Des personnalités publiques soutiennent le rassemblement organisé à Tel Aviv, pour marquer le 23e anniversaire de la persécution du Falun Gong en Chine

Un rassemblement a eu lieu devant l'ambassade de Chine à Tel-Aviv dans la soirée du mercredi 20 juillet 2022, pour s'opposer à la persécution du Falun Gong qui sévit en Chine depuis 23 ans. Plusieurs responsables du gouvernement et d'autres personnalités publiques ont exprimé leur soutien pour la fin à la persécution, en envoyant lettres et vidéos et certains en prenant personnellement la parole au rassemblement..

Manifestation pacifique devant l'ambassade de Chine, le 20 juillet 2022, marquant ans depuis le début de la persécution du Falun Gong

Pratiquer les exercices de Falun Dafa devant l'ambassade de Chine


Un membre de la Knesset (Parlement israélien) : ce sont parmi les crimes les plus difficiles et les plus cruels qu’ai connu l’humanité

Mossi Raz membre de la Knesset (Parlement israélien) a écrit :

Mossi Raz parlementaire israélien


" Depuis 23 ans, un crime brutal et cruel contre votre communauté a lieu. Le monde le sait et permet à ces atrocités de continuer. Ce sont parmi les crimes les plus durs et cruels connus de l'humanité."


"Nous demandons instamment au gouvernement chinois d'arrêter les prélèvements d'organes, de mettre fin à la persécution du Falun Gong, de libérer tous ses membres de prison, et de permettre la liberté d'expression, la liberté d'action, la liberté de pratique, et la liberté de pensée et de croyance.


" Merci de répandre la vérité, la compassion et la tolérance. Merci pour votre recherche constante d'amélioration personnelle et sociale. Merci de poursuivre la lutte contre le mal et l'oppression inimaginables. Puisse-t-il s'agir de la dernière année où nous commémorons la poursuite de la répression brutale.".


Un ancien ministre : " Les dictateurs deviennent plus forts en raison de notre peur "

Natan Sharansky


M. Natan Sharansky, ancien membre de la Knesset et ancien ministre du gouvernement israélien, qui était un " prisonnier de Sion " en Union soviétique, a envoyé un message vidéo. M. Sharansky a déclaré : " Nous devons nous rappeler que les dictateurs deviennent plus forts en raison de notre peur. Nous devons nous rappeler que nous serons plus forts si nous exposons la vraie nature de ces régimes et ne les craignons pas. "


Un commentateur et expert des affaires chinoises : "Ce soir j'ai levé mon autocensure "

Noam Orbach, commentateur et expert des affaires chinoises : " Je dis ce que j'ai sur le cœur devant l'ambassade de Chine."


Noam Orbach, commentateur et expert des affaires chinoises, s'est adressé au rassemblement. Il s’est exprimé en hébreu, mais à la fin de son discours, il s'est adressé au personnel de l'ambassade en chinois.


"J'ai vécu en Chine en 1999, quelques mois après le début de la persécution des pratiquants de Falun Gong. J'étais le témoin quotidien de diffuseurs de propagande qui incitaient en fait contre un groupe de croyants, de pratiquants. Ils les traitaient de "négateurs de la science" ou de "réfractaires au traitement médical". L'incitation était véritablement une déshumanisation. La peur dans les yeux d'un pratiquant de Falun Gong qui s'est approché de moi et m'a tendu une petite carte avec une explication de ce qu'est le Falun Gong, était terrible. En Israël, le Falun Gong est légitime, mais en Chine, les pratiquants prennent un tel risque face au gouvernement [opposition]. À mon retour en Israël, j'ai commencé à étudier les études orientales sur l'Asie et la Chine.


" La Chine a réussi à créer une atmosphère de peur parmi ceux en Israël qui traitent avec la Chine – dans le milieu universitaire, dans les affaires, parmi les professeurs de langues, etc. – une atmosphère d'acceptation des règles du jeu chinoises ; c'est-à-dire qu'ils restent silencieux sur toute question "sensible" et évitent certainement toute critique ouverte de la Chine, en particulier les manifestations.


"L'Ambassade de Chine exerce une influence sur la conscience/l'esprit de tous les experts de la Chine, les enseignants de la culture chinoise et les chercheurs en Israël - envers la Chine. Il s'agit d'une dangereuse intériorisation des règles du jeu chinoises, selon lesquelles personne ne doit protester ou manifester, même si nous sommes dans un pays démocratique.


"J'ai honte que jusqu'à aujourd'hui, j'ai aussi intériorisé les règles du jeu et évité de venir à la manifestation contre la persécution, même si mon cœur y était. Ce soir, j'ai levé mon autocensure et je dis ce que j'ai sur le cœur devant l'ambassade de Chine."


" La Chine peut facilement révoquer la liberté de neuf millions d'Israéliens "

Le Dr Thomas Guttmann, chimiste, biologiste moléculaire et éditeur de brevets, a déclaré : "Au cours des 30 dernières années, la Chine a profité des avantages d'un marché libre mais n'a pas renoncé à son terrorisme politique et à sa campagne maléfique. La Chine menace tous ses pays voisins et veut s'emparer de notre pays également, des usines et des projets stratégiques importants. Le PCC a établi des centres d'éducation ici en Israël et a été surpris à installer des dispositifs d'écoute dans des bureaux gouvernementaux. La Chine a menacé les journalistes israéliens qui interviewaient des politiciens de Taïwan, a proposé d'annuler l'aéroport et de laisser la Chine en construire un autre à la place, et a créé une université chinoise à Petah Tikva. Dans le même temps, la Chine a signé un énorme accord de coopération militaire et de renseignement avec l'Iran. La Chine est capable d'annuler facilement la liberté de neuf millions d'Israéliens. La Chine est le plus grand danger pour la souveraineté et la sécurité de l'État d'Israël."


" Régime meurtrier "

Le professeur Hillel Weiss, de l'Université Bar-Ilan, a défini le régime en Chine comme " meurtrier " et a déclaré qu'il devrait être boycotté - jusqu'à ce que la Chine prouve qu'elle a cessé d'assassiner des citoyens et des résidents à des fins de trafic d'organes.


Le professeur Weiss est membre du "Nouveau Sanhedrin" - un organisme qui fait revivre l'ancien tribunal du judaïsme. Il a déclaré dans son discours lors du rassemblement qu'il y a plusieurs années, les membres du Sanhedrin ont discuté du sujet de la persécution du Falun Gong en Chine, et ont interviewé des chercheurs et des victimes de la persécution du monde entier. Le jugement se lit comme suit :


" Dans sa décision finale, le Sanhédrin a déclaré : " Le gouvernement de la République populaire de Chine est tenu d'appliquer la loi chinoise, qui a été promulguée au printemps 2007, qui mettra fin aux meurtres sans procès et aux prélèvements d'organes sans consentement. "


"Cela tombe dans la catégorie de l'Holocauste "

Le rabbin Michael Avraham, docteur en physique à l'université Bar-Ilan : "J'attends de tous ceux qui tiennent à la mémoire de l'Holocauste qu'ils expriment leur opposition."


Le rabbin Michael Avraham, docteur en physique à l'université Bar Ilan, a déclaré : "Il est courant de penser que la validité de l'existence d'un État découle de son engagement à protéger ses citoyens. Lorsque l'État ne le fait pas et utilise même son pouvoir pour nuire à ses citoyens, comment peut-on justifier et valider un tel État ? Comment peut-on coopérer avec lui et le représenter ? Je demande aux représentants de notre pays qui sont censés nous protéger de cesser de coopérer avec la Chine, d'exprimer notre voix et de déclarer que nous ne sommes pas prêts à nous taire à ce sujet. Notre Premier ministre parle constamment de la mémoire de l'Holocauste ; il doit exprimer sa vigilance à l'égard du crime le plus brutal qui se déroule en Chine contre des êtres humains simplement en raison d'une certaine vision du monde, y compris une menace pour leur vie. Cela entre dans la catégorie de l'Holocauste, et j'attends de tous ceux qui tiennent à la mémoire de l'Holocauste - qu'ils expriment leur opposition."


"Les valeurs de vérité, de compassion et de tolérance nous relient à la racine de notre âme "

M. Eli Yosef prend la parole lors du rassemblement pour soutenir la fin de la persécution du Falun Gong."
.

M. Elie Yoseph, chef du Parti " Cœur Juif " et militant contre l'aide militaire aux pays qui commettent un génocide, a déclaré : " Pourquoi la sincérité, la compassion, et la tolérance - les vertus qui caractérisent le Falun Gong - interfèrent-elles ainsi avec le parti communiste chinois ? Pourquoi ces vertus ont-elles fait du Falun Gong l'ennemi du régime ? Pourquoi le PCC les réprime-t-il et les torture-t-il jusqu'au meurtre ? Parce que ces vertus nous relient à la racine de notre âme. Mais le Parti communiste veut que nous soyons étrangers à nous-mêmes. Il veut neutraliser nos émotions. Parce que c'est comme ça qu'on peut être contrôlé. Et sans vérité, compassion et tolérance – nous devenons étrangers à nous-mêmes, traitons les autres comme des étrangers. Et devenons cruel. "


" Un danger immédiat"

Adam Attias, président du Parti "Peuple libre " et militant des droits de l'homme, a déclaré :" Le gouvernement chinois est un danger clair et immédiat pour tout pays qui se considère démocratique. C'est un danger clair et immédiat pour ceux qui soutiennent la souveraineté, pour ceux qui défendent l'indépendance et les droits de l'homme. Le gouvernement israélien continue de faire des affaires avec une administration meurtrière et transfère lentement tous les actifs de l'État entre ses mains. "


Le Président de l'Association Falun Dafa en Israël : " Le prix du silence est toujours plus lourd "

M. Vadim Berestetsky, président de l'Association Falun Dafa en Israël, a déclaré : " Parmi tous les rapports sur la persécution en cours qui arrivent régulièrement de Chine, les plus choquants pour moi sont les nouvelles concernant les femmes âgées sexagénaires, septuagénaires, octogénaires et plus âgées, qui sont torturées et assassinées par la police. N'importe quel être humain normal ne peut comprendre comment on peut lever la main contre une femme plus âgée. Mais dans la Chine communiste, le policier qui torture et même tue une femme âgée reçoit de l'argent et bénéficie du régime pour ce "travail ". Le régime communiste, qui a la plus grande armée du monde, la police, d'énormes ressources économiques et une industrie de la propagande, a peur des gens qui pratiquent la vérité, la compassion et la tolérance.


"J'ai rencontré des pratiquants de Falun Gong qui ont réussi à s'échapper en Occident après avoir été libérés des camps de rééducation en Chine. Je m'attendais à voir des personnes brisées, pleines de colère et d'insultes, des personnes pensant à la vengeance. Mais à ma grande surprise, j'ai rencontré des gens qui croient en la bonté, qui aiment la vie, des gens au cœur plein de compassion. Ce qui leur a permis de tenir le coup, c'est leur ferme croyance en la vérité, la compassion et la tolérance. En détention, tout en souffrant, ils pensaient aux autres. Ils ont aidé les autres détenus et même les gardiens à comprendre combien il est important d'être une bonne personne. Ils ont aidé les gardiens à se réveiller des mensonges du régime et à cesser de coopérer avec le mal.


" Grâce à de telles personnes, la persécution contre le Falun Gong en Chine n'est pas seulement une histoire tragique de souffrance et de sacrifice. C'est une formidable histoire d'espoir, une histoire qui me donne force et inspiration. Pour moi, c'est l'histoire de la vraie force de la vérité, de la compassion et de la tolérance. Les pratiquants persécutés en Chine ont choisi de payer un si grand prix pour leur droit d'être une bonne personne, une personne honnête, une personne ayant de la compassion dans son cœur. "


"Peut-être que la persécution a duré si longtemps afin de donner à chacun de nous une chance de se réveiller et de choisir entre le bien et le mal, de se réveiller et de réaliser que le prix du silence est toujours plus lourd. "


Plus de lettres et de messages vidéo envoyés en soutien

Le rabbin Shlomo Aviner, chef de la Yeshiva "Ateret Yerushalayim ", a envoyé un message vidéo dans lequel il a déclaré :

"Vous êtes bénis pour avoir protesté contre les graves atteintes portées aux Falun Gong en Chine, qui sont des personnes innocentes. Un pays a besoin d'une base politique, d'une base économique, mais surtout - d'une base morale. Par conséquent, nous devons protester et protester. Si les gens d'esprit et de morale hochent la tête en signe d'approbation pour toute injustice sur terre, nos terres sont perdues.
"N'ignorez pas le plus grand danger auquel l'humanité est confrontée."


Le Dr Oz Guterman, un psychologue, a écrit :

" Quiconque choisit de garder le silence face aux crimes contre l'humanité commis par le Parti communiste chinois, contre les Ouïghours, les pratiquants de Falun Gong ou toute personne ayant une opinion différente, rend le monde plus dangereux pour lui -même et pour ses enfants. Il est sous la menace de régimes obscurs qui répandent la terreur dans le monde... une personne qui ne fait rien à ce sujet, ignore le plus grand danger auquel l'humanité est confrontée, comme la plupart des gens l'ont fait lorsque le parti nazi est arrivé au pouvoir."


Michael Foa, ancien conseiller du gouvernement, a écrit :

" Le COVID-19 nous a donné l'occasion de voir quelles sont les conséquences lorsque nous permettons à un régime tyrannique et meurtrier d'être membre de la famille des nations. Le mépris de la vie humaine, associé au manque de transparence, nuit non seulement aux citoyens chinois, mais se transforme facilement et rapidement en une épidémie qui menace le monde entier. Le régime communiste chinois doit être arrêté, et il doit arrêter la torture, l'oppression et le meurtre de citoyens en Chine ce qui leur est infligé simplement parce qu'ils sont des gens de liberté. "


Le rabbin Michael Sharkey a écrit :

"La violation de la norme humaine fondamentale, qui nous commande de ne pas utiliser le corps humain comme s'il s'agissait d'une réserve d'organes, et de tuer des êtres humains dans une agonie insupportable, est ce qui disqualifie les régimes de la confiance de la communauté des États réformés.

" Toute personne honnête doit savoir exprimer son dégoût face à ces actes et ne doit pas rester les bras croisés pendant que l'image de l'homme est dégradée."


Le rabbin Azriel Ariel, rabbin de la colonie " Atert " en Samarie a écrit :

" Le peuple juif a traversé un terrible holocauste il y a quatre-vingts ans, tandis que le monde se taisait. Ce n'étaient pas seulement ceux qui ne savaient pas, ou ceux qui savaient et n'avaient pas le pouvoir de faire quoi que ce soit qui se taisaient. Ceux qui avaient le pouvoir de faire quelque chose étaient également silencieux et ils ignoraient également ces actions horribles. Ces jours-ci, des choses terribles se produisent en Chine. Nous sommes un petit pays parmi de grands ennemis. Nous n'avons pas beaucoup de capacité d'action. Mais en aucun cas nous ne devons-nous taire !!! "


Le rabbin Spitz a écrit :

"Il existe de nombreux cas dans la vie des nations où des combattants de la liberté mènent leur guerre loin des projecteurs et de l'information publique. »


" C'est ce qui se passe tous les jours dans la lointaine Chine. Là-bas, les pratiquants de Falun Gong et d'autres défenseurs de la liberté languissent dans les prisons, utilisés comme banque d'organes pour la transplantation. "


"Je me joins à l'appréciation de ceux qui se tiennent devant les ambassades chinoises dans le monde entier : 'Avec vous, j'appelle la Chine et les nations du monde à tout faire pour la liberté, et à libérer tous les prisonniers de conscience'."


Après le coucher du soleil, les pratiquants ont tenu une veillée aux chandelles, commémorant les victimes de la persécution.


Tous les contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur


Version anglaise:
Tel Aviv, Israel: Public Figures Support Rally Marking the 23rd Anniversary of the Persecution of Falun Gong in China

Version chinoise:
以色列国会议员等政要谴责中共迫害法轮功

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.