Le public de deux villes en Turquie condamne les 23 ans de persécution par le régime communiste chinois

Le 20 juillet 1999, le PCC (Parti communiste chinois) a lancé une persécution nationale en Chine visant à éradiquer le Falun Dafa et ses pratiquants. Chaque année, les pratiquants organisent des évènements pour informer les gens de la persécution et en réclamer la fin. Le 20 juillet 2022, les pratiquants de Falun Dafa de Turquie ont organisé de telles activités à Istanbul et à Karadeniz Ereğli pour dénoncer les 23 ans de persécution du PCC.

Le 20 juillet 2022, les pratiquants ont déployé des bannières à proximité du consulat de Chine à Istanbul pour dénoncer la persécution du PCC.


Dès l’arrivée des pratiquants, deux passants ont dit qu’ils signeraient la pétition appelant à mettre fin à la persécution du PCC. Après avoir lu le dépliant, un autre homme a dit qu’il allait signer en ligne.


Halil Posbiyik, le Maire de Karadeniz Ereğli soutient les pratiquants au Festival international de l’Amour, l’Amitié et la Paix

Les pratiquants ont participé au Festival international de l’Amour, l’Amitié et la Paix qui s’est tenu à Karadeniz Ereğli, du 21 au 23 juillet 2022.


Ils ont participé au défilé du 21 juillet, qui comprenait des démonstrations de groupes ethniques de différents pays. Pendant le défilé, de nombreuses personnes ont applaudi les pratiquants et pris des photos et des vidéos.


Le 20 juillet 2022, les pratiquants ont déployé des bannières à proximité du consulat de Chine à Istanbul pour dénoncer la persécution du PCC.

Le 22 juillet, les pratiquants ont installé un stand sur le littoral. M. Muhammet Ali Ates, directeur des affaires culturelles et sociales et M. Halit Aydin, chef de la police locale, ont visité le stand. Ils ont souhaité la bienvenue aux pratiquants et ont demandé ce qu’ils pouvaient faire pour les aider.


M. Muhammet Ali Ates (deuxième depuis la droite), directeur des affaires culturelles et sociales et M. Halit Aydin (premier à droite), chef de la police locale, posent pour une photo de groupe avec les pratiquants.


Le maire Halil Posbiyik a rencontré les pratiquants. Lorsque l’un d’entre eux commencé à lui parler du Falun Dafa, le maire a dit : “Je sais tout de vous. J’ai regardé vos travaux et vidéos. Vous êtes un groupe très positif et très beau. Nous vous remercions de participer à notre festival.” Il a donné un diplôme de participation au festival à chaque pratiquant.

Les pratiquants posent pour une photo avec le maire Halil Posbiyik (au milieu).


Le 23 juillet, les pratiquants ont participé à l’évènement de la grotte de Ayazma (eau sacrée). Leur stand a attiré beaucoup d’attention.

Le stand des pratiquants lors de l’évènement de la grotte de Ayazma (eau sacrée) le 23 juillet.


Les gens imitent les mouvements de main du groupe de pratiquants lors de la démonstration des exercices.


Mme Asli, qui vit à Ereğli, a dit qu’elle était heureuse en apprenant que les pratiquants participaient à l’évènement et qu’elle avait cherché le lieu de l’évènement pendant deux jours.


Asli et sa mère.

Il y a six mois, Asli qui est avocate, a entendu parler du Falun Dafa par son amie proche. Elle a dit que lorsqu’elle a commencé à lire le Zhuan Falun, le livre principal du Falun Dafa, elle a été émue aux larmes. Elle a appris les exercices avec sa mère.


Qu’est-ce que le Falun Dafa et pourquoi le PCC le persécute-t-il ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public par M. Li Hongzhi, en 1992, à Changchun en Chine. La discipline spirituelle est aujourd'hui pratiquée dans plus de 100 pays et régions. Des millions de gens ont adopté la pratique basée sur le principe de Vérité-Bonté-Patience et sur cinq exercices doux et ont constaté une amélioration notable de leur santé et de leur bien-être.


Jiang Zemin, ancien chef du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de la discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et a émis le 20 juillet 1999, un ordre d’interdire la pratique.


Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution ces 23 dernières années. Le chiffre réel pourrait être toutefois de nombreuses fois plus élevé étant donné la stricte censure de l'information exercée par le régime chinois.. Davantage ont été emprisonnés et torturés pour leur foi.


Il existe des preuves concrètes que le PCC approuve le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants détenus, qui sont assassinés pour fournir en organes l’industrie de la transplantation.


Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le bureau 610, une organisation de sécurité extralégale avec le pouvoir de passer outre les systèmes policiers et judiciaires et dont l’unique fonction est d’orchestrer persécution du Falun Dafa.


Tous les contenus publiés sur le site Minghui sont protégés par le droit d'auteur


Version anglaise :
Turkey: Public in Two Cities Condemn Chinese Communist Regime’s 23-Year-Long Persecution

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.