Histoires de la Chine ancienne : Une personne du Mont Fan qui contrôlait les particules des pigments

Montagnes colorées en Chine


Tout est vivant. Les particules le sont aussi. Les gens de haut niveau peuvent contrôler les particules se situant en dessous de leur niveau. Ce qui suit est l’histoire d’un ancien qui avait la capacité de contrôler les particules de pigment coloré de manière à créer de belles et peu communes peintures.


Li Shuzhan rencontra un jour une personne du Mont Fan et l’invita chez lui. Il était capable de voir l’avenir. La bonne fortune et la malchance qu'il prédisait se confirmaient ultérieurement une fois après l'autre. Il était aussi capable de comprendre et d’utiliser un calendrier astronomique, de dire l’avenir et d’utiliser ses pouvoirs pour prévenir les malheurs.


La personne du Mont Fan vécut dans la maison de Li pendant une demi-année. Un jour, il dit soudainement à Li Shuzhan : "Je vais quitter cet endroit maintenant. J’ai une sorte de pouvoir et j’aimerais l’utiliser pour vous laisser un cadeau d’adieu. Le cadeau est une peinture à l’eau. "Puis, il demanda à Li Shuzhan que quelqu’un creuse un trou dans le sol dans l’arrière cour de la maison.


Les dimensions du trou étaient de douze pieds de long, douze pieds de large et plus d’un pied de profondeur. Le trou était aussi couvert de plâtre de fibre de chanvre, et complètement rempli d’eau chaque jour. Quand le niveau de l’eau fut stable et ne débordait plus, la personne du Mont Fan rassembla les matériaux pour la peinture. Il rassembla des pigments de peinture, un bâton trempé dans de l’encre et prépara une pierre d’encre.


La peinture fut accomplie par le processus suivant : Après avoir tenu la brosse et l’avoir mastiquée pendant un moment, la personne du Mont Fan plongea la brosse dans la peinture et remua la brosse dans l’eau. L’eau devint obscure. Deux jours plus tard, la personne du Mont Fan immergea quatre morceaux de soie blanche pure dans l’eau. Une demi-heure plus tard, l’artiste sortit les quatre morceaux de soie blanche pure et les étendit au-dessus de sa tête pour les observer. Sur la soie, il y avait des pins antiques, des roches mystérieuses, des caractères, des maisons et des arbres comme s’ils étaient vivants.


Li Shuzhan était si impressionné qu’il demanda encore et encore à l’artiste comment il avait été capable de faire cela. La personne du Mont Fan finit par lui dire "Je peux maîtriser les pigments de la peinture et ne pas les laisser descendre et se disperser aléatoirement. "


Référence: You Yang Za Zu

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.