Ils ont construit un pont qui mène à la vérité et à l'espoir

J'ai lu un article dernièrement qui m'a rendu plutôt triste: M. Sun Changjun, qui a participé à l’interception de programmes de télévision sur le câble à Changchun il y a quelques années, a été emprisonné pendant plus de neuf ans, et il a même failli perdre la vie sous la torture. Il a immédiatement besoin d'aide pour sortir de prison. Pendant que je réfléchissais sur la manière dont je pourrais aider en tant qu'individu, mon cœur était plein d'admiration pour ces personnes courageuses qui ont risqué leurs vies pour diffuser la vérité au public. Ils ont remplacé les programmes habituels de la télévision câblée par des documentaires qui expliquent la vérité sur le Falun Gong et sa persécution en Chine; ce sont des informations que les gens de Chine communiste n'auraient autrement jamais eu l'opportunité d’apprendre.

Je me rappelle avoir lu une histoire bien connue sur un frère et sa sœur qui ont perdu la vie en résistant aux Nazis. Ils s'appelaient Hans Scholl et Sophie Scholl. Il y a plus de soixante ans, Hans et Sophie, ensemble avec quatre autres jeunes, ont établi un groupe antinazi qui s'appelait "La rose blanche". Ils ont résisté à la guerre et à l'ordre Nazi en distribuant des imprimés anti-Nazi. Pourtant, Hans et Sophie se sont faits repérer et dénoncer et ils ont été arrêtés. Quatre jours plus tard, le 22 février 1943 Hans et Sophie ont été condamnés à mort et décapités à l'âge de 25 et 22 ans respectivement. En marchant jusqu'à la guillotine, ils ont crié "Vive la liberté !" Leurs actes de bravoure ont rendu honteux un grand nombre d'allemands et ont éveillé beaucoup d'âmes indifférentes.

Certains des imprimés que le groupe distribuait remettaient en question l'ordre Nazi, certains dénonçaient les mensonges nazis, certains dénonçaient la vérité honteuse sur le massacre du peuple Juif. Il y avait aussi des messages qui appelaient à l'éveil de la conscience de ces allemands indifférents: "Car par son comportement indifférent il fournit aux hommes malfaisants l'opportunité d'agir comme ils le font..." Ils ont encouragé les lecteurs des imprimés à se battre pour "la liberté d'expression, la liberté de religion, et la protection des citoyens contre l'action arbitraire d'un état dictatorial criminel."

Hans et Sophie connaissaient –ils le danger qu'ils affrontaient ? Bien sûr. S'ils avaient choisi de rester silencieux comme beaucoup d'autres allemands, ils auraient poursuivi leurs études universitaires, et seraient peut-être devenus docteurs ou professeurs. Pourtant, pour la liberté, ils ont combattu contre la tyrannie nazie. Sophie a dit un jour à ses amis, "Beaucoup de gens sont morts à cause de cet ordre despotique, et maintenant il faut des gens qui donnent leur vie pour se battre contre cette tyrannie !" Ils étaient si courageux, non parce qu'ils étaient naïfs, mais parce qu'ils savaient exactement ce qu’ils combattaient.

Et c'est précisément pour cela que Sophie Scholl et son frère sont très respectés en Allemagne de nos jours et qu'ils sont considérés comme des héros. Quelqu’un a dit un jour avec admiration qu' "ils ont construit le pont qui mène à un monde sans nazis."

Plus de soixante ans plus tard, le 05 mars 2002, réfléchissons à ce qui est arrivé en Chine, sous l’ordre sanguinaire du PCC (Parti communiste chinois). Le régime s'est conduit avec une brutale violence dans toute la Chine, et très récemment avec sa persécution sans scrupule contre des gens bienveillants qui croient dans les principes Authenticité - Compassion - Tolérance, les pratiquants de Falun Gong.

Un groupe de pratiquants de Falun Gong bienveillants de Changchun, dans la province de Jilin, a pris l'initiative d'intercepter les programmes de la télévision par câble locale pour diffuser les films "Auto immolation ou supercherie " et "Falun Dafa dans le monde". Pour dénoncer les mensonges du régime et apporter la vérité aux chinois, les pratiquants ont choisi d’infiltrer la télévision par câble de l'état. Les programmes pour clarifier la vérité ont duré presque cinquante minutes et ont permis à 100,000 résidents de Changchun de connaitre la vérité sur la frauduleuse "auto immolation de Tiananmen" et sur ce qu'est vraiment le Falun Gong. L'interception du signal de la télévision câblée a été rapportée par divers média de par le monde tels que la BBC, Reuters et AFP. Reuters a appelé cet incident, "une des manifestations les plus provocantes des membres du Falun Gong".

On dit que cette "manifestation la plus provocante" a rendu Jiang Zemin, alors premier secrétaire du PCC, furieux. Il a ordonné que tous les participants soient "tués à vue". On rapporte qu’environ 5000 pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés à Changchun. Pendant les raids massifs, au moins sept pratiquants ont été tués. 15 autres ont été condamnés à des peines de prison allant de 4 à 20 ans. Quatre d'entre eux ont été torturés à mort et un a souffert d'un traumatisme mental causé par le lavage de cerveau. M. Sun Changjun a été emprisonné pendant neuf ans jusqu'à maintenant. Comment ne pas nous inquiéter pour lui ?

Est-ce que ces courageuses personnes étaient au courant du danger qu’elles courraient ? Bien sûr qu'elles l'étaient. Elles savaient très bien le grave danger qu'intercepter les émissions de télévision du régime représentait, mais elles ont senti qu'elles devaient le faire pour faire connaitre les faits aux gens. Elles savaient qu'une fois que les gens auraient découvert la vérité, ils seraient capables de faire un choix correct entre le bien et le mal, et qu'un tel choix apporterait l’espoir à leur futur.

Les sacrifices et les efforts des pratiquants de Falun Gong toutes ces années ont construit un pont qui mène à la vérité et à l'espoir et ont rendu possible que le peuple chinois et le monde entier comprennent le Falun Gong et les pratiquants de Falun Gong. Tout comme Hans et Sophie Scholl, qui sont profondément respectés par les générations allemandes ultérieures, les noms de ces courageux pratiquants de Falun Gong seront aussi inscrits pour toujours dans l'histoire chinoise et seront révérés par tous.

Rappelons-nous de leurs noms: Liang Zhenxing, Liu Chengjun, Zhou Runjun, Lei Ming, Sun Changjun, Liu Haibo, et les autres. Ils ont sacrifié leurs vies ou ont été emprisonnés pour notre bien. Inspirons nous de leur force et ne soyons plus indifférents; et pour la justice mettons fin à la persécution perpétrée par le PCC.

Version chinoise disponible à:
http://www.minghui.org/mh/articles/2011/10/27/他们搭起了通往真相与希望的桥梁-248396.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.