Sa santé ruinée par la torture en prison, un homme du Liaoning décède trois ans après sa libération

Nom : Zhang Guoyou
Nom chinois : 张国友
Sexe :Masculin
Âge: 76 ans
Agglomération : Fushun
Province: Liaoning
Profession : Inconnue
Date du décès : août 2022
Date de la dernière arrestation :: 26 juin 2015
Dernier lieu de détention : Prison de Gongzhuling


M. Zhang Guoyou, un habitant du canton de Xinbin, agglomération de Fushun, dans la province du Liaoning, a été libéré de prison en 2019 après avoir purgé une peine de trois ans pour sa croyance en Falun Gong. Il avait un œdème systémique, des difficultés respiratoires et une insuffisance cardiaque au moment de sa libération. Il a lutté avec une santé défaillante les trois années suivantes et est décédé le 5 août 2022. Il avait 76 ans.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle comportant cinq séries d’exercices lents. Il a été présenté au public en 1992 et s’est rapidement répandu dans tout le pays. En raison de sa popularité sans précédent, avec plus de pratiquants que de membres inscrits au Parti communiste chinois (PCC), Jiang Zemin, l’ancien chef du PCC, a ordonné une campagne de persécution à grande échelle en juillet 1999 pour éradiquer le Falun Gong de la Chine.


Depuis lors, M. Zhang, sa femme, Mme Li Yueqing, et d’innombrables autres pratiquants de Falun Gong ont fait l’objet d’arrestations incessantes, de harcèlement, d’incarcération et de torture.


En 2015, la Cour populaire suprême et la Procurature supreme chinoises ont annoncé que les citoyens ordinaires pouvaient se porter partie civile dans les affaires pénales et que les deux organismes garantiraient l’enregistrement et le traitement de toute plainte déposée auprès d’eux. Pour exercer leur droit légal, de nombreux pratiquants ont intenté un procés à Jiang Zemin, demandant qu’il soit tenu responsible pour la persécution. Cependant, au lieu de répondre à leurs préoccupations. Les autorités ont arrêté et condamné de nombreux pratiquants.


Le 26 juin, M. Zhang et six autres pratiquants locaux dans le canton de Xinbin, de la Province Lianing, dont M Zhang Fuchun, Mme Guo Qingfeng, Mme Yan Guangling, Mme Wang Cuilian, Mme Deng Yuqing et Mme Sun Xiuzhen, ont été arrêtés à leur arrivée au bureau de poste dans la ville de Sankeyushu dans le canton de Tonghua, Province de Jilin (à environ 40 km) pour poster leurs plaintes contre Jiang.


La police les a emmenés au poste de police de Sankeyushu. Wang Yiguan, le chef du bureau de la sécurité intérieure du comté de Tonghua, les a interrogés et intimidés.


Le lendemain, sous la conduite d’un agent de police de Xinbin, la police de Tonghhua a saccagé les maisons des pratiquants. Ces derniers ont été transférés au centre de détention de la ville de Tonghua dans l’après-midi, après une journée au poste de police.


M. Zhang Guoyou et Mme Yan ont été libérés sous caution le 17 juillet, après le versement d’une caution de 10.000 yuans (1.454 Euros) chacun.


De retour chez lui, Mr. Zhang Guoyou a commencé à vomir du sang en raison des mauvais traitements subis au centre de détention.


La Procurature du canton de Tonghua a mis M. Zhang Guoyou, M Zhang Fuchun, M. Deng et Mme Yan en examen le 14 octobre 2015. Les trois autres pratiquants M. Guo, Mme Wang et Mme Sun ont été blanchis des poursuites et libérés.


Les quatre pratiquants inculpés ont été jugés au tribunal du canton de Tonghua le 23 novembre 2015 et ont été condamnés à trois ans chacun par le juge président Yu Yang le 28 mars 2016. M. Zhang Guoyou et Mme Yan qui avaient été libérés sous caution, ont été remis en détention au centre de détention de la ville de Tonghua le 31 mars.


Pour empêcher M. Zhang Guoyou de faire appel du verdict, les gardiens du centre de détention l’ont trompé en lui faisant écrire une note “J’accepte la sentence et je ne ferai pas appel”. M. Zhang a ensuite repris ses esprits et a demandé à récupérer la note, mais les gardiens ont refusé de la lui rendre. Il ne pouvait plus non plus trouver son verdict, qui lui était nécessaire pour faire appel. Pour protester contre la persécution, il a entamé une grève de la faim le 5 avril 2016.


M. Zhang Guoyou et M. Deng ont ensuite été emmenés à la prison de Gongzhuling. M. Zhang Fuchun a été transféré à la prison de Jilin et Mme Yan à la prison pout femmes de la province de Jilin.


Quand M Zhang Guoyou a été libéré en 2019, il souffrait d’une santé extrêmement fragile et est décédé trois ans plus tard.


Persécution antérieure

M. Zhang et sa femme ont commencé à pratiquer le Falun Gong en 1997. Avant cela, il toussait souvent du sang et avait un niveau d’énergie très bas. Sa femme avait également de nombreux maux, dont des calculs rénaux, une hyperplasie des os cervicaux et une sciatique. Tous deux ont retrouvé la santé après avoir appris la pratique.


Un agent de police s’est rendu au domicile de M. Zhang à 21 h le 14 septembre 2000 et lui a demandé s’il pratiquait toujours le Falun Gong. M. Zhang a répondu que sa santé s’était rétablie grâce à la pratique et qu’il n’y renoncerait pas. La police l’a arrêté et emmené dans un centre de détention local le lendemain, après l’avoir détenu au poste de police toute la nuit.


Pendant la moitié de ses deux mois de détention, M. Zhang a été forcé de récolter du riz dans le village voisin. Sa femme a été condamnée à payer une caution de 1500 yuans, 500 yuans d’amende et 150 yuans pour les frais de nourriture. Elle a fini par vendre le bétail de la ferme familiale en échange de la libération de son mari.


M. Zhang et sa femme ont tous deux été arrêtés le 18 février 2002 après avoir été signalés pour avoir fabriqué des documents d'information sur le Falun Gong. La police a extorqué 300 yuans à la sœur de Mme Li, puis a relâché le couple.


M. Zhang a été arrêté à nouveau à 4 h du matin le 21 mai 2002. La police l’a battu au poste de police, occasionnant le saignement de son nez. Il a été emmené au centre de détention où le détenu Wang Feng lui a ordonné de réciter les règles du centre de détention, mais il a refusé d’obtempérer. En représailles, Wang lui a donné de violents coups de pieds dans la hanche. Il est tombé et est resté infirme pendant un mois.


Après un mois au centre de détention, Mr. Zhang a été emmené au camp de travail forcé de Wujiabaozi pour une peine de trois ans, au cours de laquelle il a été soumis à toutes sortes de tortures pour avoir défendu le Falun Gong.


Voir également

Four Liaoning Residents Sentenced to Prison for Trying to Sue Former Chinese Dictator

Tonghua County Police Violate Practitioners’ Civil Rights for Suing Jiang Zemin

Traduit de l’anglais
Version anglaise
https://en.minghui.org/html/articles/2022/8/16/202819.html

https://www.minghui.org/mh/articles/2022/8/15/辽宁新宾县法轮功学员张国友含冤离世-447684.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.