en allant aux toilettes. Il a été réprimandé, insulté et menacé par Gao Fei plusieurs fois.


Le pratiquant de quarante-deux ans Zhang Liguo de la ville de Shahe a été envoyé dans un camp de travaux forcés pendant un an et neuf mois par la police locale en septembre 2010. En avril 2011, il a été transféré au camp de travail de Handan et y a été détenu pendant presque une année. Après avoir été arrêté, on lui a injecté des médicaments inconnus, suite à quoi ses membres sont devenus rigides et son corps s’est tassé de cinq centimètres. Il lui était très difficile de marcher. Un an plus tard, sa condition physique s'est légèrement améliorée mais à présent il peut seulement marcher mais ne peut pas courir. Au camp de travail Xingtai, la peine de M. Zhang a été prolongée de 20 jours pour avoir protesté contre la persécution. Pendant qu'on le détenait au camp de travail Handan, il a été insulté et menacé par le garde Xing Yansheng.


Le pratiquant de quarante et un an M. Chen Peiyun du canton de Shenze, ville de Shijiazhuang a été arrêté chez lui par la police locale en mars 2011. Il a été par la suite envoyé dans un camp de travaux forcés pour un an. Au camp de Shijiazhuang, il a été soumis à des châtiments physiques pendant dix jours. Chaque jour, il devait s'accroupir au sol de 6H00 à 23H30. Un détenu toxicomane le surveillait tous les jours, y compris pendant les repas, en allant aux toilettes ou en se lavant. Plus tard, M. Chen a été transféré au camp de travail de Handan. Quand il est arrivé, ses chevilles et ses pieds étaient très enflés.


En août et septembre 2011, les gardiens de prison Gao Fei, Xing Yansheng et d'autres ont soumis M. Chen au lavage de cerveau pendant 40 jours pour le forcer à renoncer au Falun Gong. Chaque jour de 7H30 à 1H 30 du matin suivant environ ou quelquefois aussi tard que 5h00 du matin, ils l'insultaient, le menaçaient et le battaient, utilisant la coercition, la pression intense et d'autres méthodes. M. Chen a souffert tant physiquement que mentalement. Son poids est tombé de 75 à 60 kilos. Gao Fei, Xing Yansheng et d'autres gardes l'ont aussi battu plusieurs fois alors qu’ils étaient saouls.


Également en mars 2012, Lu Xiuxi du District de Hengshui, Zhang Liang de la ville de Handan et Chen Zhiqiang ont été condamnés aux travaux forcés et détenus au camp de travail Handan.


Gao Fei a collaboré avec d'autres gardes pour torturer des pratiquants détenus. Au cours des années passées, de nombreux pratiquants ont été blessés, handicapés et ont même fait des dépressions nerveuses causées par une torture intense et prolongée.


Le camp de travail de la ville Handan :
Personne responsable : Yao Jianming, le chef de la première division
Équipe de traitement stricte : +86-310-4010193, 86-310-4010192
Zhang Xiuping, chef du camp de travail : +86-310-4010518 ( Bureau), +86-310-8125219 ( Domicile), +86-13903103000

Veuillez-vous référer à l’article original chinois pour les contact d’autres criminels et bureaux impliqués dans la persécution.

Traduit de http://en.minghui.org/html/articles/2012/4/30/132995.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.