Un homme de 71 ans torturé alors qu'il purgeait une peine de quatre ans pour sa foi

Par un correspondant dans la province du Gansu, Chine


Un homme de 71 ans a été battu et agressé verbalement chaque jour alors qu'il purgeait une peine de quatre ans pour sa pratique du Falun Gong, une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Condamné à quatre ans de prison
M. Ma He de la ville de Baiyin, province du Gansu, a été arrêté le 22 juillet 2017, suite à la dénonciation de son propriétaire à qui il avait parlé du Falun Gong. La police l'a menotté à un banc du tigre pendant 30 heures et a forcé le centre de détention du canton de Jingtai à l'accepter, même si sa tension artérielle était dangereusement élevée.


Deux mois plus tard, le Tribunal du canton de Jingtai a jugé M. Ma sans en informer sa famille. Lorsque M. Ma a demandé au juge Zhu Shengkai pourquoi ils n'avaient pas informé sa famille, le juge a prétendu qu'ils avaient informé sa fille deux jours plus tôt.


L'avocat qui avait été nommé par le tribunal pour représenter M. Ma a plaidé coupable en son nom. M. Ma a refusé d'accepter l'avocat et a insisté pour se défendre lui-même. Il a soutenu qu' aucune loi en Chine ne dit que la pratique du Falun Gong est un crime et qu’ il n'y a par conséquent aucune base légale pour la persécution. Il a également souligné que le procureur avait confondu ses informations personnelles avec celles d'un autre pratiquant de Falun Gong.


Au milieu de l'audience, la tension artérielle de M. Ma est devenue si élevée qu'il s'est évanoui. Lorsque les huissiers l'ont emmené à l'hôpital, M. Ma n'a cessé de demander à voir sa fille. Pour le stabiliser, les autorités ont informé sa fille.


Une fois la fille de M. Ma arrivée, elle a confirmé que personne ne l'avait jamais informée de l'audience. Le juge Zhu était encore à l'hôpital lorsque la fille de M. Ma est arrivée, alors M. Ma lui a demandé : "Est-ce ce que vous (membres du Parti communiste) entendez par " travailler pour le peuple" ? " Le visage de Zhu s’est empourpré. Il a baissé la tête et n’a pas répondu.


Plus de six mois plus tard, le tribunal a tenu une autre brève audience au centre de détention et a condamné M. Ma à quatre ans une semaine plus tard.


M. Ma a fait appel auprès de la Cour populaire intermédiaire, qui a décidé de maintenir le verdict initial trois mois plus tard. Trois jours plus tard, le 10 novembre 2017, M. Ma a été emmené dans le 11e quartier de la prison de Lanzhou. Sa famille encore une fois n'a pas été informée.


Torturé dans la prison de Lanzhou
Malgré son hypertension artérielle et le fait qu'il avait 67 ans, Ma était toujours obligé de tondre les moutons pour leur laine pendant 14 à 15 heures par jour sans salaire avec seulement de courtes pauses après le déjeuner.


Après être retourné dans la cellule pour le dîner, il était forcé de s'asseoir sur un petit tabouret. Lorsque les autres détenus se couchaient à 21h30, M. Ma devait rester assis jusqu'à 22h30 avant qu’il ne soit autorisé à aller dormir. Le détenu Zhao Ming a battu ou insulté M. Ma chaque jour pendant plus de cinq mois pour essayer de le forcer à renoncer au Falun Gong.


Le 10 avril 2018, cinq détenus ont été affectés à sa surveillance et à essayer de le « transformer ». Ils l'ont maintenu menotté 24 heures sur 24. Pendant la journée, ils suspendaient M. Ma à un tuyau dans un entrepôt et le battaient à tour de rôle. Les jambes de M. Ma étaient si enflées qu'il ne pouvait plus enfiler son pantalon.


Il devait se tenir aux rampes pour descendre les escaliers et ne pouvait pas s'accroupir. Ses cuisses ont été couvertes d'ecchymoses pendant plus d'un mois. Il ne lui restait plus qu’une dent dans la bouche.


Il a également été privé de sommeil. Sa tension artérielle est restée à un niveau dangereusement élevé. Après sept jours sans être autorisé à dormir, les détenus lui ont finalement permis de dormir trois heures par nuit.


Les gardes chargés de torturer M. Ma étaient l'instructeur Guo Bingqi, l'instructeur adjoint Ma Zhili, le chef d'escadron Zhang Yuquan et le chef d'équipe Yang Bin.


Après deux semaines de cette torture, Ma Zhili a demandé aux détenus d'intensifier les mauvais traitements et de laisser M. Ma menotté pendant encore un mois.


Chaque jour dans l'entrepôt, il forçait également M. Ma à regarder et à écouter des informations calomniant le Falun Gong. Ma a perdu la plupart de sa vue et de son ouïe. Cela a continué jusqu'au 26 juillet 2018, lorsque les gardes ont reporté leur attention sur la torture d'un autre pratiquant.


Au cours de la première moitié de 2019, Ma Zhili a si brutalement battu et donné des coups de pied à M. Ma que ce dernier n’arrivait plus à se relever tout seul. Il fallait deux chefs d'équipe pour relever M. Ma.


Une fois, M. Ma n'a pas réussi à terminer la tâche de production à temps. Zhang Yuquan et Yang Bin l'ont suspendu pendant une journée entière.


M. Ma a développé une hernie en octobre 2019 qui s'est aggravée en avril 2020, mais les gardiens l'ont quand même forcé à travailler tous les jours. Le 20 juin il n'était plus capable de marcher le 20 juin 2020. Le médecin de la prison ne l'a pas envoyé à l'hôpital, invoquant une politique liée à la pandémie.


Avant une inspection par le ministère de la Justice en novembre, les gardes ont forcé M. Ma à travailler à nouveau. Parce que ses intestins se frayaient un chemin à travers ses muscles abdominaux herniés pendant qu'il marchait, il a dû s'allonger sur le sol en béton froid pendant plus de 30 minutes, jusqu'à ce qu'ils se résorbent, avant de pouvoir se relever.


Zhang Xiaofeng a demandé en décembre à M. Ma de rédiger un rapport de pensée pour chaque trimestre de 2018 à 2020. M. Ma a refusé. Zhang a alors envoyé M. Ma à terre, a appelé quelques détenus, ils ont traîné M. Ma par les pieds jusqu'aux toilettes et l'ont suspendu au montant de la porte pendant une journée entière.


M. Ma est allé cinq fois à la clinique de la prison alors que sa santé continuait de se détériorer, mais le médecin a continué à refuser de lui permettre d'aller à l'hôpital. La dernière fois, lorsque le médecin était enfin prêt à l'envoyer à l'hôpital, le détenu Liu Xiaohu a dit que M. Ma n'avait plus que quatre mois pour terminer sa peine, donc le médecin n'a pas donné suite.


Le détenu Liu Xiaohu était un tyran. La plupart des chefs d'équipe et des instructeurs l' écoutaient. Pendant les quatre années où M. Ma était en prison, Liu a été partiellement responsable d'au moins deux décès. L'un d'eux était un étranger qui est tombé malade, mais Liu a dit qu'il faisait semblant. Deux mois plus tard, l'état de l'étranger s'est détérioré et il est décédé d'un cancer du foie après avoir été hospitalisé pendant un mois. L'autre personne était dans la cellule de M. Ma. Son nom était Zhang Jifeng, originaire de la ville de Jiuquan. Zhang a eu de la fièvre pendant plus de six semaines. Il a été hospitalisé en septembre 2020. La prison n'a jamais envoyé ses vêtements d'hiver à l'hôpital. Il est décédé en janvier 2021.


Ils ont cité une nouvelle "politique", qui stipule que les pratiquants de Falun Gong emprisonnés en raison de leur foi n'ont droit à aucune prestation de retraite, alors qu'il n'existe aucune stipulation de ce type dans le droit du travail chinois.


Version anglaise :
71-year-old Man Tortured While Serving Four Years for His Faith

Version chinoise :
兰州监狱对七旬法轮功学员马和的残酷迫害

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.