ONG, Associations, Parlement Européen, Nations Unies, Nouvelles et évènements dans le monde

  • Le gouvernement chinois: terrorisme d'état contre conscience.

    "Pourquoi toutes ces cruautés et atrocités? A quoi sert ce terrorisme d'état?" En tant que pratiquant de Falun Gong, on me pose chaque fois la même question quand je parle de la persécution du Falun Gong par le gouvernement chinois. La réponse est simple: terroriser les gens afin qu'il soumettent leurs consciences.
  • Zhao Ming n’est pas oublié !

    Lorsqu’il a visité l’Irlande Mr Zhu a pu voir à quel point Ming est cher à ses amis et collègues du Trinity College et à tous ces milliers de gens qui ont soutenu la campagne pour sa libération d’un camp de travail à Pékin
  • Human Rights Watch 2002 : Chapitre sur la Chine

    La Chine a continué à réprimer les groupes qu’elle a étiqueté cultes et les organisations religieuses indépendantes. Le Falun Gong a continué à expérimenter la plus cruelle répression, avec des milliers de pratiquants assignés aux camps de « rééducation par le travail » et plus de 350 emprisonnés pour beaucoup d’entre eux pour rien d’autre que d’avoir imprimé des prospectus ou recruter des adhérents pour manifester. Le 11 juin, la Cour Suprême du Peuple et le Procureur Suprême du Peuple ont émis une nouvelle interprétation des cas de culte dans la Loi Criminelle afin de faciliter la punition des pratiquants sous une large spectre d’accusations.
  • Parler du Falun Gong avec les députés au Parlement européen

    Monsieur Oliviers Dupuis député européen a dit : "Vous ne faites qu'expliquer bienveillamment la vérité, c'est en fait pour le véritable bien de la Chine et de son peuple."
  • La Société Internationale pour les Droits de l’Homme (IGFM), Chapitre de Vienne fait une déclaration condamnant la terreur et la sauvagerie du "Bureau 610"

    En utilisant l'excuse " de la stabilité sociale, " le régime de Jiang Zemin terrorise systématiquement ses propres citoyens, particulièrement les pratiquants du Falun Gong et leurs familles. Ce terrorisme prend la forme de l'intimidation, de la pression, de la force, de la propagande, du lavage de cerveau, et également de la confiscation de biens et d’argent comptant.
  • Un membre du Parlement Européen accueille un séminaire sur Falun Gong et droits de l'Homme

    Le 29 Novembre 2001, Michael Gahler, un membre du Parlement Européen, a accueilli un séminaire intitulé "Dialogue sur le Falun Gong et les Droits de l'Homme en Chine" à Bruxelles, en Belgique. Ce séminaire a été suivi par des MPE et des représentant d'Amnesty International, la Campagne du Jubilé (un groupe représentant les droits religieux en Chine), des représentants d'autres groupes humanitaires, des pratiquants de Falun Gong ainsi que des journalistes chinois de la presse écrite officielle.
  • Un discours des « Amis du Falun Gong Europe » lors de la journée mondiale des Droits de l’Homme fait appel pour la libération de Zhao Ming.

    Ce jour particulier signifie tant pour les pratiquants de Falun Gong en Chine. Ils n’ont aucun espoir de faire savoir au monde ce qu’ils ressentent, ils sont sans voix. Nous seuls pouvons parler pour eux.
  • RefAsso.com (France) : Le S.O.S des pratiquants du Falun Gong

    Alain Madelin déclarait le 13 juillet 2001: "la Chine détient la médaille olympique toutes catégories pour la violation des droits de l'homme".
  • RSF- Trois journalistes interpellés sur la place Tiananmen

    Reporters Sans Frontières proteste contre ces interpellations et ces sanctions, et la manière dont les autorités chinoises tentent d'empêcher les journalistes étrangers de rendre compte des activités de Falungong.
  • Le « Bureau 610 » de Chongqing élimine des témoins potentiels en les tuant par « l'euthanasie » médicale

    Nous lançons un appel urgent aux organisations internationales défendant les droits de l'homme et aux autres organisations internationales militant contre la torture pour qu'elles enquêtent sur ces atrocités et fassent la lumière sur ces cas.
  • Signatures de soutien

    En Novembre 2000, plus de 100.000 signatures avaient été rassemblées en seulement quelques semaines et envoyées aux Nations Unies à Genève
  • Des MPE irlandais et suédois posent des questions au Conseil de l'Union Européenne

    Le gouvernement voit d'un mauvais œil un mouvement qui en l'espace de quelques années devient plus important que le Parti, bien qu'il n'ait aucune ambition politique. Des gens innocents sont jetés en prison, d'autres sont persécutés et beaucoup ont été tués dans des actions contre le Falun Gong. Les relations entre l'Union Européenne et la Chine ont été basées sur "un dialogue critique". Pourtant la Chine continue à enfreindre les plus élémentaires droits humains. Aucune opposition n'est tolérée et quiconque essayant de proposer des alternatives à la dictature est sévèrement puni. Il n'y a aucun signe de progrès dans le sens de la démocratie et de la liberté d'expression. L'Union Européenne et ses états membres maintiennent le contact avec la Chine à plusieurs niveaux. Malheureusement, toutefois, les droits de l'Homme ne se sont vus accorder aucune place aux discussions.
  • Le Parlement Italien et les ONG soutiennent le Falun Gong

    Des représentants des deux chambres du parlement Italien ont soutenu activement l’activité de « SOS Urgent sauvez les pratiquants de Falun Gong persécutés en Chine ». Ils avaient déjà Fait un projet de résolution sur les droits de l’homme en Chine quelques jours plus tôt dont les points principaux condamnaient le gouvernement Chinois pour sa persécution brutale des pratiquants du Falun Gong. Certains ministres de la Chambre des représentants et du Sénat ont, de leur propre initiative, commencé une collecte de signatures pour une pétition appelant à un secours urgent des pratiquants de Falun Dafa persécutés en Chine.
  • A Monsieur l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine

  • Rapports des Organisations des Droits de l’Homme

    De nombreuses organisations des Droits de l’Homme ont exprimé leur profonde inquiétude face au traitement des pratiquants de Falun Gong en Chine aux mains des autorités Chinoises. Certaines d’entre elles telle Amnesty International ont publié des rapports détaillés sur les violations des droits de l’homme commises contre les pratiquants de Falun Gong en Chine.