La puissance se manifeste dans la coopération du seul corps

J’ai 73 ans cette année. J'ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. Je suis parmi les premiers pratiquants dans la ville de Shiyan. Il n'y avait pas beaucoup de pratiquants à ce moment-là au début nous étions seulement quelques-uns. Nous voulions apprendre la Loi ensemble en soirée mais il n'y avait aucun endroit pour l'étude du groupe de la Loi. Puis, avec l'appui de mon mari, j'ai vidé une pièce et je l’ai consacrée pour que les compagnons pratiquants lisent des livres deu Falun Gong et fassent les exercices ensemble. Il faisait chaud en été et je branchais le ventilateur électrique, et en hiver je commençais un feu dans le four à l'avance et j’attendais que les compagnons pratiquants viennent et se réchauffent. Quelques compagnons pratiquants vivaient loin et je leur demandais de rester et manger avec ma famille. Jour après jour et année après année, j'ai continué à faire ainsi. J'ai traité mes compagnons de pratique comme les membres de ma famille et nous formions un corps unifié et intégré.

Plus tard, parce que le Falun Gong s’est rapidement diffusé, notre groupe du point de pratique s'est développé de plusieurs à plusieurs dizaines de pratiquants et nous avons constitué plusieurs groupes d'étude de la Loi. Dans mon groupe il y avait plus d’une douzaine de pratiquants et nous avons persisté à cultiver.

Mon mari ne pratique pas le Falun Gong. Avant que j'aie commencé à pratiquer il a eu des maladies multiples et il a dû être hospitalisé plusieurs fois chaque année. Depuis que j'ai commencé à pratiquer le Falun Gong il est rarement tombé malade. Mon mari soutient beaucoup ma pratique. En plus de traiter chaleureusement tous nos compagnons pratiquants, il sort également avec moi pour distribuer des matériaux de clarification de vérité au sujet du Falun Gong. Pendant la période quand la perversité a désespérément persécuté le Falun Gong, il est allé avec moi comme d'habitude distribuer des matériaux de clarification de vérité et clarifier la vérité. Toutes les fois qu'il a mentionné le Falun Gong il était plein d'éloge.

En mai cette année il a soudainement reçu un choc électrique et a été hospitalisé pour un traitement d’urgence. Tous les pratiquants sont allés à l'hôpital pour le voir. Ses mains, de ses bouts du doigt à ses poignets, étaient toutes noires ; et du dessus de son épaule jusqu'au dessus de sa tête tout était également tout noir. C’était comme s’il portait des menottes et il semblait défiguré (le docteur a dit que c’était en raison du manque d'oxygène). Si cela avait été une personne ordinaire, il aurait été difficile de dire les conséquences. Mais mon mari a été hors de danger le deuxième jour. Tout le monde a dit, « puisqu'il soutient Dafa et qu’il clarifie la vérité, il a été récompensé et Maître l’a sauvé du seuil de la mort. » Cette expérience a un peu plus renforcé ma croyance dans Dafa et a un peu plus renforcé ma détermination à pratiquer le Falun Gong.

Les pratiquants de Falun Gong forment un corps intégré entier et tout le monde aidera celui qui a des difficultés. Pour lire les livres de Falun Gong on a besoin d'être instruit. Mais je ne connaissais pas tous les caractères chinois et je suis vieille. Les pratiquants m'ont chaleureusement aidée et ils m'ont enseigné à lire les livres de Falun Gong, caractère par caractère. Au début je ne pouvais pas apprendre par cœur ce qu'on m'a enseigné. Un compagnon pratiquant a dit, « lisons à notre sœur plus âgée ainsi elle peut écouter. Elle est vieille et sa mémoire n'est pas bonne, nous n’avons pas à lui enseigner à lire. » Un autre pratiquant a dit, « Dafa peut ouvrir l'intelligence et la sagesse. Tant qu’elle essaye sincèrement de lire, le Maître ouvrira sa capacité d'apprendre par cœur. Nous devons croire au Maître et croire en Dafa. Notre sœur plus âgée pourra lire. » Plus tard, les pratiquants se sont relayés pour m’enseigner à lire et j'ai sincèrement essayé d'apprendre par cœur avec tous mes efforts ; si je ne pouvais pas apprendre par cœur la première fois, j'essayais une deuxième fois, une troisième fois, une quatrième fois,…. J'ai essayé d'apprendre par cœur à plusieurs reprises et j'ai finalement appris à réciter Lunyu, Hong Yin, et certains des articles courts du Maître ; et j'ai pu suivre d'autres pratiquants dans la lecture de Zhuan Falun.

Je continue constamment à bien faire les trois choses que le Maître nous a demandé de faire : envoyer les pensées droites ; étudier les livres du Falun Gong, et clarifier la vérité. Je ne me suis laissée aller pour aucune d'entre elles. La raison pour laquelle j'ai pu bien faire les trois choses est du à la puissance du corps intégré entier. Le Maître nous a souvent enseignés à nous élever ensemble. Sans coopération du corps entier intégré, mon élévation d'aujourd'hui n'aurait pas eu lieu.

Récemment j'ai passé un grand test de karma de maladie. J'ai eu une fièvre pendant plusieurs jours. Je me suis senti inconfortable et je n’avais plus la moindre force. Je ne pouvais pas pratiquer les exercices et je ne pouvais pas envoyer les pensées droites. J'ai su qu'il y avait quelque chose que je n'avais pas bien fait dans ma cultivation et le mal a tiré profit de mes attachements. Mais à ce moment-là je n'avais pas compris quel était l'attachement spécifique. Tous les pratiquants sont venus me voir après qu'ils aient appris ma situation. Ils m'ont aidée en envoyant vers moi les pensées droites en groupe et en me lisant Zhuan Falun, ainsi que de nouvelles conférences, Hong Yin, etc… et cela m'a aidée à rechercher mes attachements. Avec leur aide, j'ai constaté que je n'avais pas bien pratiqué la patience. Récemment, j'étais le bouc émissaire dans un conflit familial et je ne le supportais pas ; cela s'était accumulé jusque là et avait eu comme conséquence ma grande tribulation. Après avoir trouvé l'attachement et que j'en sois venu à le reconnaître, j’ai soudainement senti qu'un écoulement de chaleur circulait dans mon corps entier et j’ai senti un soulagement immédiat. Toutes les mauvaises choses ont soudainement semblé s’envoler de mon corps.


Que j'ai pu passer ce grand test de rétribution je le dois entièrement à Dafa et à l'aide des compagnons de pratique ; tout cela est du à la coopération du groupe entier.


Par ce test j’en suis venu à réaliser deux points :

1. Les pratiquants de Dafa sont une totalité. Quels que soient les problèmes qu’un pratiquant rencontre, les autres pratiquants devraient s’en inquiéter et l'aider à résoudre le problème selon les principes de Dafa. Si quelque chose arrive à un pratiquant, cela indique qu'il y a des problèmes chez le groupe entier. Plusieurs de nos compagnons souffrent la persécution et ils ont besoin de l'aide des autres pratiquants. Si nous n'offrons pas notre aide et ne nous inquiétons pas promptement et si la rétribution grandit, et si on ne peut pas maintenir son xinxing et ne peut plus résister à la douleur, il peut développer la pensée d'abandonner la pratique du Falun Gong, et il chute. Si ceci se produit, chaque pratiquant n'a-t-il pas une responsabilité ? Les pratiquants de Dafa sont une totalité. Pendant la cultivation, ses affaires sont mes affaires, et mes affaires sont également ses affaires. Aider les autres c' est aussi s'aider soi-même. Contribuer à la cultivation d'autres pratiquants est également contribuer à sa propre cultivation.

2. Les pratiquants de Dafa devraient essayer de trouver la racine causale dès qu'une interférence se produit pendant la cultivation. Le Maître nous a enseignés dans Zhuan Falun, « Chaque fois qu'il y a interférence d'une sorte ou d’une autre dans la pratique en matière de qigong, vous devez rechercher la caue en vous-même et déterminer ce que vous n'avez pas encore abandonné. » (« Conférence six » version dans de Zhuan Falun, traduction non officiel) découvrir sa propre insuffisance, en venir à comprendre la cause racine, et le problème sera résolu tout de suite. Ne le prenez pas négligemment quand une interférence apparemment mineure se produit. Si les petites d'interférences continuent à se produire mais ne sont pas traitées, elles peuvent s’accumuler et former les grandes tribulations qu'on ne peut plus passer. Par conséquent, on devrait trouver le problème à temps, comprendre la raison à temps, et la résoudre à temps.

En raison de ma compréhension limitée dans la cultivation et en raison de mon instruction très limitée, mon écriture n'est pas fluide. Compagnons de pratique veuillez m’indiquer mes insuffisances et me corriger.

Date de l'article original : 20/210/2006

Version Chinoise disponible sur :
http://minghui.ca/mh/articles/2006/9/28/138841.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.