La piété filiale entretient la gentillesse

Li Gao a vécu pendant la Dynastie Tang. Il était connu pour être attentionné et respectueux envers sa mère.

Lors de la première année du Calendrier de Shangyuan (674 apr.J.C.), il y eut une sécheresse dans la capitale. Le riz était très cher, et beaucoup de gens mourraient de faim. Li Gao vit que son salaire ne pourrait soutenir sa famille, aussi décida-t-il de devenir un fonctionnaire dans une autre province, où il pourrait gagner un meilleur salaire. Plus tard, Li Gao commit une erreur dans son travail et il fut rétrogradé devenant le responsable des questions locales dans le quartier de Wenzhou dans une province différente .

Les récoltes à Wenzhou étaient également limitée. Le gouvernement avait des centaines de milliers de hu (une ancienne unité de mesure chinoise, équivalent à approximativement 45,44 litres) de graines stockées, et Li Gao voulu les distribuer aux pauvres. Ses supérieurs suggérèrent qu'il attende jusqu'à ce que l'empereur donne la permission. Li dit: "Si une personne ne mange pas pendant quelques jours, elle mourra de faim. Je n'ai pas le temps d'attendre ! Si je dois risquer ma vie pour sauver des milliers d'autres vies, il n'y a rien qui vaille autant la peine." Il ordonna que l'on donne le grain aux pauvres et écrivit une lettre à l'empereur se critiquant lui-même. Après avoir lu la lettre, l'empereur lui fit de grands compliments et le promut.

Un jour Li Gao se rendit en visite dans le Comté voisin. Il vit une femme aux cheveux blancs qui pleurait et il lui demanda ce qui s'était passé. La vieille femme dit: "Je suis de la famille de Li. Mes fils sont Li Jun et Li E. Ils ont servi en tant que fonctionnaires du gouvernement loin d'ici pendant plus de 20 ans et jamais ils ne m'ont rendus visite. Je suis si pauvre que je ne peux me nourrir moi-même. A cette époque là, Li Jun et Li E étaient tous les deux bien connus . Li Jun travaillait dans la capitale du Comté.

Quand il entendit ceci, Li Gao fut furieux. Il dit: "Lorsqu'une personne est chez elle, elle doit être obéissante et gentille avec sa famille. Quand elle est loin, elle doit être respectueuse envers les anciens. Si elle a du temps libre et de l'énergie, elle pourra rechercher plus de réussites. Comment ces deux frères avec cette moralité si peu élevée peuvent-ils être des fonctionnaires du gouvernement?" Il écrivit une lettre à l'empereur à ce sujet. En conséquence, Li Jun et LI E furent tous deux démis de leurs postes de fonctionnaires et interdits de service dans le gouvernement.

Traiter les personnes âgées de la famille avec obéissance et gentillesse est une vertu traditionnelle de la nation chinoise et un critère de moralité. Pourquoi les anciens mettaient-ils l'accent sur la piété filiale et lui donnaient-ils une telle importance? Parce que la piété filiale est liée de près à l'élévation de ses propres critères moraux. Pour être capable de pratiquer la piété filiale, la personne doit avoir un cœur bienveillant, le quel est une vertu nécessaire pour échanger avec les autres en société. Ceci est le plus important. La piété filiale inclut d'autres vertus telles qu'être reconnaissant, rendre la gentillesse, se souvenir de ses racines, respecter les anciens, et avoir la considération des autres.

Si une personne ne peut être bienveillante avec sa propre famille, comment peut-il être réellement bienveillant avec les autres? Comment peut-il s'occuper de sa famille, organiser le pays, et apporter la paix sous le ciel ? Depuis la Dynastie des Han (206 av. J.C. 220 apr.J.C), la cour royale a utilisée la piété filiale comme l'un des standards principaux pour choisir des individus talentueux pour servir dans le gouvernement. Parce que Li Gao avait un cœur sincère de bienveillance et d'obéissance envers sa famille, il fut capable de traiter les autres avec bienveillance tout comme sa famille. C'est probablement pourquoi il eut la volonté d'abandonner sa vie afin de sauver les gens du peuple qui mouraient de faim.

Afin de nourrir un coeur de bienveillance et élargir l'amour familial en compassion, on devrait commencer par traiter les membres de sa famille avec bienveillance et étendre cela à tous. C'est probablement la véritable raison pour la quelle les anciens mettaient l'accent sur la piété filiale.

Traduit de l'anglais de http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/9/26/78369p.html

Version chinoise : http://minghui.org/mh/articles/2006/9/7/137261.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.