Une mère de deux enfants battue à mort alors qu’elle purgeait une peine pour sa foi

Nom: Yang Lihua
Nom chinois ::杨立华
Sexe : Femme
Âge :43 ans
Ville : Heihe
Province: Heilongjiang
Profession: Non communiquée
Date de décès : 5 novembre 2019
Date de la dernière arrestation : 17 novembre 2017
Dernier lieu de détention : Prison pour femmes du Heilongjiang


Minghui.org a récemment confirmé que Mme Yang Lihua, une résidente de 43 ans de la ville de Heihe, dans la province du Heilongjiang, a été battue à mort par les détenues, alors qu’elle purgeait une peine de trois ans pour sa foi en Falun Gong. Elle laisse derrière elle son mari et leurs deux enfants.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.

Mme Yang Lihua

Mme Yang a été arrêtée le 17 novembre 2017 alors qu’elle faisait appel auprès du gouvernement local après que le chef de la police ait forcé la station service où elle travaillait à la licencier. Elle a été condamnée à trois ans par le tribunal du canton de Sunwu le 26 décembre 2017. Son appel a été rejeté par le tribunal intermédiaire de la ville de Heihe.


Selon une personne informée, en raison du refus de Mme Yang d’effectuer le travail carcéral non rémunéré début novembre, la détenue Jiao Lili lui a marché sur le visage et a ordonné à deux toxicomanes, Li Yuna et Zhao Dongmei, de la battre.


Alors même que Mme Yang était à l’article de la mort, Suo Yuanyuan, la cheffe adjointe du huitième quartier, l’a accusée de faire semblant. Une autre détenue ,Tong Jinyan (décédée plus tard en prison entre le 1er et le 3 décembre 2021), a suggéré de l’emmener à l’hôpital ce que les gardiennes ont fait (Tong a raconté cela à ses compagnes dans la cellule 602 le 30 novembre 2021).


Le 5 novembre 2019, la famille de Mme Yang a été informée par la prison qu’elle était dans un état critique en raison d’une maladie. Quand son mari, son frère, et sa belle-sœur se sont précipités au 2e étage de l’hôpital affilié à l’université médicale de Harbin, elle était déjà morte.


La famille de Mme Yang a demandé à voir son dossier médical. Une gardienne de la prison leur a montré les documents sans leur permettre d’en lire les détails. Quand sa famille a demandé pourquoi son corps était couvert d’ecchymoses, la gardienne a affirmé qu’il s’agissait de la lividité cadavérique.


La famille de Mme Yang a demandé une autopsie. Mais les autorités pénitentiaires ont dit qu’ils devaient demander l’autorisation de pratiquer une autopsie et que cela prendrait des mois pour obtenir l’approbation des autorités supérieures.


Les autorités pénitentiaires ont fini par intimider la famille de Mme Yang les contraignant à signer un formulaire de consentement à la crémation de son corps. Ses proches ont ramené ses cendres le 9 novembre.


Traduit de l’anglais

Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2022/9/21/203963.html

Version chinoise :
https://www.minghui.org/mh/articles/2022/9/20/杨立华在黑龙江省女子监狱是被活活打死的-449842.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.