Résolu à ne pas être influencé par les évènements mondiaux

J'aimerais partager avec mes compagnons de pratique la compréhension à laquelle je me suis éveillé après avoir lu deux textes du livre Points essentiels pour avancer avec diligence, et ce faisant, j'aimerais alerter ceux qui sont en train de faire la même erreur que j'ai faite .


Comme personne ne l'ignore, nous vivons en des temps d’intense agitation. Tout d'abord, nous avons la persécution et le vol d'organes de pratiquants de Falun Gong, atrocités que l’Organisation mondiale d’investigation de la persécution du Falun Gong estime avoir conduit à la mort d'au moins 1.5 millions de citoyens chinois. Outre cela, il y a les menaces de l'Etat Islamique, les attaques sexuelles sur des femmes allemandes au moment du nouvel an, la tension croissante entre la Russie et l'OTAN, et pour ceux vivant en Amérique, les crises économique, culturelle et politique dans certains des plus importants états de la région.


Ces événements majeurs peuvent facilement perturber l'esprit de quelqu'un. Sous l’emprise du qinq, on choisit son camp, on étudie des livres et écrit des articles. Échauffé, on débat avec les autres, utilisant des mots durs et tourmentant l'esprit des gens. On lutte pour que sa vision prévale. Selon ma compréhension quelqu'un qui ne se conduit pas selon le critère d'un pratiquant, se conduit comme une personne ordinaire, permettant à quantité d’autres attachements de se manifester, et à la fin se met dans une position où la seule chose qu'il gagne est du karma.


J'ai fait beaucoup de ces choses. Mon esprit était toujours agité à propos de ces situations, et de l’animosité s’est développée dans mon corps. Je me suis trompé moi-même, disant que les gens devaient connaître la vérité, que le monde était un chaos et que cela devait être dit, et que je ne pouvais pas laisser des idées tordues se répandre dans mon cercle de connaissances. À de tels moments, n'étais-je pas une personne ordinaire ? Ai-je pris les autres en compte en agissant de cette façon ? N'essayais-je pas de satisfaire mon désir d'attention et la vanité de posséder la vérité ? Même si ce n'était pas le cas, n’étais-je pas en train d’agir en accord avec les sept émotions en exprimant colère, tristesse et inquiétude ?


Un texte écrit par le Maître m'a fait réaliser mon erreur :

"Ce que je veux vous dire ce n'est pas si cela est juste ou non, mais je veux indiquer que, ce fait révèle que certains n'ont pas changé à la racine leur conception d'homme ordinaire, pour comprendre les problèmes ils utilisent encore des pensées d'hommes défendant des hommes. Je vous ai déjà dit que Dafa ne doit absolument pas intervenir dans la politique […] Depuis longtemps j'ai remarqué chez certains, que leur cœur n'est pas à sauvegarder la Loi, mais à sauvegarder quelque chose de la société humaine. Si vous êtes un homme ordinaire je ne suis pas contre, être un homme bon qui sauvegarde la société humaine est bien sûr une bonne chose. Mais vous êtes maintenant un pratiquant, sur quelle base vous considérez Dafa, c'est une question de racine, c'est justement ce que je dois vous indiquer. Au cours de votre Xiulian, je vais dévoiler tous vos esprits d'attachement en utilisant tous les moyens et les déraciner depuis la racine. »(" Creuser à la racine " de Points essentiels pour avancer avec diligence)


N'était-ce-pas ce que je faisais ? Avec un état d'esprit humain, je considérais ces événements d'une perspective humaine, et comme un humain, je me dressais pour ce que je considérais bon pour l'humanité. Quelle influence une personne moyenne peut-t-elle avoir sur les grands événements dans le monde ? N'est-ce-pas un problème impliquant des êtres d'un niveau élevé et leurs décisions ? Je me souciais de quelque chose qui ne me concernait pas, me distrayait de ce qui était vraiment important : obtenir et préserver la vertu, faire les trois choses, surmonter les tribulations, et élever mon xinxing.


Ce n'était pas tout. Le texte ci-dessous " Creuser à la racine" avait aussi quelque chose à me dire, me montrant encore plus l’ampleur de mon erreur :


" Le plus difficile à abandonner pour l’homme c’est la conception, certains vont jusqu’à sacrifier leur vie pour de faux principes [...]Si cette conception acquise devient trop forte, elle peut à son tour dominer la vraie pensée et le comportement de l’homme, mais l’homme croit encore à ce moment-là que c’est sa propre pensée, les gens modernes sont presque tous ainsi. […] Quand l’homme agit impulsivement, ce qui domine sa pensée et son humeur, ce n’est pas la raison mais l’émotion. Quand les conceptions telles que la croyance en la science, en la religion et en une certaine pensée etc. sont ébranlées par la vérité de la Loi de Bouddha, les gens peuvent aussi être impulsifs, au point que le côté méchant de la nature humaine devient dominant, de sorte que lui-même aura la raison plus troublée encore sous la domination des conceptions acquises, il conclura hâtivement et les suivra aveuglément ou rendra les choses plus compliquées, même des gens ayant l'affinité prédestinée perdront ainsi la chance, et leur conduite leur causera de profonds regrets pour toujours. " (" Pour qui exister ?" de Points Essentiels pour avancer avec diligence )


Pendant longtemps, j'ai été en croisade sans direction. Je ne suis pas un intellectuel, ce n'est donc pas mon travail parmi les gens ordinaires d'organiser les idées existant dans la société. Je ne suis pas un journaliste, ce n'est donc pas mon travail de parler aux gens des événements mondiaux. Je ne suis pas un politicien, ce n'est donc pas mon devoir d'influencer la direction dans laquelle la nation se dirige. Je suis un pratiquant à un emploi de bureau. J'étais dirigé par des notions acquises qui m’ont mené sur un chemin de confrontation. C'est pourquoi je dois en lâcher prise.


Faisons comme le Maître a dit :

" Si une vie peut, sur des sujets importants concernés, vraiment juger des problèmes sans aucune conception, alors cette personne peut véritablement se maîtriser elle-même, cette lucidité est la sagesse et se différencie de la prétendue intelligence des gens communs. " ("Pour qui exister ? " de Points Essentiels pour avancer avec diligence )


Deux autres textes m'ont vraiment aidé à abandonner mes attachements et a par conséquent mes notions préconçues : "Dans la Voie " et "Les dix péchés du monde ", publiés dans Hong Yin.


Je les lis chaque jour, et cela semble m'aider à progressivement abandonner les six désirs et mon attachement au monde. Je suggère à mes compagnons de pratique d'accorder un peu plus d'attention à ces deux trésors.


Aux pratiquants vétérans, ne laissez pas le doute s’emparer de vous, en vous demandant quand la période de la rectification du Fa prendra fin. Saisissez le moment et cultivez diligemment. Ne laissez pas de place au regret.


Ceci est ma propre compréhension et n'est en aucun cas le Dafa enseigné par le Maître. Je vous prie d'indiquer toute erreur que vous pourriez trouver.


Resolving Not to be Driven by World Events

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.