Deux histoires de propagande : deux mensonges tragiques imposés à la population chinoise

Les medias du PCC excellent quand il s’agit de fabriquer des mensonges. En Chine il y a un élément de propagande bien connu concernant : la “ production céréalière moyenne de 10 000 jin par mu.” En français cela se traduit à peu près par un “rendement moyen de 771 kg par acre.” Le rendement réel moyen était de beaucoup, beaucoup moins.

Il y a une cinquantaine d’années, pendant l’été 1958, les médias du PCC se sont livrés à une campagne effrénée de mensonges sur le rendement de grains en divers endroits en Chine. Le 8 juin 1958, le People’s Daily a déclaré que dans la Coopérative de Weixing, canton Suiping, province du Henan, cinq mu donnaient chacun 2105 jin. Le 16 juin, l'Agence Xinhua s’est vantée que le rendement par mu de blé cultivé dans le domaine d’expérimentation de Wang Mingjin à la Coopérative de Xingguang dans le canton de Gucheng, province du Hubei avait atteint 4353 jin. Le 23 juin, Le People’s Daily a fait un pas de plus, affirmant que le rendement par mu de blé cultivé dans le champ de la Coopérative d’expérimentation de Xianfeng dans le canton de Gucheng, Province de Hubei atteignait 4689 jin.

Ensuite, le People’s Daily et l’Agence Xinhua se sont fait une concurrence effrénée et c’était à qui raconterait les plus gros mensonges, dépassant un record après l'autre. Le 12 juillet, le Quotidien du Peuple rapportait un rendement de 7320 jin par mu, qui fut bientôt dépassé par 9195 jin rapportés par l’Agence Xinhua. Le 31 juillet, le Quotidien du Peuple rapporta que le rendement par mu avait enfin atteint 10 000 jin, en racontant le mensonge que le rendement par mu de riz précoce, cultivé sous la direction de Gan Yinfang à la Coopérative Chunguang du canton de Yingcheng province du Hubei, avait atteint 10 597 jin. Le 13 août, l’Agence Xinhua, ne voulant pas être de reste, mentît en disant que le "champ N°1 sous les cieux” se trouvait dans la coopérative n°1 Xijianyuan de Macheng, province de Hubei, avec un riz précoce au rendement aussi élevé que 36 900 jin. Le 5 septembre, le People’s Daily se fendait d’un autre mensonge, comme quoi le rendement par mu de riz de mi-saison de 1,73 mu dans le canton de Lian, province du Guangdong, atteignait 60 437 jin.

Dans la compétition de mensonges entre le People’s Daily et l’Agence Xinhua, deux photos ont laissé des impressions profondes sur l'esprit des gens. Une photo montrait que le riz était si dense qu’une jeune fille pouvait s'asseoir dessus et le riz restait debout. Selon le rapport des médias PCC : “C’était comme s’asseoir sur un canapé confortable.”

Certains lecteurs pourraient dire que ces mensonges ont été racontés à une époque différente, comme si les choses s’étaient considérablement améliorées dans les années qui ont suivi. Mais le fait est que le PCC n'a jamais cessé de fabriquer des mensonges.

Dans la dernière dizaine d'années de la persécution du Falun Gong, la capacité de mentir du PCC a atteint un nouveau sommet. L’été 1999, le PCC a rempli sa multitude de journaux, stations de radio et télévision de toutes sortes de mensonges pour diffamer et calomnier le Falun Gong 24 heures sur 24 ; une propagande tout aussi intense que celle observée durant les jours sombres du “Grand bond de la Chine communiste” et de la “Révolution culturelle”.

Le 23 Janvier 2001, le PCC a concocté la tragédie de l’“auto-immolation” sur la place Tienanmen et la diffusion de toutes sortes de mensonges à ce sujet dans les médias d'Etat (journaux, télévision, radio) dans une tentative de diaboliser le Falun Gong et attiser la haine publique envers le Falun Gong, et de ce fait a même en quelque sorte "justifié " la persécution dans l’esprit du public. Cela a permis au parti d'intensifier la portée et la gravité de la persécution.

Une image de vidéo surveillance sur le canular de “l'auto-immolation”.

Une image de vidéo surveillance sur le canular de “l'auto-immolation”. Après que le soi-disant " auto immolateur " Wang Jindong se soit lui-même mis le feu, la bouteille de soda en plastique vert remplie d'essence entre ses jambes est restée intacte. La police a attendu derrière lui qu’il finisse de hurler quelque chose (plus tard, supposé être un script) avant de lui lancer une couverture anti-feu sur la tête. L'auto-immolation est généralement une action soudaine et inattendue, pourtant CCTV a été en mesure de filmer des images en gros plan et d'enregistrer les cris de slogans.

Le morceau de propagande le plus efficace a été la vidéo présentée par CCTV. Pourtant, de nombreuses lacunes dans la vidéo sur l’“auto-immolation” ont été signalées. L'une est l'image montrant Wang Jindong avec la bouteille de soda en plastique vert restée intacte entre ses jambes après qu'il se soit immolé par le feu. Les médias du PCC ont déclaré que la bouteille contenait de l'essence. Comment la bouteille avait-elle pu ne pas brûler ?

Dans la vidéo de CCTV, le policier derrière Wang Jindong tenait une couverture anti-feu qui pendait dans ses mains. Le policier semblait attendre que Wang Jindong ait terminé de hurler certaines déclarations bizarres impliquant le Falun Gong avant de jeter la couverture sur la tête de Wang. Ces incohérences et beaucoup d'autres confirment à de nombreux familiers de la situation que tout a été concocté par le Parti comme un exploit de propagande élaboré mais efficace.

Un journaliste du Washington Post est allé dans la ville natale de Liu Chunling, l'une des auto-immolés, peu de temps après pour creuser l'histoire. Ses voisins ont dit qu'ils n'avaient jamais vu Liu Chunling pratiquer le Falun Gong. Liu en fait n’était pas une pratiquante de Falun Gong comme la dépeignait la propagande. Ses voisins ont aussi dit que Liu frappait parfois sa mère adoptive et gagnait sa vie en fournissant des services d'escorte dans un night-club.

Le Falun Gong demande que les pratiquants cultivent leur caractère selon les principes d'Authenticité-Compassion-Tolérance. Les découvertes du journaliste du Post ne servent qu'à discréditer davantage l'histoire officielle et confirmer la probabilité qu'il a été mis en scène.

En Chine continentale, l'ensemble des médias est utilisé comme porte-parole du PCC pour répandre des mensonges afin de tromper les gens. Le PCC interdit aux gens de gérer leurs propres journaux et tente de bloquer l'accès à Internet pour les empêcher d'apprendre les faits, ce qui prive les gens de leur droit de savoir. Les pratiquants de Falun Gong en Chine continentale risquent leur vie pour fabriquer et distribuer des dépliants de clarification de la vérité. Ils exercent leurs droits fondamentaux à la liberté de croyance et de parole et sauvegardent le droit de la population à savoir.

Les mensonges du PCC ont été extrêmement délétères. Leur revendication de “10 000 jin par mu de rendement” a donné le ton pour le soi-disant “Grand Bond en avant”, moment où des dizaines de millions de Chinois sont morts de faim en conséquence directe de la mauvaise gestion du PCC des ressources agricoles en Chine.

De même, après le coup d’auto-immolation monté contre le Falun Gong, le PCC a intensifié la persécution du Falun Gong. Un grand nombre de pratiquants ont été torturés dans les prisons, les camps de travail et les centres de lavage de cerveau et beaucoup ont perdu la vie suite à la torture. Par ailleurs, le canular d'auto-immolation a suscité beaucoup de haine à l’encontre du Falun Gong. Le Falun Gong prône les principes d'Authenticité-Compassion-Tolérance et enseigne aux gens à devenir des personnes meilleures. Le PCC a trompé les gens, il a effectivement détruit les mœurs sociales en Chine. Dans le même temps, des fonctionnaires corrompus du régime prennent les devants dans la dégénérescence sociale et la corruption en Chine et en fin de compte c’est tout le peuple chinois qui en est la victime. Les pratiquants de Falun Gong prennent de grands risques pour x clarifier les faits . Contrairement au PCC, les pratiquants de Falun Gong inversent la tendance de la chute en avant de la moralité et leurs efforts pourraient bien sauver l'avenir de la nation chinoise.


Version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2011/10/7/压不倒的稻子和烧不坏的雪碧瓶-247541.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.