4363 morts confirmées

  • Les policiers du camp de travail forcé de Daqing laissent He Huajiang mourir de froid

    Le 23 décembre 2002, à 10:h00, He Huajiang a été envoyé au camp de travail forcé de la ville pour une sentence de trois ans. He était en très bonne santé. Il a subi des examens médicaux et ils l’ont envoyé dans une cellule de la 2e unité. Les policiers ont ordonné à plusieurs prisonniers, incluant Wang Qinglin, Jiang Fa et Zhao Yanjun de le torturer. Vers midi, le prisonnier Wang Qingling s’est vanté qu’il s’occuperait » de He cette nuit-là. He a refusé d’écrire la soi-disant « lettre de regret ». Donc de 21:h00 à 23:h00, les prisonniers l’ont torturé en le laissant geler dans le froid. Ils l’ont attaché à une chaise en métal, ont muselé sa bouche et ouvert les fenêtres.
  • Trois pratiquantes supplémentaires tuées au camp de travail forcé pour femmes de Shibalihe, de la province de Henan

    Dirigée par les policiers Jia Meili et Ren Yuanfang, par le directeur associé Zhou Xiaohong et par le gouverneur de la province de Hebei, la brigade No.3 du camp a commencé une vague brutale de persécution des pratiquantes. Quatre brigades ont mis des haut-parleurs qui ont annoncé des informations diffamant Falun Dafa, isolant celles qui refusaient d'être "transformées", et affirmant qu'en deux mois toutes seraient transformées. A la fin de la période de deux mois, trois pratiquantes étaient mortes entre leurs mains.
  • Mme Guo Yaling, pratiquante de Dafa, a été torturée à mort au camp de travail de Heizuizi dans la province de Jilin

    Une nuit alors qu’elle distribuait des documents, elle fut découverte et arrêtée. Elle a alors été envoyée au centre de détention de Kouqian. Plus tard elle a été illégalement condamnée à deux ans d'éducation par le travail forcé et emprisonnée au camp de travail de Heizuizi. Vers le 26 mai 2003, sa famille a appris qu'elle avait été torturée à mort par la police de la deuxième brigade du camp de travail de Heizuizi. Son corps a été incinéré dans la ville de Changchun.
  • Frère et Sœur torturés à mort : une famille entière persécutée

    L’histoire de Mme Jia Dongmei morte aux mains du « bureau 610 » du Bureau Forestier de Hebei et du centre de détention (numéros de téléphone ci-joints)
  • La police du camp de travail de Shizhong a donné les ordres pour que le pratiquant Sun Shizhong soit battu à mort mais le policier en charge n'est toujours pas tenu responsable de ce meurtre

    Dans le bureau de l'équipe de formation, le policier Lu Changtai a essayé de les forcer à « rompre leurs liens » avec le Falun Gong. Il a demandé aux criminels qui se trouvaient là de prendre des bâtons électriques et de forcer les pratiquants à enlever leurs vêtements pour être choqués. La police a donné trois pratiquants, Sun Shizhong, Shi Renji et Zhang Guangchao aux criminels et il les a laissés conduire les trois pratiquants dans la salle de torture indiquée. Là, les criminels ont à tour de rôle battu brutalement les trois pratiquants. Les criminels ont attaché Sun Shizhong et Shi Renji à un lit et ils ont utilisé des matraques en bois pour les battre. Ils ont utilisé leurs coudes pour les frapper, ils les ont piétinés et ils ont poussés de force les jambes des pratiquants vers le haut contre leur tête.
  • Mort suite aux tortures de la pratiquante de Dafa Mme Wang Xiuxia, aux mains de la police de la ville de Fushun (Photos)

    Quand sa famille est venue au poste de police, ils ont vu que le corps de Wang Xiuxia se trouvait dans un congélateur et était déformé. La police a refusé de leur permettre de regarder le corps de près et n'a pas répondu à leurs demandes au sujet de la cause de sa mort. Le matin du 17 juin, avant que sa famille ait pu inspecter le corps, les policiers ont rapidement scellé le cercueil.
  • Le vieux policier est mort de la persécution après l'expérience d'une guérison miraculeuse

    Pendant les derniers jours de sa vie, il a dit aux parents près de lui qu'il ne voulait vraiment pas quitter les temps mémorables de la cultivation à partir d'octobre 1995 jusqu’au 20 juillet 1999, avant la persécution. Il a dit que c’étaient les quatre années les plus heureuses et les plus joyeuses de sa vie. Il a demandé aux membres de sa famille de mettre l’image du Maître sur la table à côté de son lit. Aux vieux amis, vieux collègues qui sont allés lui rendre visite, peu importe si le visiteur était du département de la police ou de la Cour, il se dirigeait vers la photo du Maître et leur disait de sa voix faible: « Le Maître est droit. Le Falun Gong est le meilleur.»
  • Mme Kong Fanrong a été battue a mort – «Légalement» à la suite du Génocide de la police orchestré par Jiang Zemin et le Bureau 610

    Un groupe de policiers ont commencé à battre Mme Hong après l’avoir kidnappé à la Station de Police. Ils ont essayé de la forcer à donner son nom et le nom de d’autres pratiquants, mais elle a refusé de coopérer. Ils l’ont électrocutée avec des bâtons électriques et l’ont frappée à la tête et sur le corps avec leurs grosses bottes de cuir. Sa tête saignait, mais ils ont continué.
  • Après avoir reçu la nouvelle que ses deux filles avaient été condamnées illégalement au camp de travaux forcés, un père âgé meurt de chagrin

    La maladie d’un homme âgé du Village de Wenyang du Comité de la rue de Gaozhuang, Ville de Laiwu, Province de Shandong empira à la nouvelle que ses deux filles étaient emprisonnées pour avoir pratiqué le Falun Gong. Cette mauvaise nouvelle le chagrina si gravement qu'il décéda peu après avoir reçu la nouvelle.
  • Le camp de travaux forcés de Shihezi est responsable de la mort d'un pratiquant de Dafa

    M. Zhao Aiguo était un pratiquant de Falun Dafa. Il est mort en résultat de la persécution soufferte au camp de travail forcé de Shihezi. Les détails sont en cours d'enquête.
  • Un pratiquant de Dafa meurt, le corps brisé par la torture dans la prison de Laixi

    A la prison de Laixi, Shi souffrit des tortures barbares. Son corps était couvert de contusions et de plaies. Le 16 octobre 2002, il fut menotté à une cage de fer. Tôt le matin du 18 octobre 2002, il est mort dans un hôpital.Selon le rapport d’autopsie, Il y avait une hémorragie interne dans le cerveau de Shi Hongjie causée par les coups. Quatre de ses côtes, un doigt et un orteil avaient été cassés. Il avait des contusions et des blessures sur tout le corps. Les raisons médicales listées pour sa mort étaient : saignements internes des organes, et extrême dévastation du foie et de l'estomac.
  • Une pratiquante âgée meurt aux mains de la police de la ville de Shenyang Police

    Rapport du 25 juin, la pratiquante de Dafa Mme Zou Qingyu, avait 63 ans. Elle vivait à Shenyang, dans la province de Liaoning. Le 4 janvier 2002, elle a été illégalement arrêtée alors qu’elle distribuait des documents de clarification de la vérité. Elle a été condamnée à une lourde peine de prison, et aux alentours du 25 avril 2003, elle a été torturée à mort. Les détails sont en cours d’enquête.
  • Reportage tardif de la mort de pratiquante de Dafa Mme Lu Wenqian de la ville de Neijiang, province Sichuan, en juillet 2000

    Je suis un élément de Falun Dafa et j’ai bénéficié de la cultivation, c'est le plus que je puisse décrire avec des mots. De faux reportages sont répandus partout dans la société. Des pratiquants qui sont allés au gouvernement pour dire la vérité sont arrêtés illégalement et battus. J’ai une responsabilité et je dois dire la vérité aux gens. Le Falun Dafa n’est pas un groupe indésirable. Les pratiquants du Falun Gong ne sont absolument pas de mauvaises personnes. Je sais aussi que je dois payer un prix pour dire la vérité; cela pourrait me coûter la vie, mais je ne regretterai pas ce fait.
  • Le pratiquant de Dafa Ji Songhai originaire de la ville de Shuangyashan, dans la Province du Heilongjiang, a été torturé à mort par les policiers du quartier

    Le 16 juin 2003 vers 10 heures du matin, le pratiquant de Dafa Ji Zonghai originaire de la ville de Shuangyashan, dans la Province Heilongjiang a été arrêté par la police locale. Durant l’interrogatoire, la police a torturé Ji pour le forcer à faire des aveux. Le même jour, à 16h, Ji Songhai a été torturé à mort. Après sa mort, les coupables ont jeté le corps du 7ème étage pour faire croire à un « suicide ». D’après les gens qui étaient présents sur place, le corps de Ji était couvert de blessures.
  • Un gavage forcé toxique est fatal à une pratiquante de Dafa de la ville de Zhangjiakou (numéros de téléphone)

    Rapport du 22 juin : Mme Yang Yufang, une pratiquante de 47 ans vivait à Zhangjiakou, dans la province de Hebei.A la mi-juin 2003, Mme Yang Yufang fut enlevée par des malfrats de la troisième division des services de police de la ville. Elle fit une grève de la faim pour protester contre son injuste traitement et la police l’a gavée de force deux fois, causant sa mort. Son corps a été secrètement incinéré, sans égard pour la décence humaine.