Ses trois filles persécutées, une persécutée à mort - Mme. Yu Xiulan meurt dans le désespoir et la peur

Mme Yu Xiulan, 80 ans, vivait dans le 55ème groupe du district de Gonggong, dans l’agglomération de Hegang, province du Heilongjiang. Elle commença à pratiquer le Falun Gong en 1998. Trois de ses filles commencèrent aussi à pratiquer. La seconde, Du Guilan, fut persécutée à mort en 2004. Sa cinquième fille, Du Guije a été détenue à la prison pour femmes de Harbin. La troisième fille, Du Guihua, a été illégalement arrêtée et persécutée plusieurs fois. Même son petit-fils qui ne pratique pas le Falun Gong, a aussi été arrêté et torturé.

A la fin de 2003, le mari de sa deuxième fille et son plus jeune fils (la vingtaine) ont été brutalement arrêtés et emmenés à Nandaying et torturés par l’officier de police locale Zhang Zhipeng. De plus, les policiers ont utilisé la méthode « Porter un sabre sur le dos » pour les persécuter. Le plus jeune fille de Mme Du Guilan a perdu connaissance. Plus tard, la police lui a dit qu’il avait quelques jours pour trouver sa mère. Puis ils lui ont extorqué des milliers de yuans comme garantie. A 7h du matin le 15 janvier 2004, l’officier de police Zhang Zhiming a téléphoné à la famille de Du Guilan et a dit : « Mme Du Guilan as sauté du haut d’un bâtiment et est morte. » Lorsque sa famille est arrivée, en état de choc, ils n’ont trouvé que la police. La police ne les a pas laissés approcher. A 20h, la police a emmené le corps de Mme Du à la morgue pour une autopsie. Ce n’est qu’alors qu’ils ont laissé la famille voir le corps. Ses cheveux avaient été coupés et son crâne était ouvert. Elle était nue et son abdomen avait été recousu.

La famille de Mme Du a demandé pourquoi elle avait été disséquée. La police, y compris Zhang Zhipeng, Lu Jianfeng et d’autres ont répondu que telle était la procédure légale. Ils n’ont pas permis à la famille de l’habiller. Lorsqu’ils ont essayé de leur extorquer 100 yuan pour la vêtir, la famille a refusé et la police les a injuriés. Le matin du second jour, la police n’a pas permis à la famille de regarder le corps de plus près avant la crémation, et ils ne les ont pas autorisés à pleurer non plus. Les frais de crémation ont été couverts par la précédente caution de garantie payée par la famille de Du Guilan.

La troisième fille de Mme Yu Xiulan, Mme Du Guihua, a été arrêtée par la police nationale en octobre 2002. Elle a été emmenée pour être interrogée dans une salle de réunion du troisième bâtiment de centre de détention. La police l’a attachée par derrière avec des cordes. Ils ont détaché les cordes un moment puis ils ont continué à les rattacher pendant un moment et ainsi de suite. Ils ont répété cette torture quatre ou cinq fois en un après midi. Le soir, ils lui ont mis les menottes et l’ont attachée à un tuyau de chauffage. Par la suite, ils l’ont condamnée à trois ans dans un camp de travail à Jiamusi. Mme Du Guihua a été torturée de multiples façons. Le médecin a diagnostiqué une tumeur cervicale, une tumeur ovarienne et un fibrome. En réponse aux demandes persistantes de la famille et avec l’aide d’autres départements, Mme Du Guihua a finalement été relâchée le 6 avril 2005 .

Le 27 février 2006, dans la soirée, sept policiers de la Station de police de la route de Jiefang de l’antenne de Gongnong des services de police de l’agglomération de Hegang, ont arrêté Mme Du Guihua son invité, la pratiquante Yin Haizhu (qui était venue de Jiamusi), chez Mme Du. La police a fouillé sa maison et confisqué 50000 yuan qu’elle avait économisés pour les frais de scolarité de ses enfants. Ils ont envoyé les deux pratiquantes au Second centre de détention. L’affaire a été alors transférée à l’équipe l’antenne de police nationale du Gongnong. Durant sa détention, Mme Du Guihua a développé des symptômes de maladie grave. Afin de se soustraire à leur responsabilité, la police l’a portée chez elle après plusieurs jours. Cependant, quatre policiers ont reçu l’ordre de rester chez elle dans une tentative d’arrêter d’autres pratiquants de Dafa susceptibles de venir lui rendre visite. Mme Du Guihua n’a cessé de clarifier la vérité à la police. Les pratiquants locaux ont dévoilé ce qui se passait au public. En conséquence, la police a quitté la maison de Du Guihua après une semaine. Le 28 avril 2006, alors qu’elle se remettait, Mme Du Guihua a été de nouveau harcelée par les policiers.

La cinquième fille de Mme Yu Xuilan, Mme Du Guijie, 40 ans, était une employée du Premier Hôpital du Peuple de l’agglomération de Hegang. Elle a aussi été arrêtée et condamnée à 10 ans à la prison pour femmes de Harbin. Elle est encore à la salle N° 2 de la prison des femmes de Harbin, dans la province du Heilongjiang. Lorsque sa famille a demandé à ce qu’elle soit relâchée, les autorités de la prison ont refusé. De plus, la police de la prison a extorqué près d’un millier de yuans à la famille.

Mme Yu Xiulian est devenue de plus en plus craintive. Son esprit était au point de rupture et sa santé physique s’est détériorée rapidement. Elle est morte en août 2006.

Services de police de l’agglomération de Hegang: 86-468-3438386

Chef de la station de police Wang Bin: 86-13339586660 (Cell)

Policier resident Wang Jiazhuang: 86-468-6687110
Ji Jianjun, personne chargée de l’équipe de la Sécurité nationale de l’antenne de police de Gongnong: 86-468-6665768
Directeur de l’antenne de police de Gongnong He Qingyan: 86-468-3458668 (domicile)
86-468-3423113 (Bureau)
86-13904681298 (portable)
Directeur ajdoint de l’antenne de police de Gongnong Li Shujiang: 86-468-3429199 (domicile)
86-468-3425698 (Bureau)
86-13069950888 (Portable )

Le 11 novembre 2006

Date de l’article original: 27/11/2006


Version Chinoise disponible sur :
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/11/12/142286.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.