Entendu lors d’activités de sensibilisation à Istanbul : "je vois que vos yeux brillent d’un éclat particulier. J’aimerai en savoir plus sur cette pratique ..."

Les pratiquants de Falun Dafa de Turquie ont organisé entre le 3 et 18 juillet une série d’activités à Istanbul, l’ancienne cité grecque de Bysance renommée Constantinople et qui fût jusqu’à sa chute en 1453 la capitale de l’empire romain d’orient.Ils entendaient sensibiliser largement à 22 ans de persécution par le Parti communiste chinois


Les pratiquants ont organisé une veillée aux chandelles à Istanbul pour rendre hommage à leurs compagnons de pratique morts sous la persécution du PCC.


Le samedi 3 juillet, ils ont installé un stand dans le parc Mistik à Nisantasi, le plus prestigieux quartier d’Istanbul, afin d'y présenter le Falun Dafa et informer de la persécution en Chine. De nombreuses personnes se sont arrêtées pour discuter avec les pratiquants ou prendre des documents désireuses d'en savoir davantage.


Cansu, une jeune fille qui vend des fleurs à l'entrée du parc, était très intéressée


Cansu, une jeune fille qui vend des fleurs à l'entrée du parc, était très intéressée et a regardé les pratiquants faire la présentation des exercices. Elle a accepté une fleur de lotus qu’elle a accrochée à son panier. Après avoir lu un dépliant, elle a dit : " La persécution en Chine est erronée, une telle chose ne devrait arriver à personne. "


Suleyman, 13 ans, a appris les cinq séries d'exercices de Falun Dafa. " Je pouvais sentir l'énergie", a-t-il dit, "je suis très heureux, j'aime beaucoup ça."


Les pratiquants ont organisé une exposition de photos le 10 juillet, sur la place Besiktas


Les pratiquants ont également organisé une exposition de photos le samedi 10 juillet, sur la place Besiktas. Ils ont été rejoints par des pratiquants d'autres villes et pays. Dès qu'un homme a entendu la présentation du Falun Dafa et comment les pratiquants ont souffert en Chine pour leur adhésion au principe de Vérité-Bonté-Tolérance, il a signé la pétition appelant à rejeter le PCC. " J'espère que davantage de personnes signeront cette pétition ", a-t-il dit.


Un jeune homme a dit qu'il n'aimait pas les politiques communistes du PCC, mais qu'il ne connaissait pas toute l'étendue des crimes du régime. Il a remercié les pratiquants et a dit qu'il était heureux que lui et sa famille puissent en apprendre davantage grâce à l'activité. " Ce que vous faites fera de ce monde un endroit meilleur ", a-t-il dit. "Bravo pour ce que vous faites. Merci ! "

Des pratiquants font une présentation des exercices sur la place Besiktas.


Juste à la fin de l'activité, une famille s'est approchée et a posé des questions sur le Falun Dafa. En apprenant que la pratique permet de raffiner l'esprit et le corps, ils ont voulu l'apprendre. Leur fille avait cherché des informations en ligne. Lorsqu'ils ont entendu parler de la pétition, ils l'ont signée aussitôt.


Signer une pétition appelant à rejeter le PCC
Le 17 juillet, les pratiquants ont déployé des affiches et présenté les exercices dans un lieu public très fréquent. Les mouvements gracieux des pratiquants ont attiré les spectateurs.

Une jeune femme a discuté avec une pratiquante et a signé la pétition. Elle est revenue un instant plus tard et a dit : " Je pratique le yoga depuis plusieurs années. En parlant avec vous tout à l'heure, j'ai vu que vos yeux brillaient d’un éclat particulier. J’aimerai en savoir plus sur cette pratique." Après avoir écouté la pratiquante partager un peu de son expérience, la femme a dit qu'elle allait essayer.



Dans la soirée du 18 juillet, les pratiquants ont organisé une veillée aux chandelles devant le consulat de Chine à Istanbul pour honorer la mémoire des pratiquants qui ont perdu la vie dans la persécution.


Traduit de la version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2021/8/21/194724.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.