Eliminer les obstacles durant la méditation assise

Le Maître a dit :

(…) « nous avons dit que la Grande Loi est sans limite, votre cultivation dépend entièrement de votre cœur. Le maître vous fait franchir le seuil, la cultivation et la pratique dépendent de vous-même, tout dépend de la manière dont vous cultivez. Pouvoir cultiver dépend entièrement de votre capacité à endurer, à payer de vous-même et à subir des épreuves. Si vous pouvez être tout à fait résolu – aucune difficulté ne peut vous arrêter – alors je vous le dis, il n’y aura aucun problème. (…) » (Zhuan Falun)


Je vis hors de Chine depuis plus d’un an, et je souhaite partager comment j’ai surmonté des difficultés quand je pratiquais l’exercice de méditation assise du Falun Dafa.


D’atroces douleurs

Étant enfant, je posais mes deux jambes l’une au-dessus de l’autre et pouvais faire le tour de la pièce en avançant sur mes genoux. Certains pratiquants âgés qui avaient des difficultés pour s’asseoir en position du lotus soupiraient souvent quand ils me voyaient faire. Ils avaient remarqué que c’était tellement facile pour les enfants de cultiver.


Après le commencement de la persécution du Falun Dafa, nous avons perdu la capacité à nous réunir tous ensembles en public pour pratiquer les exercices en groupe. Au cours des dix années qui ont suivies, bien que je continuais de lire Zhuan Falun et qu’occasionnellement je faisais quelques-uns des exercices, je ne me rappelle pas avoir jamais fait la méditation assise.


Il y a plusieurs années de cela le soir du réveillon du Nouvel An, j’ai brûlé de l’encens pour montrer mon respect au Maître. Je me suis senti tellement honteux que je ne pouvais pas regarder Son portrait. J’ai décidé que je serais capable de regarder le Maître avec fierté l’année prochaine.


Le Maître n’abandonne jamais aucun disciple. J’ai recommencé à véritablement me cultiver. Pour une raison quelconque, la méditation assise était vraiment difficile, et presque la moitié de mes épreuves étaient d’une certaine manière liée à elle.


Je savais que le temps minimum pour s’asseoir dans la position du lotus est de 30 minutes, lesquelles j’avais fixées comme étant mon premier objectif. Cela a été extrêmement difficile au début. De manière à m’asseoir pendant 30 minutes, je m’étirais d’abord pendant 15 minutes, et alors j’endurais 30 minutes de douleurs. Ensuite, je devais attendre 15 autres minutes avant de pouvoir à nouveau retrouver la sensation dans mes jambes.


Je me souviens qu’un jour, j’étais déterminé à m’asseoir pendant 30 minutes. J’ai demandé à ma mère et à ma sœur de quitter la pièce. J’ai fermé toutes les portes et fenêtres et me suis assis 30 minutes en position du lotus. Par la suite, ma mère et ma sœur m’ont dit qu’elles avaient pu m’entendre hurler de douleur.


En position du Lotus pendant une heure

Après avoir obtenu mon diplôme universitaire en Chine, je suis parti pour l’Europe. Là, je suis allé dans les parcs locaux, mais je n’y ai trouvé aucun pratiquant du Falun Dafa. Quand j’ai appelé ma mère elle m’a demandé si j’avais trouvé des pratiquants locaux. J’ai répondu que non, et j’ai immédiatement réalisé que je devrais faire plus d’efforts, alors je suis allé sur Internet.


Le site web Minghui donnait des informations sur la tenue prochaine d’une Conférence de partages d’expériences Européenne qui allait avoir lieu dans ma ville. J’étais tellement excité que mes mains en tremblaient. Rapidement, j’ai cherché les informations pour prendre contact et trouvé le nom du pratiquant responsable, un occidental. En dépit de la barrière de la langue, j’ai passé un coup fil et ai été en mesure de comprendre vaguement qu’il y aurait une veillée aux chandelles sur la place de la ville dans la soirée.
L’obscurité était presque totale. J’avais peur d’être en retard et de manquer ma chance de rencontrer des pratiquants. Par conséquent, je me suis précipité hors de la maison sans même changer de vêtements.
Aussitôt ma sortie du métro, j’ai vu des groupes de pratiquants en T-shirts jaune. C’était surréel. J’avais seulement vu ces scènes en photos sur le site web Minghui. Les larmes ont inondé mon visage. « Je suis aussi un disciple de Dafa », ai-je pensé. J’ai trouvé une place libre et je me suis assis. Mon esprit est devenu vide. J’ai senti que mon corps était immergé dans le champ d’énergie. J’ai remonté mes jambes en position du double lotus – c’était très facile !


Environ 40 minutes sont passées. Peu après, un organisateur a annoncé que nous allions faire la méditation assise. J’ai fait la méditation pendant 30 minutes, et mes jambes ont perdu toute sensation. Avec le renforcement du Maître, j’ai enduré une heure complète de méditation assise pour la première fois ! C’était une expérience tellement incroyable. Quand nous avons fini, un pratiquant a dit : « Tu fais vraiment bien la méditation assise ! » J’ai immédiatement compris que le Maître utilisait les gentilles paroles du pratiquant pour m’encourager.


Ensuite, l’organisateur a annoncé que nous allions pratiquer les exercices debout. Bien que mes jambes étaient totalement ankylosées, je me suis mis debout, mais elles tremblaient. Néanmoins, j’ai terminé la première série. Je n’ai pas arrêté de me dire, que je ne pouvais pas tomber, puisque de nombreux spectateurs nous regardaient et que je ne pouvais pas ternir la bonne image de Dafa.


C’est ce jour-là que j’ai rejoint le groupe des pratiquants locaux dont je fais partie depuis lors.


Surmonter les obstacles dans la méditation assise

Quand je suis allé faire les exercices avec le groupe ce week-end là, un pratiquant m’a demandé si je pouvais m’asseoir pendant une heure, et j’ai dit qu’il n’y avait pas de problème. Cependant, je savais qu’une heure serait très difficile à faire pour moi. Mais, puisque j’avais déjà dit que je pouvais le faire, je devais le faire. Ça a été vraiment douloureux, et le temps semblait passer si lentement. Je comptais chaque secondes. Dès que la musique s’est arrêtée, j’ai descendu mes jambes et des larmes couvraient mon visage. Je me suis allongé par terre pendant un long moment. Tous les autres sont partis mais mes jambes continuaient à n’avoir aucune sensation.


Après avoir pratiqué les exercices avec le groupe tous les dimanches, la douleur dans mes jambes durait jusqu’au mercredi suivant. Elles me faisaient mal quand je montais les escaliers et même quand je dormais. Je commençais à devenir nerveux tous les vendredis, en sachant que le dimanche approchait.
Tout en participant aux projets de clarification de la vérité, j’ai finalement surmonté l’obstacle qui entravait ma capacité à m’asseoir en méditation.


Travailler dans les Médias

Quand j’ai terminé mes études, j’ai décidé de rejoindre le journal local de Dafa pour travailler à la vente de publicités. Des compagnons de pratique m’ont dit que la réussite dans nos ventes était directement liée à notre niveau de cultivation. Cela m’a donné l’élan pour mieux me cultiver. Je ne pouvais pas laisser tomber notre équipe, ni avoir un effet négatif sur nos projets pour sauver les gens.


Je me suis fixé quelques lignes directrices. Je devrais pratiquer la méditation assise 30 minutes tous les jours, quoiqu’il arrive. Ceci m’a aidé. Mes jambes ne me faisaient maintenant mal seulement que par intermittence pendant la méditation, ce qui m’a encouragé.


La vente des publicités requiert de beaucoup marcher. Parfois, après avoir marché pendant un long moment mes jambes me faisaient terriblement mal, une douleur similaire à celle que j’expérimentais durant la méditation assise. J’ai compris que c’était parce que du karma était éliminé pendant la journée quand je marchais. Deux mois plus tard, j’étais capable de pratiquer facilement la méditation assise de 30 minutes.


Expérimenter des phénomènes que le Maître a décrits

Le test suivant fut de s’asseoir en position du lotus pendant une heure. Une fois, j’ai eu tellement mal que j’ai presque perdu connaissance. Je me suis dit en moi-même : « je ne descendrais pas mes jambes pendant la méditation aussi longtemps que je serais conscient ». Avec cette pensée, j’ai vite été capable d’endurer une heure complète en position du lotus. Une autre fois, quand la douleur était vraiment forte, j’ai récité le Fa du Maître encore et encore :

Ce n'est pas que le chemin de la cultivation soit difficile,
C'est le karma vie après vie qui empêche ;
Raffermir la volonté, éliminer le karma, cultiver le xinxing,
Pour toujours garder le corps humain, c'est le bouddha vénérable.
(« Cause et effet » in Hong Yin)


(…) « Je dis que la douleur physique est la plus facile à supporter, on serre les dents et ça passe. » (Zhuan Falun)


Je savais que c’était mon karma qui était en train d’être éliminé pendant que je faisais la méditation.
Avec le temps, j’ai élevé mon xinxing et me suis débarrassé de plus d’attachements. Graduellement, j’ai atteint l’état de tranquillité et ai expérimenté les merveilles de la méditation.


Récemment, je faisais la méditation dans un parc quand je suis rentré rapidement dans un état de tranquillité. Mon esprit était vide, et je ne pouvais pas bouger mon corps. Je sentais comme si mon corps était aussi vaste que l’univers entier. J’ai fait l’expérience du phénomène que Maître a décrit:

(…) « Toute matière, y compris le corps humain, existe et communique simultanément avec des niveaux dimensionnels des espaces de l’univers.»(…) (Zhuan Falun)


J’ai expérimenté à quel point Dafa est solennel et sacré !


Un esprit propre et un état libre d’intention

(…) « Quand vous renoncez à vos attachements, votre niveau s’élève et votre force de recueillement s’approfondit aussi.. »(…) (Zhuan Falun)


C’est seulement quand nous pratiquants abandonnons nos attachements et désirs personnels que nous pouvons avoir un esprit propre et atteindre un état libre d’intention, un état qui est vraiment merveilleux à expérimenter. En pratiquant l’exercice de méditation assise, non seulement nous souffrons et éliminons du karma, mais nous éliminons également divers attachements tels que le fort désir de réussir, la peur de la souffrance, la recherche du confort, la poursuite de l’intérêt personnel, et plus encore.


Une fois l’hiver dernier, quand j’ai terminé la méditation assise, mes mains étaient comme si elles étaient collées ensembles. Je ne pouvais pas les séparer jusqu’à ce que des compagnons de pratique m’aient aidé à le faire. Je sentais l’énergie circuler dans mon corps comme s’il y avait de l’électricité. Une autre fois après la méditation, j’ai senti comme si mon corps était au sein d’un tremblement de terre; chacune de mes cellules vibrait comme si elles étaient sur le point d’exploser. C’ est ce que j’ai expérimenté dans cette dimension, bien que je pense que dans d’autres dimensions, mon corps était en train de passer par d’énormes changements importants.


Quand je regarde en arrière, je trouve que les obstacles auxquels j’ai fait face durant la méditation assise n’étaient pas si terribles. Quand je me rappelle de ces temps-là, je me souviens de ce que Maître a dit:
(…) « Pour un pratiquant authentique, je dis que c’est très facile, ce n’est pas quelque chose qui soit hors de portée. »(…) (Zhuan Falun)


Version anglaise :

Clearing Away Obstacles During the Sitting Meditation

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.