Le Huffington Post publie un article sur la pratique du Parti communiste chinois de prélever des organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant

L’édition canadienne du Huffington Post a publié un article intitulé “Les sinistres prélèvements d’organes de la Chine " écrit par l’éditorialiste Peter Worthington le 3 août 2012. L’article évoque la politique de l’enfant unique de la Chine, les avortements forcés et les prélèvements d’organes. L’auteur cite le "Rapport sur les Allégations de Prélèvements d’Organes sur des Pratiquants de Falun Gong en Chine " de David Kilgour et David Matas, lequel confirme que des pratiquants de Falun Gong en Chine ont été soumis à la pratique brutale de prélèvements d’organes à vif.


On peut y lire : “Falun Gong est une discipline qui combine de la méditation, des exercices doux, la vérité, la compassion et la tolérance pour gagner l’éveil spirituel. Avant d’être réprimé, Falun Gong était devenu plus populaire que le Parti communiste en Chine—une chose intolérable pour Pékin."


“Les Chinois [les agents du Parti communiste chinois] exécutent plus de gens que n’importe quel autre pays au monde, avec quelques 55 crimes désignés pour la peine capitale. Ce qui est bien établi est que certains prisonniers condamnés à mort sont gardés quelque part jusqu’à ce qu’il y ait une demande de cœur, de poumon, de foie, de cornée ou autre, et ensuite l’exécution a lieu de façon à ce que le client reçoive un organe frais.


“C’est déjà assez macabre avec des criminels, mais il existe aussi des rapports selon lesquels des dissidents du Falun Gong sont emprisonnés jusqu’à ce que des parties de leur corps soient vendues.


“L’ancien ministre du Cabinet [ancien Secrétaire d’Etat canadien pour l’Asie Pacifique] David Kilgour et l’avocat des droits de l’homme de Winnipeg David Matas ont enquêté sans relâche sur le programme de ‘prélèvement’ d’organes de la Chine. Leur rapport conclut : ‘Il y a eu, et continue à y avoir, des prélèvements d’organes à grande échelle sur les pratiquants de Falun Gong.’ Ceci est réfuté par Pékin, en dépit des éléments importants prouvant le contraire."

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.