Des victimes de la persécution du Falun Gong invités à participer à la 13eme session du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies (Photo)

La 13eme session du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies s'est tenue à Genève du 1er mars au 26 mars 2010. Cette année, le Groupe de Travail des Droits de l'Homme du Falun Gong (FLGHR) a invité quatre pratiquants de Falun Gong qui ont fait l'expérience de la brutale persécution en Chine, à révéler les crimes du PCC.


Des victimes de la persécution du PCC : M. Hongchang Liu, Mme Huimin Wang, Mme Siyi Fang et M. Jufeng Guo (de gauche à droite)


Les quatre pratiquants sont Mme Huimin Wang, artiste et vice directrice du Département des éditions d’Art des Presses Huangcheng, Mme Siyi Fang, M. Jufeng Guo, un ingénieur et M. Hongchang Liu, un résident de Hollande. Ils ont exposé en détail la persécution du Falun Gong par le PCC avec leurs propres expériences.


Le FLGHR a compilé un rapport intitulé: "La torture des pratiquants de Falun Gong avec des drogues par le PCC" afin de révéler les crimes d’utilisation de drogues neurotoxiques pour torturer les pratiquants de Falun Gong. Le rapport a été soumis aux rapporteurs spéciaux des droits de l'homme et aux représentants de tous les pays. Le rapport décrit 1088 cas de pratiquants de Falun Gong en bonne santé qui ont été torturés par le PCC avec des drogues toxiques, et liste au moins 200 hôpitaux en Chine qui ont participé à la persécution.


Le porte parole du FLGHR M. Shushong Chen a déclaré : "Le but de la compilation du rapport est d'aider la communauté internationale à en apprendre davantage sur la persécution brutale du Falun Gong par le PCC. Le rapport inclut des cas documentés. Les informations ont été sorties de Chine par différents moyens, quelquefois au risque de la vie. Mais ce n'est que le sommet de l'iceberg. Il y a beaucoup de pratiquants de Falun Gong subissant une persécution similaire. La situation actuelle est plus grave que les choses répertoriées dans le rapport."


Mme Fang, qui vit aujourd’hui en Finlande, a été torturée entre avril et juillet 2001. Des agents secrets du " Bureau 610 "de Jilin et le Corps d'armée 465 lui ont injecté des drogues non identifiées, lesquelles ont provoqué un état de choc, une langue rigide, un ralentissement des battements du cœur, des angoisses, des hallucinations et une vision brouillée. Les docteurs du PCC ont même voulu l’opérer avec l'excuse qu'elle avait des adhérences intestinales, mais les membres de sa famille sont arrivés à temps et ont refusé de signer l'agrément, aussi l'opération a été annulée. Elle a dit: "Après mon départ pour l'outremer, j'ai réalisé qu'ils voulaient probablement me prélever un organe."


Mme Wang a été arrêtée 7 fois en Chine pour sa pratique de Falun Gong. Elle a fait une grève de la faim pendant quatre mois afin de protester contre la persécution du PCC. Elle a été alimentée de force avec des drogues inconnues, lesquelles ont provoqué des changements hormonaux, tel qu'un élargissement de la Pomme d'Adam, l'apparition de barbe et de poils noirs sur ses membres. Elle a été privée de sommeil pendant neuf jours consécutifs étant autorisée à dormir seulement une heure par jour. Elle a été incarcérée trois jours soumise à un haut volume sonore. Elle s'est presque effondrée.


M. Chen a fait remarquer que: "Tous ces gens impliqués dans la persécution des pratiquants de Falun Gong avec des drogues ont commis des crimes. Les docteurs impliqués ont fait des choses sans aucune éthique médicale. Nous appelons les Nations Unies, les organisations gouvernementales et non gouvernementales ainsi que tous les gens de conscience à travailler ensemble pour arrêter ces crimes et interdire l'entrée de ces docteurs dans les pays démocratiques."


Le Conseil des Droits de l'Homme est un corps inter gouvernemental à l'intérieur du système des Nations Unies composé de 47 Etats responsables de renforcer la promotion et la protection des droits de l'homme dans le monde entier. Lors des sessions habituelles, des représentants et nombre d'organisations non gouvernementales se réunissent pour parler des questions des droits de l'homme. FLGHR organise des évènements liés à la persécution du Falun Gong par le PCC lors des rencontres.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.