L'Appel du 25 avril : La réponse pacifique des pratiquants de Falun Gong au harcèlement incessant du régime

Le 25 avril 1999, plus de 10 000 pratiquants de Falun Gong se sont pacifiquement rassemblés devant le Bureau des appels du conseil d’état prés de Zhongnanhai (Complexe gouvernemental central du régime chinois), exerçant leur droit constitutionnel à faire appel auprès du gouvernement. Ils ont demandé la libération des plus de 40 pratiquants illégalement arrêtés par la police de Tianjin, plusieurs jours plus tôt, ainsi que le droit à continuer à publier des livres de Falun Gong.

Cependant, afin de justifier la persécution sans fondement du Falun Gong, le régime communiste mené par Jiang Zemin a déclaré que les appels légaux des pratiquants de Falun Gong "créaient des troubles"et qu’ils avaient "assiégé " Zhongnanhai. L’appel des pratiquants était pacifique ; il n’y avait pas de cris et ils n’obstruaient pas le trafic. En aucun cas, ils n’ont assiégé ou attaqué Zhongnanhai. Ils exerçaient simplement leur droit constitutionnel à faire appel auprès du Bureau des appels, situé prés de Zhongnanhai.

En fait, tout du long, c’est le régime communiste qui a "créé des troubles" et inversé le bien et le mal pour satisfaire à ses besoins. C’est à cause du harcèlement incessant du Falun Gong que les pratiquants se sont rendus à Pékin pour y faire appel.

En 1996, le régime a commencé à fomenter des troubles pour les pratiquants. Le 17 juin 1996, le Guangming Daily, a publié un article calomniant le Falun Gong. Ce journal est un porte-parole du régime communiste. Toutes les campagnes politiques précédentes en Chine ont commencé par des critiques et des commentaires diffamatoires publiés dans les porte-paroles de l’état communiste. Les pratiquants de Falun Gong sont pacifiques et des citoyens respectueux de la loi. Ils n’ont pas d’agenda politique et sont de bonnes personnes qui agissent en accord avec le principe d’Authenticité-Compassion-Tolérance. Le régime a utilisé le Guangming Daily pour publier des articles calomnieux, dans une intention délibérée de créer des problèmes où il n'y en avait pas.

Le 24 juillet 1996, le Bureau de publication des informations de Chine, une branche du ministère de la propagande a émis un document interne interdisant la publication de Zhuan Falun, Chine Falun Gong et autres livres de Falun Gong. Ces livres guident les gens dans la pratique. De nombreuses personnes ont amélioré leurs valeurs morales et cessé de mal agir, après les avoir lu et pratiqué Falun Gong. Des livres promouvant des obscénités et l’avidité circulent largement en Chine, cependant un livre comme Zhuan Falun, qui enseigne aux gens à vivre de manière droite, est interdit de publication. Cela n’amène t-il pas à s’interroger ?

Dés 1997, les départements de police dans le pays ont rassemblé des témoignages qu'ils entendaient utiliser pour cibler le Falun Gong, adoptant l’approche de commencer par accuser une personne d’un " crime", et ensuite enquêter et rassembler des preuves afin de soutenir ces accusations. Cependant, après enquête, les départements de police dans tout le pays ont rapporté que rien d’illégal n’avait pu être découvert dans Falun Gong. C'est une pratique que les gens sont libres de pratiquer ou non et il n’est demandé à personne de rejoindre une organisation. Falun Gong n’est pas politique, et n’accumule pas d’argent. Les pratiquants font simplement de leur mieux pour devenir de meilleures personnes. Cependant, certains, en vue d’une promotion au sein du parti, ont ordonné à la police du pays de rassembler des preuves et tenté de créer une "grosse affaire", en l'absence de preuve de toute activité illégale.

En mai 1998, la station TV de Pékin a diffusé les commentaires diffamatoires de He Zuoxiu sur le Falun Gong, lors du programme “Beijing Express”Le programme a montré des scènes de pratiquants effectuant les exercices sur le site de pratique de Yuyuantan à Pékin, filmées par le journaliste de la station. He Zuoxin est apparenté à Luo Gan, chef du Comité politique et judiciaire. Les points utilisés pour attaquer le Falun Gong étaient hors de propos et sans fondements. He Zuoxiu a simplement aidé le régime à causer des problèmes pour le Falun Gong.

Une fois le programme diffusé, des centaines de pratiquants de Falun Gong de Pékin et de la province du Hebei ont écrit des lettres ou se sont rendus à la station TV, faisant des récits de leurs expériences personnelles et ont précisé que les contenus des programmes déformaient les faits. Le 2 juin 1998, la station TV de Pékin a admis que le programme sur le Falun Gong était délibérément trompeur. Puis, la station a diffusé un programme positif, montrant des pratiquants effectuant pacifiquement les exercices matinaux dans le parc avec d’autres groupes.

Cependant, He Zuoxiu n’a pas abandonné, même si sa tentative de calomnier le Falun Gong à la TV de Pékin avait échoué. Il a continué à chercher des opportunités de causer des problèmes au Falun Gong. Le 11 avril 1999, il a écrit un article pour le magazine Science Review for Youth(Revue de la science pour la jeunesse), publié par l’Université normale de Tianjin, citant les mêmes points utilisés dans le programme de la station TV de Pékin en 1998, afin de soutenir des remarques diffamatoires sur Falun Gong. Après la publication de l’article à Tianjin, les pratiquants locaux ont pensé qu’il était nécessaire de clarifier les faits aux parties responsables. Entre le 18 et le 24 avril, plusieurs pratiquants sont allés voir le rédacteur et le secrétaire du magazine, racontant paisiblement leurs expériences personnelles et les bénéfices de la pratique de Falun Gong.

Inexplicablement, les 23 et 24 avril, la police de Tianjin a mobilisé la police anti-émeute pour accueillir les pratiquants venus expliquer les faits. Certains pratiquants ont été blessés et 45 d’entre eux arrêtés. Les policiers étaient clairement les agresseurs, arrêtant déraisonnablement les pratiquants venus expliquer pacifiquement les faits.

Lorsque les pratiquants ont demandé la libération de leurs compagnons détenus à Tianjin, il leur a été répondu par les fonctionnaires gouvernementaux de la ville de Tianjin que l’affaire ayant été traitée par le département de la sécurité d’état, les pratiquants arrêtés ne pouvaient être libérées sans autorisation de Pékin. Ils ont demandé aux pratiquants de se rendre à Pékin pour résoudre le problème. Il était évident d’après le comportement et l’attitude des fonctionnaires, qu’ils avaient subi des pressions de la part de hauts fonctionnaires au sein du régime.

Le 25 avril 1999, des dizaines de milliers de pratiquants sont allés faire appel auprès du Bureau des appels d’état, prés de Zhongnanhai, afin de présenter pacifiquement leur cas. Après avoir rencontré plusieurs pratiquants, le Premier ministre d’alors a été d’accord pour que les pratiquants emprisonnés soient libérés et affirmé la politique du gouvernement de non-interférence avec les exercices publics. Ce soir-là, à 22 heures, les pratiquants ont calmement quitté le Bureau des appels de Pékin. L’événement dans son intégralité était très ordonné et lorsque les pratiquants sont partis, le site n’était pas souillé du tout par les déchets. Même les mégots de cigarettes jetés à terre par les policiers ont été ramassés par les pratiquants.

Ce qui s’est déroulé le 25 avril était le résultat direct de manoeuvres au sein du régime ayant entrainé des problèmes pour les pratiquants de Falun Gong. Les pratiquants clarifiaient simplement les faits par des moyens légaux, afin de mettre fin aux harcèlements initiés par le PCC en 1996. Etant donné l’histoire du PCC, il est probable que même si le rassemblement du 25 avril n’avait pas eu lieu, le régime aurait cherché d’autres moyens de justifier sa persécution de Falun Gong. Le régime communiste est par nature, trompeur, mauvais et violent, et son histoire est faite de conflits internes et de persécutions dirigées vers l'extérieur. Depuis sa création, il n’a jamais cessé de persécuter les autres dans une tentative de créer des problèmes là où il n’y en avait pas, créant ainsi l’illusion de sa propre importante et justifiant son existence.

Version chinoise disponible à:
http://www.minghui.org/mh/articles/2011/9/21/“四二五”上访是因为中共闹事-247011.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.