La Cour de Qingdao City tient une parodie de procès des pratiquants M. Wang Detong et Mme Ma Shufen

La Cour de district de Licang, Qingdao City, province du Shandong, a tenu une parodie de procès des pratiquants M. Wang Detong et Mme Ma Shufen, les accusant de « rassemblement illégal et d’obstruction à la sécurité publique. »

Notablement, le Bureau judiciaire de Qingdao City a émis un document classifié déclarant que quiconque ose défendre des pratiquants de Falun Gong sera puni. En conséquence la famille de M. Wang a du prendre les services d’un avocat d’une autre province. C’est le soi-disant « état de droit » dont se vante le Parti communiste chinois (PCC) la situation des droits de l’homme en Chine et la manifestation de la nature malfaisante du PCC.

A la Cour, Wang Detong a contesté : « Je souffrais d’une hémorragie cérébrale que l’Hôpital d’avait pas réussi à traiter. N’ayant pas les moyens de payer d’autres traitements, j’ai du rester chez moi pour « récupérer ». C’est alors que j’ai appris le Falun Gong et de façon surprenante j’ai retrouvé la santé. Tous mes collègues et mes voisins ont été témoins de ma spectaculaire guérison. J’ai bénéficié d’une si merveilleuse pratiquante. Aujourd’hui j’essaie simplement de dire aux autres qu’ils peuvent aussi en bénéficier. Comment cela peut-il être une obstruction à l’ordre public ? Où était le rassemblement illégal alors que j’ai seulement rendu visite à quelques personnes et leur ai parlé de cette pratique merveilleuse ? »

Puis l’avocat embauché par M. Wang et Mme Ma a pris la parole pour leur défense : « Selon la loi, un « rassemblement illégal » est spécifiquement défini comme vingt ou trente personnes criant des slogans et rassemblés dans des endroits précis de façon organisée. Rien de cela ne s’applique à aucun des prévenus, sans parler de l’allégation d’obstruction à l’ordre public. En conséquence aucune des accusations n’est valide. »

La plupart des fonctionnaires au procès étaient corrompus et certains dormaient. La scène a surpris les participants au procès d’autres régions.

A la fin de la parodie de procès, l’avocat n’a pas été autorisé à signer les papiers. On lui a dit à la place de revenir à la cour en privé à 14 h pour signer, ce qui était une tentative évidente de dissimuler leurs méfaits.

Mailing zip code du district de Licang, Qingdao: 266100
Comité de la Politique et des Lois de Qingdao City: 86-532-87610773
Yu Haiguang, secrétaire adjoint du Comité de la Politique et des Lois du district de Licang District: 86-13792851877 (Cellulaire)
Cour de District de Licang de Qingdao City: 86-532-87610933
Yu Jianli, Chef de la Cour de District de Licang de Qingdao City
Li Degang, en charge de la Cour de district de Licang
Bureau du Juge en chef Jin Cuiyan's: 86-532-87610944
Bureau de la cour criminelle de la cour de district de Licang : 86-532-87062822
Procutatorate du district de Licang de Qingdao: 86-532-83012110
Mao Xiaoyu, Wang Zixin, procureurs en chef associés , Procuratorate du district de Licang
Procuratorate du district de Licang: 86-532-87632000, 86-532-83012110, E-mail: qdsf@qingdao.gov.cn
Wang Chengxin, chef de la section des poursuites
Antenne de Licang du département de police de Qingdao: 86-532-87610512
Wei Zhenqing, chef de la section Anti-Culte , antenne de Licang du département de police de Qingdao
Liu Yong, chef associé de la Section anti-culte, antenne de Licang du Département de police de Qingdao : 86-13336395799 (Cellulaire )
Bureau du chef de la station de police du district de Licang: 86-532-87653930
Zhang Ping, chef associé de la Station de police de Licun
Sun Qiwu, instructeur politique : 86-532-87653986
Bureau du chef de la police: 86-532-87600973
Liu Xiangqian: 86-13176865929 (Cellulaire )

Date de l’article original : 4/10/2006

Catégorie : Témoins oculaires

Version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2006/9/10/137437.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.