Un cordonnier s’agenouille lorsque qu'on lui remet le livret des "Neuf commentaires sur le Parti communiste "

Huile sur toile - 80 sur 60cm Un après midi d'hiver, un paysan du nord de la Chine lit les 'Neuf commentaires sur le Parti communiste'


J'ai rencontré de nombreux cas étonnants en clarifiant les faits à propos du Falun Dafa. Je suis heureuse lorsque des êtres comprennent la vérité.


Cinq mille Yuans
Je suis allée à la banque au cours de l’hiver 2004, pour tirer de l’argent afin de payer les ouvriers qui installaient une chaudière chez moi. Je n’ai pas immédiatement compté l’argent, je l’ai rangé dans mon placard après être rentrée à la maison.


L’installation s’est terminée quatre jours plus tard. En payant les ouvriers, j’ai découvert que l’employée de la banque m’avait donné 5 000 yuans de trop. Je devais les lui rendre. Elle devait se faire un sang d’encre à ce sujet.


Il neigeait depuis plusieurs jours. La rue était glissante. Impossible d’y aller en vélo. J’ai donc marché jusqu’à la boutique d’une pratiquante et lui ai demandé de m’accompagner à la banque à pied. Il y avait des personnes qui jouaient aux cartes dans sa boutique. Je leur ai expliqué ce que j’allais faire. Ils ont été enthousiasmés. Certains ont dit que les pratiquants de Falun Dafa étaient vraiment droits. D’autres qu’ils n’avaient jamais entendu quelque chose de la sorte, et qu’à ma place ils ne rendraient pas l’argent à l’employée de la banque.


Je leur ai dit que je pratiquais le Falun Dafa, et que je suivrais le principe de Vérité-Bonté-Patience. J’ai rendu l’argent à l’employée de banque. Elle a été très reconnaissante et a voulu me faire un cadeau. Je ne l’ai pas accepté. Je lui ai dit : "Vous devriez remercier le Maître du Falun Dafa Li Hongzhi. Il nous enseigne à être de bonnes personnes. »


S’agenouiller en acceptant les Neuf commentaires sur le Parti communiste
Je suis allée sur un marché de Pékin pour clarifier la vérité pendant les Jeux olympiques de 2008. Je me suis arrêtée à une échoppe de réparation de chaussures. Un homme en costume d'une quarantaine d'années était assis devant l’étal.


Je lui ai tendu un livret des Neuf commentaires sur le Parti communiste. Il est devenu nerveux et a dit : " Je viens juste de quitter une réunion à ce sujet, et vous osez continuer à le distribuer ? "


Avant que je ne puisse répondre, le cordonnier en voyant le livret a dit avec sérieux : " Je veux le lire. C’est excellent et rempli de faits. J’aime beaucoup le lire. Quelqu’un m’a pris mon exemplaire. " Il a posé son travail en cours et s’est agenouillé pour prendre le livret. Il a dit : " Je vous souhaite sécurité et paix."


J’ai réalisé qu’il était handicapé et n’avait qu’une seule jambe. Ce monsieur et moi étions sous le choc. J’ai dit à cet homme avec des larmes dans les yeux : " S’il vous plaît lisez ce livret. Il dit la vérité. " Il a dit : " Je sais que le Falun Dafa est bon. Ce Parti communiste chinois (PCC) est déplorable. " Il a accepté le livret et a renoncé à son adhésion au PCC. Le cordonnier et lui ne cessaient de me répéter d’être prudente et de penser à ma sécurité.


Un bossu malentendant aide à distribuer des documents de clarification de la vérité
Je suis allée sur un marché pour clarifier la vérité aux gens pendant les Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Alors que je parlais à un vendeur à son étal de légumes, j'ai failli renverser une personne à côté de moi en me levant.


C’était un homme âgé qui était bossu. J’ai pensé que nous devions être prédestinés à nous rencontrer. Je lui ai tendu une amulette. Il l’a acceptée et a murmuré : " Ah, Ah " avec excitation. Il a essayé d’ouvrir le paquet d’une main en le frottant contre son autre main. Je me suis alors rendu compte qu’il était sourd.


J’ai ouvert le paquet pour lui et lui ai dit : "Falun Dafa Hao et Zhen-Shan-Ren Hao "" (Falun Dafa est bon et Vérité-Bonté-Patience est bon). Il semblait déjà savoir cela. Il a mis l’amulette à son cou et est devenu exalté. Il a tenu son amulette avant de se retourner pour que les gens voient ce qu’il avait obtenu. Il m’a pris des dépliants, des Dvd et des amulettes et les a distribués aux gens. Beaucoup de gens sont venus les demander. Tout ce que j’avais est parti très rapidement.


De nombreuses personnes qui le connaissaient ont dit qu'il avait l'air très heureux, comme s'il fêtait la nouvelle année. Il a éprouvé un sentiment de perte lorsqu'il a vu que mon sac était vide, mais il a également ressenti avoir accompli sa tâche. Il est parti sans se retourner vers la foule.


C'est arrivé si vite. Je n'ai même pas eu le temps de demander aux gens de quitter le PCC. Deux dames m'ont demandé si j'étais une parente de l'homme sourd. Je leur ai dit que j’étais une pratiquante de Falun Dafa et leur ai clarifié la vérité. Elles ont toutes deux accepté de renoncer à leur adhésion au PCC.


Il est béni
Un jour, je clarifiais la vérité à un vendeur sur un marché. Il était très content et savait que le Falun Dafa est bon. Il m’a montré l’amulette qu’il avait à son porte-clés et a dit : " Vous voyez, je l’aie sur moi tous les jours. Il y a plusieurs années de cela j’ai souffert d’une thrombose cérébrale et ne pouvais pas sortir. Un jour, j’ai trouvé un livret devant ma porte. Je l’ai lu et l’ai trouvé très intéressant. Toutes les histoires dans ce livret disaient aux gens d’être bons et gentils. De nombreuses histoires portaient sur des gens qui récupéraient une bonne santé après avoir répété "Falun Dafa Hao et Zhen-Shan-Ren Hao ". J’ai donc commencé à le répéter à la maison. Progessivement ma santé s’est améliorée et je me suis rétabli. »


Il était très enthousiaste et a continué : " J’ai demandé à mes enfants de venir à la maison et de constater mon état de santé et les ai invités à renoncer à leur adhésion au PCC. Je leur ai demandé de réciter chaque jour : Falun Dafa Hao et Zhen-Shan-Ren Hao. Vous voyez je peux maintenant me rendre sur différents marchés pour vendre des fruits et des légumes."


Il m’a offert quelques fruits et légumes et a insisté pour que je les ramène à la maison. Il a dit : " Je suis très reconnaissant envers Falun Dafa et envers le Maître du Falun Dafa. Vous êtes de si bonnes gens. "


Je lui ai dit de faire connaître son histoire à davantage de gens afin qu'ils puissent aussi en bénéficier.


Un vendeur au franc-parler
Un client a demandé à un vendeur de nourriture séchée dans une échoppe quelles crevettes étaient bonnes. L’homme a répondu : " Goûtez les vous-même. Ne croyez pas ce que disent les gens de nos jours. " Il parlait franchement Je lui ai donné un exemplaire du ‘But ultime du communisme’ et ai dit : " S’il vous plaît lisez-le. "


" Êtes-vous une pratiquante de Falun Dafa ", a t-il demandé, " les brochures du Falun Dafa sont très bonnes. J’aime énormément les lire. Elles disent la vérité. L’année dernière, j’étais sur un marché et quelqu’un m’a donné un distique qui disait ‘Rappelez-vous de Vérité-Bonté-Patience, les bonnes personnes seront bénies’. Je l’ai affiché sur ma porte. Ma voisine m’a demandé comment j’osais afficher ça. Je lui ai dit pourquoi pas. J’admire les pratiquants de Falun Dafa. Ils osent dire la vérité. De nos jours les gens quels que soient leur milieu n’osent pas dire la vérité. Je ne regarde jamais la télévision. Personne à la télé n’ose dire la vérité. Le personnel des prévisions météo veut dire la vérité, mais ils n’osent pas. Je ne regarde que le programme Animaux du monde. " Je lui ai demandé de renoncer à son adhésion au PCC. Il a dit qu’il avait démissionné il y a longtemps. J’étais très heureuse pour lui.


Un mendiant réclamant des documents de clarification de la vérité
Je suis allée une fois sur un marché. Un mendiant adolescent me suivait partout où j’allais. C’était l’hiver. Il portait un manteau élimé et un pantalon court. Ses chaussures étaient déchirées exposant ses orteils. Il était sale.


J’ai marché plus vite. Il a accéléré le pas derrière moi. J’ai essayé de me mélanger à la foule mais il est apparu devant moi de nulle part. Je lui ai crié après en disant : "Pourquoi me suis-tu ?" Il m’a tendu sa main avec pitié. Dans mon for intérieur j’ai dit au Maître que j’avais tort. Il demandait des documents de clarification de la vérité. Mais que devais-je lui donner ? Pouvait-il comprendre ? Je lui ai donné un livret. Il l’a accepté et a de nouveau tendu la main. Je lui ai donné un Dvd intitulé "Maintenant et pour le futur ". Il l’a accepté et est parti en courant. En fait, tout le monde est venu dans ce monde depuis un niveau plus élevé. Les êtres attendent d’être sauvés.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise :
A Shoemaker Kneels When He Was Handed “The Nine Commentaries on the Communist Party” Booklet

Version chinoise :
修鞋匠下跪接《九评》

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.