Nouvelles de Chine, 4656 morts confirmées, Dernières nouvelles, Témoignages individuels, Révéler la persécution, Bureau 610, Camps de la mort et trafic d'organes, Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation, Autres

Torture | Arrestations, enlèvements, disparitions | Lavages de cerveau | Détentions illégales et emprisonnements | Extorsions | Persécutions dans la société | Dans les camps de travail | Témoignages individuels | Accusations fabriquées | Hôpitaux psychiatriques | condamnations illégales | Usage de faux et mensonges | Violer la loi | Procès secrets | avortements forcés | Traffic d'organes | Eléments d'enquête | Voix de justice - soutiens | Couverture des médias | Manifestations pacifiques - Forums - Débats | CIPFG | Documents de référence | Opinions et commentaires | Rapports d'enquête | Révélations et Témoignages | Conférences de presse - Déclarations | Enquêtes indépendantes | Travail forcé | Persécution hors de Chine

  • Alors que la persécution s'étend des pratiquants de Falun Gong au grand public, de plus en plus de responsables du PCC font face aux conséquences

    " Le mécanisme de répression qui a été mis en place pour écraser le Falun Gong s'est métastasé, devenant une caractéristique permanente de l'appareil de gouvernance du Parti communiste. La persécution des musulmans ouïghours et, dans une moindre mesure, des fidèles chrétiens, est menée par bon nombre des mêmes personnes, avec les mêmes tactiques, que les Falun Gong ont endurées pendant des décennies ...
  • Xu Na et le million d’âmes

    j’aurais préféré être emprisonnée à Auschwitz plutôt que dans une prison chinoise », a-t-elle écrit. « Parce que dans les chambres à gaz nazies, on pouvait mourir rapidement, alors que dans la prison pour femmes de Pékin, vivre était pire que mourir ...Nous qui nous taisons, nous sommes tous ces prisonniers et ces gardiens, et nous imposons simultanément une injustice à Xu Na, à nous-mêmes et à l’avenir ...
  • Une femme saine de corps et d’esprit détenue 27 jours dans un hôpital psychiatrique

    Mme Wu Xiuying a été arrêtée chez elle par des agents du comité de village local, du gouvernement de la commune et de la police le 5 octobre 2021. Ils ont confisqué ses livres de Falun Gong et l'ont forcée à apposer ses empreintes digitales sur un document à propos de son cas. Mme Wu a ensuite été détenue à l'hôpital psychiatrique de la ville de Pengzhou pendant 27 jours. On l’y a forcée à prendre des médicaments psychiatriques à trois reprises pendant son séjour et l’a battue lorsqu’elle a résisté. Les autorités ont continué à la harceler après sa libération ...
  • Une femme du Liaoning meurt deux ans après sa libération d'une seconde peine de prison

    Après avoir purgé deux peines de prison et une peine de camp de travail forcé pour son refus de renier sa foi dans le Falun Gong, Mme Wu Naiying est décédée le 16 décembre 2021, deux ans après avoir été libérée d'une peine de trois ans. Elle avait 66 ans ...
  • Un homme du Sichuan meurt quatre mois après avoir été arrêté pour sa foi

    Le calvaire de M. Yang Xingye découle de ce qui lui est arrivé en 2017, lorsqu’il a été arrêté pour avoir maintenu sa foi puis libéré sous caution en juillet de la même année. Après être demeuré en liberté sous caution durant quatre ans, il a été condamné, le 13 juillet 2021, à quatre ans de prison. L’audience ne s'est pas déroulée dans le palais de justice local, mais dans un salon de thé ...
  • Condamné à quatre ans à l'issue immédiate d'une peine de trois ans, un octogénaire meurt en prison

    Le 9 décembre, la prison a informé la famille de M. Liu qu’il souffrait d’un grave problème de santé et qu’il serait bientôt conduit à l’hôpital. Il a été demandé à la famille de rencontrer les gardiens à l’hôpital. La famille s’est précipitée à l’hôpital et a vu arriver un fourgon de police transportant M. Liu. Il était assis dans un fauteuil roulant et maintenu dans une cage métallique à l’arrière du fourgon ...
  • Nouvelles tardives: Un homme du Shaanxi meurt trois ans après sa deuxième libération de prison

    M. Li Zhouwen, technicien en mécanique de l'agglomération de Baoji, province du Shaanxi, est décédé en novembre 2019, trois ans après avoir été torturé en prison pour son refus de renoncer à sa croyance dans le Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999. Il avait 75 ans. Son épouse, Mme Zhang Gaixiu, a également été persécutée à mort après avoir été condamnée à quatre ans pour la pratique du Falun Gong ...
  • Le gouvernement danois réagit à la violation des droits de l'homme contre les pratiquants de Falun Dafa en Chine

    L'Association a souligné que le but du PCC est d'éradiquer le Falun Dafa en Chine et qu'il a souvent cherché des discussions à huis clos avec les pays occidentaux quand il s'agissait de ses violations des droits de l'homme. De telles discussions n'étaient que des jeux de rôle et ne pouvaient pas conduire à des progrès substantiels ... Peu de temps après avoir reçu la liste, la commission des Affaires étrangères du Parlement danois a contacté Jeppe Kofod, ministre des Affaires étrangères, pour s'enquérir de la position du ministère sur cette importante question ...
  • Une ingénieure principale en instrumentation condamnée pour avoir distribué des dépliants d’information

    Mme Jin, 57 ans, a été arrêtée et a vu son domicile saccagé en décembre 2020 par des agents du poste de police de Ruijing. Elle a été détenue au centre de détention du district de Beichen. Elle a été jugée secrètement en août 2021 et condamnée à trois ans de prison assortis d'une amende de 10 000 yuans. La prison pour femmes de la ville de Tianjin a refusé les visites de sa famille depuis qu'elle y a été emmenée ...
  • Des juges et des procureurs changent de position s'agissant des cas de Falun Gong

    Au début de la persécution, de nombreux employés du système judiciaire ont participé activement à la condamnation de pratiquants de Falun Gong afin d'obtenir un capital politique et de faire avancer leur carrière. Mais au fil du temps, ils ont été dévastés par le cancer ou d'autres maladies terminales, et certains ont fait l'objet d'enquêtes pour corruption, même des années après avoir été promus à des postes plus élevés. Avant que le balancier de la justice ne revienne complètement, les juges et les procureurs ont encore la possibilité de faire un choix en fonction de leur conscience ...
  • Un juge chinois exprime sa réticence à traiter les affaires liées au Falun Gong

    Un juge en Chine a récemment exprimé sa réticence à s’occuper des affaires du Falun Gong. Après avoir ajourné l’audience d’une affaire contre une pratiquante du Falun Gong, il a dit aux parents de cette dernière que bien qu’il n’ait pas le pouvoir de prendre les décisions, il essayerait d’aider cette pratiquante dans la mesure du possible ...
  • Le PCC intensifie la persécution du Falun Gong avant les Jeux Olympiques d'hiver

    Alors que les Jeux olympiques d'hiver de 2022 doivent se dérouler en Chine du 4 au 20 février, le Parti communiste chinois (PCC) a entamé une nouvelle série de campagnes visant à "maintenir la stabilité sociale." À cette fin, le PCC a intensifié la persécution des pratiquants de Falun Gong, notamment dans les trois zones des Jeux, à savoir Pékin, Yanqing (un district rural de Pékin) et Zhangjiakou dans la province du Hebei.Alors que les Jeux olympiques ...
  • La ville de Wuhan construit un nouveau centre de lavage de cerveau

    Une douzaine de pratiquants ont été détenus dans le nouveau centre de lavage de cerveau à un moment ou à un autre depuis avril 2021. Chaque pratiquant a été confiné dans une pièce séparée au deuxième étage. Sans fenêtre ni lumière allumée, les pièces sont plongées dans le noir. Les pratiquants sont forcés de regarder des vidéos de propagande qui calomnient le Falun Gong. Parfois, ils ne sont pas autorisés à dormir pendant plusieurs jours. On leur ordonne d'écrire des déclarations de garantie et on les menace de prison s'ils ne s'exécutent pas. Certains pratiquants ont fait des grèves de la faim pour protester, mais ils ont été gavés ...
  • Une femme appréhendée par la police à la fin de sa peine de prison abusive, sa famille battue dans la rue pour avoir tenté de lui porter secours.

    La famille de Mme Yang Li, une habitante de la ville de Changchun, dans la province du Jilin, est allée la chercher à un centre de détention local le 16 décembre 2021, après qu'elle ait fini de purger une peine d'un an pour son refus de renoncer à sa croyance dans le Falun Gong. En arrivant, ils ont assisté à la scène choquante de policiers la poussant dans une voiture de police qui a alors démarré ...
  • Des élus suisses adressent leurs vœux de Nouvel An au fondateur du Falun Gong

    À l'approche de la nouvelle année, Hubert Dafflon, député au Grand Conseil fribourgeois, Daniel Sormanni, député au Grand Conseil genevois, et Luc Barthassat, conseiller municipal de la Ville de Genève, remercient pour le principe de Vérité-Bienveillance-Tolérance en souhaitant que ces valeurs universelles deviennent des normes mondiales et adressent leurs meilleurs voeux à Maître Li et aux pratiquants de Falun Gong ...