L’importance de corriger sincèrement ses erreurs.

Confucius disait: ‘’Je (Qiu) suis trés chanceux. Si je fais une erreur, les autres doivent me le signaler.’’ Seuls les saints et les vertueux se sentent heureux en entendant autrui se plaindre de leurs erreurs. Ils se sentent heureux lorsque les gens les critiquent. Ils remercient sincèrement ceux qui leur disent leurs erreurs. S’ils éprouvent de la gratitude c’est que c’est seulement lorsque les erreurs sont identifiées et immédiatement corrigées qu’on peut s’améliorer, élever sa vertu et son niveau de cultivation.

Il est dit dans ‘’Di Zi Gui’’ ( Standards pour être un bon étudiant): ‘’Une erreur qu’on fait par accident on l’appelle une erreur. Une mauvaise chose faite à dessein on l’appelle perverse. Une erreur peut être corrigée, et alors disparaître. Si une action perverse est cachée, cela ajoute un crime supplémentaire ’’ Ma compréhension personnelle est que nous devons analyser si l’erreur a été faite par négligence, ou volontairement, lorsque quelque chose est erroné. De plus, on ne doit pas la cacher ou trouver une excuse. Ce que l’on doit faire est de corriger sincèrement l’erreur. On ne doit absolument pas être conciliant ou s’excuser soi-même.

Il y avait dans la Dynastie Song un homme de bien du nom de Xu. Lorsque M. Xu rencontra M. Anding pour la première fois, sa tête s’inclinait légèrement. M. Anding dit avec sérieux : ‘’Votre tête doit être droite. Vous ne pouvez pas l’incliner.’’ M. Xu comprit immédiatement et le corrigea. Il dit : ‘’ La tête de quelqu’un doit être droite ; ainsi elle ne peut pas s’incliner. Ainsi, comment peut on avoir le cœur (esprit) faux ?’’ Depuis lors, l’esprit de M. Xu n’a jamais eu de mauvaise pensée, même toute petite. Lorsque quelqu’un lui demandait : ‘’ Quel est votre principe essentiel lorsque vous traitez les autres ?’’ Il écrivait les deux caractères ‘’juste’’ et ‘’droit’ pour la personne qui lui posait la question.

Le célèbre géant littéraire, Zeng Gong, avait une profonde relation avec Wang Anshi sous la Dynastie Song. L’empereur Shen Zong demanda à Zeng Gong : ‘’Que pensez-vous de la personnalité de Anshi ?’’ Zeng Gong répondit : ‘’L’article de Anshi est aussi bon que celui de Yang Xiong sous la Dynastie Han. Cependant parce qu’il est avare, il n’est pas aussi bon que Yang Xiong !’’ L’empereur dit : ‘’Anshi ne se préoccupe pas trop de la renommée et de l’argent ; pourquoi donc dites-vous qu’il est avare ?’’

Zeng Gong répondit: ‘’Ce que je veux dire par ‘avare’ est que Anshi n’est pas prêt à corriger ses erreurs, même s’il va de l’avant et qu’il a des accomplissements.’’ Shen Zong entendit ses mots et hocha de la tête pour montrer son assentiment. Wang Anshi était célèbre grâce à ses talents et ses connaissances. Cependant, parce qu’il cachait ses erreurs et son obstination concernant la mise à exécution des nouvelles législations, il a finalement nui aux gens et laissé une mauvaise réputation dans l’histoire.

Quelques pratiquants ne cherchent pas activement en eux-mêmes pour identifier leurs attachements. Lorsque les autres les pointent, ils tentent à dessein de le cacher. Même lorsqu’ils en ont connaissance, ils ne les corrigent pas. Lorsqu’ils souhaitent les changer, ils le font très lentement, et la même situation se répète encore et encore. Ce n’est pas fait par la volonté de leur propre réalisation, et ce n’est pas par auto réflexion ni auto critique. Ils ne se contrôlent pas strictement eux-mêmes et ne se corrigent pas complètement. Est-ce que ce type d’attitude consiste à être responsable pour soi ? Est-ce considéré comme être diligent ? Maître nous demande d’être capable d’écouter les critiques. Ici, je veux juste rappeler à chacun que cette phrase a de profondes connotations. Cela ne devrait pas être simplement superficiel. Nous ne pouvons pas nous arrêter à: ‘’Je l’entends et le tolère. Mon cœur n’est pas touché.’’ Nous devrions travailler plus dur sur nos cœurs/esprits et trouver le remède correspondant aux symptômes. Si nous ne sommes pas clairs sur les principes de la Loi, nous devons étudier davantage la Loi, partager activement avec les autres pratiquants et nous améliorer en nous basant sur la Loi. Si cela est causé parce que le cœur n’est pas droit, nous devons le corriger et nous débarrasser de nos notions égoïstes. Si nous ne pouvons nous contrôler étroitement, nous devons nous rectifier nous-même dans chaque pensée, idée, mot et action. Depuis les anciens temps jusqu’à maintenant, les saints ne sont pas des gens qui ne font pas d’erreurs. Ils faisaient plutôt des erreurs mais les corrigeaient rapidement. Ils s’examinaient souvent et se critiquaient entre eux de façon appropriée. Ils corrigeaient leurs erreurs sans aucune réserve et suivaient la gentillesse comme quelqu’un suit un courant. Ils ne faisaient jamais la même erreur deux fois. Tout comme dans les deux dictons anciens : ‘’Les gens ordinaires ne sont ni des saints, ni des sages, comment pourraient ils éviter de faire des erreurs ?’’ et ‘’Etre capable de corriger ses erreurs est la plus grande chose à laquelle rien d’autre ne peut se comparer.’’

Traduit de l’anglais de : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/9/25/78337.html

Version chinoise disponible sur http://minghui.ca/mh/articles/2006/9/6/137027.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.