Un pratiquant de 10 ans partage ses expériences de cultivation et de validation de la Loi

Je m’appelle Jinglian. J’ai dix ans et je suis un disciple de Dafa depuis neuf ans. Pour moi, la bonté de Dafa est incomparable. Les graines de Vérité, Compassion et Patience ont été semées dans mon cœur. Je respecte scrupuleusement les règles de Dafa. Par exemple, quand d’autres enfants me frappent ou m’insultent, je ne leur réponds pas comme le feraient d’autres. Mais il y a eu des moments où je n’ai pas pu le supporter. Je ferais mieux à l’avenir.

Une fois j’ai volé une pièce de 2 dollars à ma maman, mais la pièce est tombée d’elle-même de ma poche. Maman est aussi pratiquante. Elle m’a regardé et m’a demandé : « Où l’as-tu eu ? » Mes joues et mes oreilles sont devenues rouges. J’ai dit d’une très petite voix : « Je l’ai volée. » Elle m’a dit : « Si tu a commis une faute tu ne peux pas te contenter de la cacher. » D’un coup j’ai eu une illumination. Je sais que notre Maître me regarde toujours ! Quand de mauvaises pensées essaient encore de me faire voler, j’agrippe ma main droite avec ma main gauche et me trémousse d’inquiétude. J’étais déterminé à ne plus jamais suivre de telles impulsions. Quand mes pensées deviennent droites, notre Maître m’aide en éliminant cet attachement. Je ne volerai plus jamais d’argent à ma famille.

Récemment je suis devenu très attaché aux voitures de course électriques. J’y étais tellement attaché que je les tenais à la main même en mangeant et en dormant. Une nuit, j’ai vu dans mon rêve que j’embarquais sur le bateau de la Loi avec un tas de voitures de course dans mes bras. Toutes les divinités du bateau se couvraient la bouche de leur main, riaient et me pointaient du doigt. J’avais beau essayé, je ne pouvais pas monter sur le bateau. J’ai pleuré. Puis le bateau a fait voile vers le large. Une bande de sauvages et de guérilleros est venu m’entourer et m’appelaient « le roi ». Je voulais m’en aller mais je ne pouvais pas bouger. Je me suis réveillé en pleurant. A mon réveil, j’ai pensé que je devrais abandonner tout ce qu’il y a dans ce monde. On m’attend depuis des milliers d’années. Maintenant, de petites voitures de course allaient tout faire rater. Cela n’en valait pas la peine. J’ai laissé tomber cet attachement.

Je me conforme aux paroles de Maître, je clarifie la vérité et sauve les êtres. Une fois j’ai parlé à un autre enfant d’éliminer les associations communistes pour rester en sécurité. Je lui ai dit que tous ceux qui avaient rejoint le Parti Communiste Chinois (PCC), la Ligue de la Jeunesse, ou les jeunes Pionniers seront frappés d’une mauvaise marque. Il a dit : « Non seulement moi je vais quitter les Jeunes Pionniers, mais tout comme toi, j’aiderai les autres à le quitter. » J’étais vraiment heureux que les êtres commencent à s’éveiller.

Il y a un autre enfant qui est allé voir son professeur pour rendre son foulard rouge après avoir quitté les Jeunes Pionniers. Il dit à la prof : « Il est dit que nous pouvions adhérer et partir librement, n’est-ce pas ? » La prof ne pouvait rien faire d’autre que de lui rendre ses frais. Il voulait m’acheter une glace avec l’argent mais je lui ai dit : « Non merci. » Il est parti tout content.

Un petit garçon a vu l’autocollant : « Le Ciel Éliminera le PCC. Quittez le PCC pour rester en sécurité » et il a cherché partout en demandant : « Qui pratique le Falun Gong ? S’il vous plaît aidez-moi à quitter rapidement ! » Alors je l’ai aidé à quitter les Jeunes Pionniers. Les êtres sont maintenant désireux de quitter le PCC et ses organisations affiliées. Je me montrerai à la hauteur de mon vœu historique.

Un jour sur mon chemin de retour de l’école, un groupe d’écoliers étaient en train de lire des documents de Dafa en marchant. Tout d’un coup un policier en civil, mais qui portait un badge du Parti à la taille, a couru vers eux pour leur enlever les documents. En même temps une entreprise de construction creusait un fossé à côté de la route. Le fossé faisait 3 à 4 mètres de profondeur. Deux des enfants prirent les documents et sautèrent dans le fossé. Le policier y sauta aussi. Un des enfants restés en haut a dit : « Tu crois qu’ils sont en danger ? » un autre a répondu : « Aucun problème. Ils protègent des documents de Dafa, le Maître de Dafa les protègera, ne t’inquiète pas. » J’ai envoyai des pensées droites, espérant que Maître renforcerait mes pouvoirs. Résultat, les deux enfants n’eurent rien, mais le policier s’était blessé à une jambe il est resté estropié. Les enfants restés en haut placèrent une planche pour aider les deux autres à remonter. Puis ils enlevèrent la planche. Le policier ne pouvait pas sortir du fossé. Il était très énervé et criait aux travailleurs de lui lancer une planche. Quand il est sorti, les enfants étaient déjà partis.

J’ai vu avec mon oeil céleste que notre Maître m’emmenait toujours dans les autres dimensions pour éliminer la perversité. Les mauvaises personnes qui persécutaient les pratiquants de Dafa se font tous torturer par différentes méthodes et c’est vraiment terrifiant. J’ai également vu une scène où les pratiquants arrivent à la plénitude et s’envolaient dans le ciel. C’était magnifique. Ceux qui n’avaient pas bien cultivé pleuraient sur le sol. Les compagnons pratiquants qui ont été diligents vivaient dans un beau palais magnifique. Là-bas on pouvait trouver toute sorte de choses, toutes très belles. Ils s’habillaient tous élégamment. La nourriture qu’ils mangeaient était très raffinée et les fruits avaient de jolies couleurs. Tous les livres de Dafa sont placés juste à côté d’eux. Ceux qui n’avaient pas bien cultivé vivaient dans de pauvres petites maisons de pailles, qui ne protégeaient même pas contre la pluie. Les toilettes étaient faites de boue. Leurs vêtements étaient raccomodés. Ils mangeaient des pommes véreuses et des poires pourries. S’ils voulaient lire des livres de Dafa, ils devaient parcourir de longues distances, comme de pauvres clochards. Je me sentais triste. Pratiquants, soyons diligents ! Sinon, il n’y aurait plus d’autres occasions.

Il y a aussi beaucoup de choses que je ne fais pas bien. Par exemple, je suis paresseux, je n’aime pas pratiquer, j’ai peur de souffrir. J’aime jouer et ne fais que rarement attention à ce que je dis. Je suis gourmand. Le jour de la Mi Automne (Fête de la Lune), je me suis agenouillé devant la photo de Maître et j’ai promis : à l’avenir je continuerai à cultiver Dafa de façon diligente, éliminer plus d’attachements et à bien faire les 3 choses. Je ne laisserai pas tomber notre Maître qui nous offre le salut avec bienveillance.

Veuillez corriger avec compassion toute erreur de ma part. Heshi.

Traduit en France le 27 octobre.
Version anglaise disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/10/25/79291.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.