Un professeur est brutalement torturée à mort au Camp de Travail pour Femmes de la Province de Qinghai

Après la mort de la pratiquante de Dafa Fan Lihong en janvier 2002 en résultat de la persécution, une autre mort a été vérifiée dans la province de Qinghai. En décembre 2002, Mme Tan Yingchun a elle aussi été tragiquement torturée à mort au Camp de Travail Forcé pour Femmes de la province de Qinghai.

Mme Tan Yingchun avait 46 ans et enseignait la biologie au collège de Kunlun dans la ville de Xining, province de Qinghai. En 2000 elle fut illégalement condamnée à 1 an d’éducation par le travail forcé et incarcérée au Camp de Travail pour Femmes de Duoba, dans le comté de Huangzhong, province de Qinghai. Aux environs d’avril mai 2001, elle alla à Beijing faire appel pour Dafa et fut arrêtée et détenue dans un centre de détention de la ville de Tianjin, où elle fut soumise à la torture brutale. Elle fut complètement déshabillée et attachée à un lit de métal (connu comme « lit de la mort »). La police entassa des cubes de glace sur son corps, la forçant à dévoiler son nom et son adresse. Aux alentours de juillet août 2001 elle fut illégalement condamnée à trois ans d’éducation par le travail forcé et renvoyée à Qinghai pour y être détenue au Camp de Travail pour Femmes de la ville Xiashilipu, cité de Xining, province de Qinghai. Durant sa détention, elle fut enfermée dans une cellule isolée avec plus de 30 collaboratrices [d’anciens pratiquants qui se sont tournés contre Dafa sous la torture et le lavage de cerveau.] d’autres provinces l’entourant chaque jour, essayant de lui laver le cerveau. Mme Tan résista fermement, continua à pratiquer les exercices de Dafa, et refusa de renoncer à sa croyance en Dafa. Furieuse, la police et les collaboratrices la torturèrent brutalement. En décembre 2002, elle fut torturée à mort.

Pour cacher leurs crimes, la police prétendit que Mme Tan s’était suicidée et ils fabriquèrent une série de mensonges. Pour tromper le public, le collège de Kunlun fit des funérailles pour Mme Tan, prétendant que c’était une mort naturelle. Après le décès de Mme Tan, la police essaya de forcer les autres pratiquantes illégalement détenues à chanter pour le corps défunt de Mme Tan. Les pratiquantes refusèrent fermement.

Nous avertissons ici les personnes du Bureau 610, la police et les collaborateurs ; chaque crime commis contre Dafa et les disciples de Dafa sera enregistré.

Numéros de téléphone des parties concernés:
Gouvernement municipal de Xining: 86-971-2215599
Comité politique et légal: 86-971-8483558, 8483245
Collège de Kunlun: 86-971-8135114
Camp de Travail pour Femmes de la Province de Qinghai: 86-971-2298435


Published : Monday, 3 March 2003

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.