Norvège : Une veillée aux chandelles et une pétition à Oslo demandent la fin de vingt-deux ans de persécution par le PCC

Le 20 juillet 2021, les pratiquants de Falun Dafa en Norvège ont organisé une série d'activités à Oslo, marquant le 22e anniversaire de leurs efforts pour mettre fin à la persécution du Parti communiste chinois (PCC)


Une manifestation pacifique a été organisée devant l’ambassade de Chine ainsi qu’une collecte de signatures pour une pétition devant le Palais Royal et le Parlement norvégien, le bâtiment du Storting. De nombreuses personnes ont exprimé leur soutien à leurs efforts et ont signé la pétition demandant au gouvernement norvégien d’aider à mettre fin à la torture des pratiquants de Falun Dafa par le PCC et aux prélèvements forcés d’organes sur les pratiquants emprisonnés.


Le 20 juillet 2021, les pratiquants ont tenu une manifestation pacifique devant l’ambassade de Chine à Oslo.
Exercices de groupe au Palais royal
Les pratiquants ont organisé une veillée aux chandelles pour pleurer la mort de leurs compagnons de pratique sous la persécution du PCC.
Collecte de signatures


À l’occasion du 22e anniversaire de la persécution par le PCC, les pratiquants de Falun Dafa en Norvège et dans 36 autres pays ont soumis une liste de responsables de la persécution à leurs gouvernements, leur demandant de refuser l’entrée et de geler les avoirs de ces criminels et de leurs familles.


Le 8 avril 2021, le Parlement norvégien a adopté une nouvelle loi sur les sanctions, ce qui signifie que la Norvège peut soutenir rapidement les sanctions de l’Union européenne (UE) à partir du 16 avril 2021. Cette nouvelle loi, qui est la version norvégienne de la loi Magnitski sur la responsabilité en matière de droits de l’homme, s’applique aux nouvelles sanctions de l’UE contre les régimes qui commettent des violations flagrantes des droits de l’homme.


Torbjørn Færøvik, historien, journaliste et expert norvégien de la Chine, a déclaré que la loi Magnitski sur la responsabilité en matière de droits de l'homme était l’une des principales mesures visant à faire pression sur la Chine pour qu’elle change. Il a souligné que les sociétés occidentales ne devaient pas tomber dans le piège de la dépendance économique vis-à-vis de la Chine.


M. Færøvik pense que la persécution du Falun Dafa par le PCC ne durera pas. Il pense que la recherche spirituelle et le besoin de réflexion personnelle des gens ne disparaîtront pas, et que les revers subis par le Falun Dafa et d’autres activités spirituelles en Chine sont temporaires.


Torbjørn Færøvik, historien, journaliste et expert de la Chine, a déclaré que les pays occidentaux ne devaient pas tomber dans le piège de la dépendance économique vis-à-vis de la Chine.


M. Færøvik a visité la Chine environ 70 fois et a écrit cinq livres sur l’histoire de la Chine. Dans l’un de ses livres, il a dénoncé le danger de l’autocratie et de la dictature du PCC.


Robin et Emma, étudiants à Oslo, espèrent voir le gouvernement et le Parlement norvégien aider à mettre fin à la persécution du PCC.
Selma, habitant la région, a dit qu’il était important de participer aux efforts visant à mettre fin à la persécution.


Les pratiquants ont également discuté avec les gardes de sécurité de l'ambassade de Chine et leur ont expliqué les raisons de leur action de sensibilisation. Les gardes ont demandé ce qu'ils pouvaient faire pour les aider et leur ont souhaité bonne chance.


Fredrik, un habitant du quartier a prodigué des encouragements : " Continuez le bon travail en dénonçant la persécution ! "


Historique : Qu’est-ce que le Falun Dafa?
Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public par M. Li Hongzhi, en 1992, à Changchun en Chine. La discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions. Des millions de gens ont adopté la pratique basée sur le principe de Vérité-Bonté-Tolérance et sur cinq exercices doux et ont constaté une amélioration notable de leur santé et de leur bien-être.


Jiang Zemin, ancien chef du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de la discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et a émis le 20 juillet 1999, un ordre d’interdire la pratique.


Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution ces 22 dernières années. On estime toutefois que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Davantage ont été emprisonnés et torturés pour leur foi.


Il existe des preuves concrètes que le PCC approuve le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants détenus, qui sont assassinés pour fournir en organes l’industrie de la transplantation.


Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le bureau 610, une organisation de sécurité extralégale avec le pouvoir de passer outre les systèmes policiers et judiciaires et dont l’unique fonction est de mener à bien la persécution du Falun Dafa.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.


Traduit de l'anglais
Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2021/8/2/194396.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.