Irlande: Discours de Jim Loughlin d’Amnesty International

Ce discours a été prononcé lors des activités des pratiquants irlandais commémorant les quatre ans de persécution le 20 juillet 2003.

La Chine est un pays gouverné par la loi. C’est une loi qui signifie que si vous parlez franchement et critiquez le gouvernement, vous pouvez finir dans un camp de travail. Si vous êtes une femme qui a eu plus d’un enfant, sous la politique du un seul enfant, vous pouvez être stérilisée de force, ou ce qui est arrivé de nombreuses fois, une femme peut être enfermée dans une pièce jusqu’à ce qu’elle accepte de se faire avorter. Si vous dîtes ce que vous pensez et adhérez à un syndicat indépendant, ou si vous prenez part à une veillée religieuse, vous pouvez finir dans un camp de travail. Voilà le genre de loi utilisée par la Chine pour réprimer et contrôler le peuple. Le gouvernement de Chine n’a qu’un seul critère, c’est de maintenir le pouvoir et de contrôler chaque aspect de la vie, et quiconque défie ce système est passible d’emprisonnement, de torture, et peut-être même de mort. Amnesty a documenté des milliers de cas de gens qui ont souffert ce sort là. Pour le moment, il y a plus de 200 000 personnes dans les camps de travail en Chine pour des crimes qui ne sont même plus listés comme crimes par le gouvernement chinois. Dans le camp de travail, les gens doivent endurer les coups, la faim et la mort, cela sur une base quotidienne. Alors même que nous parlons, des milliers de membres du mouvement Falun Gong font face à ce sort là.

Amnesty International appelle le gouvernement de Chine à prendre des mesures effectives pour enrayer la torture, permettre la liberté d’expression et se plier aux engagements sous la loi des droits de l’homme internationale.

En ce moment, le gouvernement de Chine essaie aussi d’imposer une nouvelle législation répressive par l’intermédiaire des cours de Hong Kong, qui restreindrait sérieusement la liberté d’expression, la liberté d’association et le droit de s’exprimer librement en public. Nous croyons tous ici dans les mêmes choses, nous parlons de droits de l’homme, mais quelquefois, nous sommes piégés dans les rouages légaux de la loi, et le langage des droits de l’homme. Nous oublions ce que c’est que d’être simplement humain, avoir le droit de vivre, croire, vivre notre vie en termes humains et que c’est quelque chose qui est refusé au peuple de Chine sur une base quotidienne.

Amnesty International appelle à la libération immédiate et inconditionnelle de Feng Liu et des autres membres du mouvement Falun Gong, qui sont actuellement détenus en prison ou sous maison d’arrêt en Chine. Et nous espérons que vous en tant que membres du public prêterez votre soutien à cette campagne et continuerez à maintenir la pression sur le gouvernement de Chine.
Merci beaucoup.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.