Les passants à Barcelone s'arrêtent à la table de pétition, s'informent auprès des pratiquants, et signent pour la fin des persécutions

Barcelone est une destination touristique populaire en automne. Les pratiquants y organisent fréquemment des événements pour présenter le Falun Dafa. Ils informent les gens sur la persécution du Parti communiste chinois (PCC) et recueillent des signatures sur une pétition pour mettre fin à la persécution.


Des personnes s'informent sur le Falun Dafa et signent une pétition demandant la fin de la persécution lors d'événements organisés à Barcelone le 12 novembre.


Le samedi 12 novembre 2022, les pratiquants ont installé un stand dans l'une des rues les plus fréquentées de la ville. Le message en espagnol et en chinois qu'on pouvait lire sur leur grande banderole : "Le Parlement européen a adopté une résolution condamnant le prélèvement d'organes vivants par le PCC" a largement attiré l'attention. De nombreux passants se sont arrêtés pour s'informer à propos du Falun Dafa et signer la pétition demandant la fin de la persécution.


Un couple et ses deux fils se sont arrêtés pour lire les informations. Le mari et l'un de ses fils ont signé la pétition. Sa femme et leur autre fils ont continué à lire l'information affichée pendant qu'un pratiquant donnait des explications supplémentaires. Ils ont également signé la pétition. La famille a remercié les pratiquants pour les informations et a dit avoir entendu parler d' une cruauté similaire dans l'ancienne Union soviétique. Ils ont imputé ces violations des droits de l'homme au Parti communiste.


Un couple de Chinois des Pays-Bas s'est arrêté devant les panneaux d'affichage. La jeune femme a posé de nombreuses questions à propos du Falun Dafa et des raisons pour lesquelles le Parti communiste le persécute. Ils ont écouté attentivement l'explication d'un pratiquant en acquiesçant fréquemment de la tête.


Le jeune homme a dit qu'il était chrétien et qu'il détestait le PCC. -"Le Parti ne reconnaît pas l'existence de Dieu - le Parti se considère lui-même comme un dieu." Il a dit qu'il était autrefois membre du PCC, mais en avait démissionné ainsi que de ses organisations affiliées sur le site Internet d' Epoch Times. Il a également déclaré qu'il aiderait aussi son ami à démissionner dès son retour aux Pays-Bas. Ils ont remercié les pratiquants et ont pris un dépliant.


Traduit de l'anglais
Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2022/11/20/204834.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.