La Prison de la ville de Nan-Tchang est responsable de la mort d’un pratiquant de Falun Dafa

Le Centre d’Information de Falun Dafa rapportait le 26 février : Selon des sources de nouvelles dans la province de Jiangxi, un pratiquant de Falun Gong du nom de LAN Hu, originaire de la ville de Jiujiang ,a été torturé à mort le 9 février 2003 dans la prison de la ville de Nan-Tchang après une détention de 68 jours. Un fonctionnaire de la prison a révélé que LAN Hu avait écrit une lettre d'appel avant sa mort dans laquelle il "accusait le chef du gouvernement."

On a appris que LAN Hu, âgé de 30 ans, était un fonctionnaire du Bureau d'Evaluation dans le district de Lushan. Il a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1994. Après que la persécution contre le Falun Gong a été déclenchée par Jiang, LAN Hu est allé faire appel à Pékin pour le Falun Gong en décembre 1999. La police l'a arrêté et l'a envoyé au centre de détention de la ville de Jiujiang. Par la suite, il a été injustement condamné à trois ans de travaux forcés en mars 2000 et a été brutalement torturé pendant sa détention. En avril 2001, LAN Hu a été libéré avant la fin de sa peine. Lorsqu’il est retourné à la maison, il s’est rendu compte qu’il avait été trompé dans le camp de travail. Il a écrit des lettres à la Mairie et aux autorités du Comité Légal et au Camp de Travail, déclarant que sa véritable intention était de persister dans la pratique du Falun Gong. Pour échapper à l'arrestation, LAN Hu a quitté sa maison. Son nom était sur la liste en ligne des personnes "recherchées par la police".

La source de nouvelles révélait que le 2 octobre 2001, LAN Hu a été arrêté alors qu’il distribuait des imprimés clarifiant la vérité sur la persécution contre le Falun Gong dans la ville de Zhangjiajie, province de Hunan. Il a entamé une grève de faim pendant ses 100 jours de détention. En janvier 2002, LAN Hu a été envoyé de nouveau au Département de Police du District de Lushan, où il a été menotté et attaché pendant cinq jours et nuits consécutif, au total de 120 heures.

Après avoir été détenu pendant presque un an au centre de détention de la ville de Jiujiang, LAN Hu a été illégalement condamné à 11 ans de prison par la cour du district de Lushan. Le 3 décembre 2002, LAN Hu a été envoyé dans la prison de la ville de Nan-Tchang. Après seulement 68 jours, les fonctionnaires de cette prison ont informé la famille de la mort de LAN Hu.

La source de nouvelles indiquait que le rapport d'autopsie venant des Autorités Populaires de Poursuite du district de Changlin a admis que LAN Hu a commencé une grève de faim le 6 février et est mort le 9 février, pourtant le rapport insistait sur le fait que LAN Hu "est mort d’une défaillance respiratoire et circulatoire due à une faible santé f." On a appris que la famille de LAN Hu avait exprimé de sérieux doutes quant à la conclusion que LAN Hu était mort d'une grève de faim de quatre jours.

Les nouvelles indiquaient également qu’un fonctionnaire de prison a révélé que LAN Hu avait écrit une lettre d'appel dans laquelle il "accusait le chef du gouvernement." La mère de LAN Hu a demandé à voir cette lettre, mais le fonctionnaire de prison le lui a refusé.

Un fonctionnaire du Bureau Populaire des Poursuites du District de Changlin a refusé de fournir des réponses à la question, "Pourquoi LAN Hu a-t-il souffert d’une défaillance circulatoire et respiratoire après seulement une grève de faim de quatre jours?" Il a répondu, "demandez à la prison."

Selon les statistiques d'une source vérifiable, au moins 11 pratiquants de Falun Gong ont été torturés à mort dans la province de Jiangxi. Parmi eux, Hu Qingyun, ancien chef de division de la Cour Provinciale Supérieure de Jiangxi, a été torturé à mort dans la prison de Jiangxi le 22 mars 2001.

Après que le gouvernement chinois a commencé la persécution contre le Falun Gong. Hu Qingyun avait écrit aux dirigeants d’Etat plusieurs fois afin de faire appel pour le Falun Gong. A cause de ces lettres, les fonctionnaires gouvernementaux l'ont fait arrêter deux fois, en juillet et octobre 1999. Hu a été condamné à sept ans de prison par la cour d’un district de la ville de Nan-Tchang le 10 janvier 2001. AP, Reuters, Central News Agency et d'autres principaux médias ont rapporté cet incident.


Édité: le lundi, 3 mars 2003

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.