Ecosse : Le Groupe d’Amnesty International Edimbourg publie une declaration pour la fin de la persécution du Falun Gong

Le 20 juillet 2003, M. Jim Moffat, le Secrétaire du Groupe d’Amnesty International Edimbourg Sud, Ecosse, a publié une déclaration pour la fin de la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine et soulignant les cas des amis et membres des familles persécutés des pratiquants du Royaume Uni. C’est la deuxième déclaration par ce Groupe d’Amnesty International le mois passé. On peut trouver la première déclaration à http://fr.clearharmony.net/articles/200307/8475.html.




Des membres du Goupe Amnesty International Edimbourg Sud ont été très concernés en apprenant, bien qu’encore une fois, le terrifiant traitement infligé aux pratiquants de Falun Gong entre les mains des autorités chinoises.

«Nous avons appris dans les quelques derniers jours les nouvelles de l’épouvantable manière dont les pratiquants ont été illégalement détenus et torturés en Chine.

Les détails de quatre cas spécifiques qui nous été cités sont brièvement soulignés ci-dessous :

1. Mme Baolian Zhu, 37, a été détenue pendant 8 mois sans procédure légale pour avoir distribué des imprimés sur le Falun Gong en Août 2001, condamnée à quatre ans à la Prison pour femmes de Beijing.
2. Mme Yongjie Zhu, 29, a été arrêtée le 4 Novembre 2002, and a été détenue dans le Camp de Travail pour Femmes de Daxin à Beijing sans procédure légale parce qu’elle pratique et soutient le Falun Gong.
3. M. Xujun Zheng, 35, a été condamné à 2 ans dans le camp de travail forcé de Tuanhe à Beijing en mars 2002, pour avoir distribué et montré des documents contre la répression du Falun Gong.
4. M He Jian, 27ans, a été incarcéré dans le camp de travail de Xuhan, Chine, pendant un an et demie sans procédure légale et torture de nombreuses fois parce qu’il pratique le Falun Gong. Arrêté de nouveau le 23 juin 2003, on a par la suite rapporté qu’il luttait pour sa vie dans un hôpital sous la garde de la police.

Nous appelons le gouvernement chinois à cesser de persécuter les pratiquants de Falun Gong; à relâcher ceux qui sont illégalement détenus et à permettre à ses citoyens d'entrer et de sortir de Chine librement.

Jim Moffat

Secretary, Edinburgh South Group, Amnesty International



Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.