D'une éducation chrétienne traditionnelle à rencontrer Dafa

Le parcours d’un pratiquant de Falun Dafa occidental
 

Le Maître enseigne :

" C'est l'apparition de Sakyamuni, Laozi, et Jésus qui fait que les gens peuvent connaître aujourd'hui véritablement ce qu’est la foi juste et le Xiulian, ce que sont le Bouddha, le Dao, la Divinité. Dans l'histoire on a enrichi la pensée de l'être humain d’aujourd'hui, pour que les hommes puissent connaître et comprendre la Loi, puissent obtenir la Loi. Le processus entier de l'histoire humaine est pour jeter une telle base, c'est-à-dire seulement en vue de transmettre Dafa on a créé les êtres humains et la culture humaine … " (" Enseignement de la Loi lors de la tournée en Amérique du nord")
et :


" En fait, les religions ont deux buts : l’un est que les gens qui sont bons et qui peuvent cultiver atteignent réellement le Tao ; l’autre est d’assurer que la moralité de la société humaine se maintienne à un niveau relativement élevé. Ce sont les deux choses que les religions doivent faire." ("Enseigner la Loi à l’ile Lantau (Dayushan) " tiré de Zhuan Falun (Volume II)

Une éducation chrétienne traditionnelle

Je suis né dans une petite communauté villageoise d'à peine plus de 50 foyers, au cœur de l’Angleterre. La communauté était bâtie autour de l’Église. Tous les nouveau-nés étaient baptisés dans l’église et presque tous les villageois se rendaient à l’église, au moins lors des occasions spéciales—Pâques, Noël et la Fête des moissons. Chaque été, il y avait une fête du village et chacun se motivait pour qu’elle soit réussie.


Mon grand-père était fermier et ma grand-mère l’épouse typique d’un fermier. Elle faisait beaucoup de cuisine et de pâtisserie, était impliquée dans les activités du village et jouait de l’orgue à l’église.


Ainsi, il a été naturel pour moi d’être en contact avec le Christianisme depuis mon plus jeune âge. Chaque dimanche, maman, ma sœur ainée et moi, nous rendions à la prière du matin et en grandissant, je me suis occupé d’ "activer l’orgue" pour grand-mère. Plus tard, lorsqu’un système électrique a été installé, j’ai rejoint le chœur. Non que je chantais particulièrement bien, mais le but était de rapprocher les enfants de l’église, de les amener à participer à l’école du dimanche et à en apprendre davantage sur le Christianisme.


J’étais un élève diligent, un croyant. On nous avait enseigné que Jésus était notre sauveur et que si nous étions bons tout au long de notre vie, nous avions une chance d’aller au ciel. Je n’avais jamais eu un concept clair du ciel mais je comprenais qu’il valait mieux être bon que mauvais et j’avais toujours un authentique désir d’être bon et d’aider les autres. J’aidais ma mère dans les tâches quotidiennes et passais beaucoup de temps avec mon père à la ferme.


En quittant l’école, je suis allé dans la grande ville la plus proche et me suis lancé dans l’apprentissage dans un grand conglomérat en ingénierie. Ce nouvel environnement m’a donné de la liberté mais je canalisais mes énergies dans l’étude et le sport. En tant que garçon de la campagne dur à la tâche, j’avais un corps puissant et étais particulièrement bon au cricket, jouant deux matchs chaque week-end, tout en pratiquant aussi les soirs de la semaine, ainsi, ma vie à l’église en a souffert. Cependant, j’ai maintenu ma croyance et continué à m’efforcer de vivre selon les enseignements du Christianisme.


Après de nombreuses années d’études, j’ai réussi à obtenir le statut d’Ingénieur Professionnel et en 1970, j’ai rejoint une Société de Consultants en Gestion. Je continuais à avoir une ferme croyance dans le Christianisme et me rendais assez régulièrement à l’église jusqu’au milieu des années 1980.


J’ai toujours été intéressé par le monde et l’univers, m’interrogeant sur leur constitution et s’il y avait quelque chose au-delà de cet univers. Je réfléchissais intensément à ce problème, mais ne pouvais simplement faire aucune avancée majeure.


Ma compréhension du Christianisme est qu’il y a le ciel, la terre et le monde souterrain, mais aucune explication n’est donnée. Et on nous parle de l’enfer sans aucune explication si ce n’est qu’il s’agit d’une fosse de feu bouillonnante.


Une expérience qui a changé ma vie

Un grand changement s’est produit dans ma vie en 1988. Une nuit, j’ai eu une crise de panique, j’ai hyperventilé et me suis évanoui. Après m’être réveillé probablement 30 à 45 minutes plus tard, j’ai découvert qu’une partie de mes souvenirs avait disparu. En tant qu’ingénieur, je ne pouvais même plus me rappeler comment câbler une prise électrique.


Bien que j’aie pu reprendre le travail après juste 2 semaines de repos, il m’a fallu 5 ans pour retrouver complètement ma santé. J’ai cessé d’aller à l’église puisque je pensais que Jésus ne s’occupait plus de moi.


Ma " maladie " a eu un effet profond et dans le même temps, mon mariage a été aussi brisé. J’ai quitté le domicile avec le sentiment que j’avais péché contre le ciel. Depuis, je ne suis plus allé au service de l’église et l’incident m’a amené sur un nouveau chemin.


À cette époque, je travaillais sur des projets internationaux toujours pour la même société de consultants. En décembre 1994, j’ai commencé à travailler sur un projet de Banque Mondiale à Tianjin, en Chine, pour lequel j’avais jeté les bases 3 ans plus tôt. C’est là, que j’ai rencontré une femme de Tianjin qui est devenue mon épouse en 1998. En fait, rétrospectivement, je peux voir la prédestination écrite sur tout ce qui est arrivé et dans de nombreux évènements dans ma vie.


Après avoir terminé à Tianjin en 1999, je me suis lancé dans un autre projet de 3 ans, cette fois dans la province du Liaoning, dans les villes de Shenyang, Anshan et Dalian. Après cela, je me suis rendu à Xian et à Nanchang, avant de travailler sur un projet de l’Union Européenne au Kosovo.


Bien que je me trouvais à Tianjin lorsque la persécution de Falun Dafa a commencé ainsi que dans le Liaoning, au plus fort de la persécution, en tant qu’étranger en Chine, je n’en savais pas grand-chose. Un collègue travaillant sur un projet similaire dans le Sichuan, nous a parlé de l’époux de sa secrétaire qui avait disparu dans des circonstances inhabituelles. Il pratiquait le Falun Gong, mais c’était tout ce qu’il savait—en tant qu’expatrié travaillant en Chine, il est difficile d’apprendre la vérité.


Avant de me rendre au Kosovo, j’ai été blessé à la hanche droite. Les spécialistes ont déclaré : " Plus de cartilage, vous avez besoin d’une autre hanche." J’ai été d’accord, mais le projet du Kosovo a débuté si rapidement que l’opération a dû être retardée.


Première présentation du Falun Dafa

Durant mon temps libre au Kosovo, mes lectures tournaient autour des développements de la recherche sur les cellules souches et mon épouse parcourait aussi le web en quête de façons de résoudre mon problème de hanche sans opération chirurgicale. Vers la fin des deux ans du projet du Kosovo, elle a découvert et lu des informations sur Falun Dafa. Elle a imprimé la version anglaise de Zhuan Falun et m'en donnait les chapitres à lire, l’un après l’autre, les dimanches après-midi.


J’ai lu mais n’ai pas compris ! Je lui ai dit : "Ce livre enseigne aux gens à être bons, de la même façon que les enseignements chrétiens." Mais d’après la façon dont mon épouse parlait du Falun Gong avec moi, profondément dans mon cœur, je savais que notre vie n’allait pas tarder à changer.


Maintenant, je sais qu’elle avait trouvé la solution à mon problème de hanche, mais je ne l’avais pas reconnu. Dés que nous sommes revenus à Hong Kong en 2008, j’ai immédiatement subi l’opération.


L’année où nous étions de retour à Hong Kong, mon épouse a pris contact avec des pratiquants locaux de Hong Kong et a commencé à pratiquer le Falun Gong. Je pensais que le Falun Gong était davantage pour les chinois. Je vivais toujours l’existence humaine d’un occidental normal, faisant du sport, discutant avec les copains et buvant. Ceci a continué durant la première partie de mon séjour suivant de deux ans au Kosovo.


Dès que nous sommes retournés au Kosovo en 2009, mon épouse a pris contact avec des pratiquants des pays de l’Europe de l’Est voisins et lorsque nous avions des vacances, elle s’arrangeait pour en rencontrer quelques uns. Elle passait aussi les enregistrements des conférences du Maître et des chansons composées par les pratiquants de Dafa lorsque nous roulions en voiture.


Pratiquer réellement Falun Dafa

Au début de l’automne 2009, mon copain de bar est retourné au Royaume-Uni et mon épouse a dit que puisque j’avais à présent du temps en soirée, pourquoi ne pas faire les exercices avec elle. En tant que sportif, je pensais, pas de problèmes, de simples exercices—aussi j’ai commencé à apprendre. Nous regardions la vidéo et tentions de faire les exercices aussi correctement que possible.


Bien que n’ayant guère été malade pendant la plupart de ma vie, j’avais alors quelques problèmes de santé, dont des acouphènes dans l'oreille gauche qui me rendaient fou, un cou douloureux pour lequel un spécialiste m’avait dit que je devrais prendre des médicaments le reste de ma vie, de l’acidité gastrique, un kyste au cou qui avait été crevé à deux reprises mais qui continuait à enfler et dont suintait un liquide puant, une épaule droite douloureuse et d’autres problèmes.


Après avoir pratiqué les exercices quelques mois, tous ces problèmes ont simplement disparu l’un après l’autre. Mais ce qui m’a intrigué, c’est l’énergie que je commençais à ressentir entre mes mains en faisant les exercices.


Deux autres choses marquantes me sont arrivées en pratiquant les exercices. Avant de faire les exercices, je ressentais des douleurs en levant mon bras droit au dessus de l’épaule (appelé familièrement "l’épaule des 50 ans"). Un jour, alors que je pratiquais, j’ai entendu un " bang " juste au dessus du plat de l’épaule droite—comme si un tendon avait été libéré pour se déplacer dans sa gaine--après quoi la douleur de mon bras a disparu !


En une autre occasion, j’étais en position debout faisant le 4eme mouvement du 2ème exercice, lorsque j’ai ressenti une douleur aiguë comme un choc électrique dans mon oreille droite. Ceci s’est produit de nombreuses fois plusieurs jours d’affilée. Je ne pouvais pas répondre au téléphone en utilisant mon oreille droite depuis de nombreuses années l’audition de cette oreille n’étant pas bonne, mais suite à ces évènements, mon audition est devenue excellente !


J’ai aussi remarqué que ma vie s’améliorait. D’après ces événements et l’énergie que j’avais ressentie lors des exercices, je savais que Falun Gong était quelque chose de vraiment puissant et je voulais en apprendre davantage.


J’ai alors commencé à lire les conférences et les enseignements de Maître plus diligemment et j’ai finalement découvert les réponses à mes questions sur l’univers et des réponses à des myriades d’autres questions. Je faisais mon entrée dans un tout nouveau monde.


2009-2011 fut pour nous, une période d’apprentissage et d’exploration. Nous avons voyagé dans de nombreux pays en Europe, rencontré des pratiquants locaux sur les sites d’exercices et de clarification des faits et vu des représentations de Shen Yun de nombreuses fois au Royaume-Uni, à Athènes et à Bratislava—c’était un tel privilège.


Ma grande prise de conscience est survenue en assistant à la Conférence européenne de Fa en Novembre 2010. L’expérience était si touchante, j’ai pleuré presque tout le temps. Les histoires personnelles de torture dans les camps de travail en Chine, les histoires de pratiquants guéris suite à de graves maladies, les histoires de compassion…je ne savais simplement pas qu’il existait des personnes si incroyables dans le monde. Je savais maintenant que ma vie allait connaître un grand changement ; je devais essayer d’aider en faisant de petites choses.


En décembre 2010, nous nous sommes rendus à la Conférence de Fa d' Israël, et là encore, ce fut incroyable.


Je crois chaque mot que le Maître nous enseigne. Falun Dafa est vaste et profond—les révélations dépassent toute description.


Merci Maître! Merci compagnons de pratique !


Version anglaise:
The Journey of a Western Falun Dafa Practitioner

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.