Histoires de la Chine ancienne : Wang Cizhong crée les caractères chinois


Wang Cizhong était une déité qui vivait dans la Chine ancienne autour des 200 dernières années de la période historiquement connue comme celle des Royaumes combattants. La Chine était divisée en de nombreux petits royaumes qui se combattaient mutuellement. Certains petits royaumes s’alliaient ensemble pour attaquer un royaume plus puissant, tandis que certains royaumes faibles suivaient un royaume puissant pour combattre d’autres royaumes faibles. Durant cette époque, Wang Cizhong vivait sur une petite colline à côté de la montagne Xiaoxia .


Wang Cizhong trouvait que les caractères utilisés sur les sceaux (un ancien style de calligraphie chinoise, ) que les gens utilisaient à l’époque étaient difficiles à écrire et n’étaient par largement connus. Il était presque impossible que plus de gens apprennent ces caractères en une courte période de temps.


Tous les royaumes étaient en guerre et la situation était très complexe. Il pensait que si chacun pouvait lire et écrire, cela serait merveilleux.


Plus Wang y réfléchissait, plus la question lui apparaissait importante. Alors, Wang transforma les caractères en une version simplifiée appelée lishu.


Comme la nouvelle écriture officielle était facile à lire et à écrire, les gens dans tous les pays apprenaient à lire et à écrire.


Il y avait un royaume du nom de Qin durant la Période des Royaumes Combattants. Qin s’engagea aussi dans des guerres avec d’autres royaumes. Le roi Ying Zheng de Qin vainquit les autres royaumes et les unifia en un seul pays, qui fut alors appelé Chine. Par conséquent, Ying Zheng s’appela lui même le Premier Empereur de Chine — Qin Shihuang.


Depuis que Wang Cizhong avait transformé les anciens caractères compliqués en lishu, qui étaient faciles à écrire, l’Empereur pensait que cela était bon pour le peuple. Il invita donc Wang à venir à Qing pour y accepter une position officielle mais Wang refusa.


'L’empereur était furieux. Il envoya un second messager auprès de Wang. Il dit au messager, " j’ ai vaincu tous les royaumes et unifié la Chine. Qui ose aller contre moi ? Wang Cizhong n’est rien d’autre qu’un petit intellectuel. Ose-t-il ne pas m’écouter ? C’est un outrage ! Cette fois s’il vous refuse, tuez le et ramenez moi sa tête. Je veux que tous sachent que personne ne peut aller contre moi ! "



Le messager de l’empereur alla trouver Wang Cizhong et lui rapporta l’ordre de l’Empereur. Wang ne se mit pas en colère et ne dit rien. Puis il devint un merveilleux grand oiseau et s’envola dans le ciel bleu. Le messager était stupéfait et effrayé. Il s’agenouilla par terre et se prosternait sans cesse devant l’oiseau. Il dit, " Wang Cizhong, tu es devenu un oiseau et tu t’es envolé. Mais comment vais je rendre compte de cela à l’Empereur ? Il me tuera ! Je sais que tu es une déité, je t’en prie, sauve moi !" Le grand oiseau plana un moment, laissant intentionnellement tomber près de lui trois plumes. Le messager dut rapporter ces trois plumes à l’Empereur pour qu’il les voit.



Le messager raconta toute l’histoire à l’Empereur du début à la fin. Comme tous les anciens chinois, l’Empereur savait que par la ‘cultivation et pratique’ on pouvait devenir une bonne personne, une personne encore meilleure , et finalement devenir une déité. Après avoir entendu les mots du messager, l’Empereur comprit immédiatement que Wang était une déité. Ce pouvait être la raison pour laquelle Wang avait refusé de devenir un officiel à la cour royale. L’Empereur regrettait profondément ce qu’il avait fait.


L’endroit où Wang se transforma en oiseau est appelé la Montagne Luohe, et se trouve dans l'actuelle province du Hebei. Même aujourd’hui, les gens là bas continuent à le vénérer. Ils continuent à raconter à leurs enfants l’histoire de la déité Wang Cizhong créant les caractères chinois.


Enfants, connaissiez vous cette histoire ? il y a des gens qui ne pensent qu’à devenir célèbres et à faire fortune, tandis que d’autres non . Ils préfèrent faire de bonnes actions et être bons envers les gens. Dans la Chine ancienne, les gens savaient tous ce qu’était la culture(cultivation) spirituelle, et qu’il était possible de devenir une déité si on était suffisamment bon.


Sachez enfants que dans la culture traditionnelle chinoise, vêtement et mythes, peinture chinoise, calligraphie etc, ainsi que les standards moraux, comme la politesse, l’honnêteté, la bonté, la tolérance et l’amitié, ont tous été hérités des cieux. En seriez-vous capables ?

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.