Un Destin prédestiné – Une vie remplie de malheurs

Cui Yuanzong était premier ministre de la Chine à l’époque de l’Impératrice Wu Zetian de la dynastie Tang. Un jour, un officier, Xi Saner, qui était chargé des registres historiques lui dit : « Dans soixante jours à compter d’aujourd’hui, vous serez exilé à Nanhai [actuellement le Province de Guangdong en Chine]. Pendant ces 6 années, vous frôlerez la mort trois fois mais vous y échapperez finalement. Ensuite, vous serez nommé à une autre position et en fin de compte, vous retrouverez votre rang initial. La durée de votre vie sera de cent ans et vous finirez par mourir de faim.

Exactement soixante jours après, Cui Yuanzong fut exilé au sud de Nanhai pour avoir commis une offense. Quelques années plus tard, il souffrit de dysenterie pendant cent jours. Son état était critique mais il survécut. Un peu plus tard il bénéficia d’une grande amnistie et obtint la permission de retourner à la capitale. Cependant, alors qu’il traversait la mer sur un bateau, le bateau coula dans une tempête. Tous ceux qui étaient à bord moururent et Cui Yuanzong fut le seul à survivre car il réussit à trouver une planche de bois qui lui permit de flotter sur la mer. Les vagues l’amenèrent jusqu’à une petite île et le poussèrent vers des marécages de roseau. Malheureusement il y avait un clou sur la planche. La planche se retourna et le clou s’enfonça dans le dos de Cui Yuanzong à quelques centimètres de profondeur. Il était complètement épuisé et ne pouvait que gémir et geindre dans la boue jour et nuit.

A ce moment là, un bateau se trouvait naviguer à proximité de l’île. Les gens sur le bateau entendirent ses gémissements et le sauvèrent. Ils le portèrent sur le bateau retirèrent le clou de son dos et arrêtèrent le saignement. Après un long moment Cui Yuanzhong revint à lui. Les gens lui demandèrent son nom et il leur dit qu’il avait été premier ministre. Touchés par son sort ils lui donnèrent à manger. Il dut continuer à mendier sa nourriture tandis que le navire continuait son voyage.

Un jour, alors que Cui Yuanzong était étendu sur le bateau, il vit un officier portant un costume vert foncé. Cui reconnut un officier du temps où il était premier ministre. Cui se présenta à l’officier et lui parla. L’officier lui donna suffisamment à manger pour qu’il puisse retourner à la capitale.

Six ans plus tard, le fonctionnaire chargé du recrutement rapporta la situation de Cui à l’impératrice Wu Zetian. Elle fit une exception et nomma Cui Yuanzong à un poste officiel. Lorsque Cui Yuanzong alla à la cour impériale remercier l’impératrice, elle le reconnut à sa robe vert sombre et décida de le nommer à une position ministérielle plus haute que celle qu’elle lui avait octroyée quelques jours plus tôt. Lorsqu’il revint à la cour remercier l’impératrice une deuxième fois pour ce nouveau poste, elle décida de nouveau de le nommer à une position encore plus élevée. Il fut promu encore plusieurs fois par la suite et devint finalement Secrétaire en chef, fonctionnaire au niveau du cabinet.

Quand Cui atteignit l’âge de 99 ans, tous ses enfants et neveux étaient morts. Cui Yuanzong souffrant était alité. Il demanda à ses serviteurs de lui servir un repas. Cependant, le voyant vieux et malade, les serviteurs se moquèrent de lui et personne ne fit rien pour lui. Cui Yuanzong était trop faible pour les punir et personne d’autre ne pouvait le faire. Yuanzong était très fâché et désormais il refusa de manger. Quelques jours après, il mourut.

Tous les évenements dans la vie de Cui avaient été détérminés par son destin et tout arriva comme Xi Saner l’avait prédit. Xi Saner avait pu voir toute la vie de Cui Yuanzong parce qu’il possédait le pouvoir supranormal de connaître le passé et l’avenir.

Références: Récits de destinée (Ding Ming Lu)

Traduit de :
http://www.zhengjian.org/zj/articles/2003/6/27/22242.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.