Condamnée à une autre peine de trois ans après avoir survécu à la torture pour sa croyance en Falun Gong

Mme Guo Baohua, ayant enduré une torture brutale pour sa croyance en Falun Gong, a été condamnée à trois ans de prison par le tribunal de district de Chaoyang à Pékin, le 19 juin 2015. Le tribunal n'a envoyé le courrier de notification qu'après la date limite pour faire appel de la peine le 23 juin.

.
Mme Guo, du district de Tanggu, ville de Tianjin, s’était rendue à Pékin et avait affiché des dépliants avec des informations sur le Falun Gong, le 9 décembre 2014. Elle a alors été signalée à la police de Chaoyang et arrêtée. L'arrestation a été approuvée après les faits, le 15 janvier 2015.


Brutalement torturée lors de précédentes détentions

Mme Guo a été détenue dans un centre de lavage de cerveau en 2001, puis transférée au camp de travaux forcés de Banqiao, où elle a été détenue pendant deux ans et demi.


Les gardes dans le camp l’ont torturée pour son refus de lire des articles calomniant le Falun Gong.

Elle a été détenue dans une boîte en bois spécial appelée « le cercueil noir» pendant plus d'un mois. La boîte fait environ 50 cm de profondeur, 40 cm de large et environ 1,89 mètre de haut. Cette torture a laissé de nombreux pratiquants handicapés.


Elle a également été détenue dans une cellule sombre pendant plus d'un mois. Ses bras ont été étirés à la limite et menottés deux radiateurs.


Les gardes l'ont électrisée avec des matraques électriques en 2003 et elle a été détenue dans une boîte en bois pendant plusieurs jours.


Parties impliquées dans la persécution de Mme Guo:
Département de police du district Chaoyang au bureau de Beijing: + 86-10-65524936, + 86-10-65521242
Xiao Xingguo (肖兴国): + 86-10-65094217
Xu Yong (徐勇): 13911832533


Version chinoise :
天津郭宝花在北京被非法判刑

Traduit de l'anglais :
Torture Survivor Given Another Three-Year Prison Term for Her Belief in Falun Gong

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.