L’ancienne philosophie parentale chinoise: mettre l’accent sur la vertu et un comportement moral (Partie III)

L’empereur Tang Taizong attachait de l'importance à l’éducation

Li Shimin, Empereur Taizong de Tang

L’empereur Tang Taizong accordait une grande importance à la manière dont il élevait ses enfants. Il écrivit pour Li Zhi; le prince héritier, Les règles de l’empereur, qui est composé de douze chapitres comprenant : "Le savoir vivre de l’empereur", "L’établissement des relations", "La recherche des talents", "L’enquête sur les fonctionnaires gouvernementaux","L‘acceptation des conseils","L’élimination des méchants","La prévention de la complaisance", "La promotion de la frugalité", "La punition du mal", "Le développement de l’agriculture", "La surveillance des militaires" et "La promotion des intellectuels", tout ce à quoi un empereur doit faire attention. Il soulignait: "Ces 12 principes sont la base pour être un empereur. La richesse d’un empire dépend d’eux ." Il disait aussi: "La cultivation personnelle tout comme la direction de l’état se fondent sur eux." Il conseillait sincèrement le prince héritier: "Prends Yao, Shun, Yu, Tang de Shang et King Wen Zhou comme tes références. Apprends de ces grands rois... Si on ne montre pas de respect, on ne peut pas diriger son royaume longtemps; si on n’a pas de compassion, on ne peut pas convaincre les bonnes personnes de travailler pour nous... Essayes de faire de ton mieux, travailles dur et gardes un haut niveau de moralité." Les règles de l’empereur peuvent aussi être considérées comme la bible de l’art d’élever un enfant.

L’empereur Tang Taizong écrivit aussi Injonctions pour le prince de Wu, Injonctions pour la famille royale. Il enseigna à ses enfants: "La chose la plus précieuse est d’avoir un haut niveau de moralité." Il mettait l’accent sur l’importance de la moralité et disait à ses enfants que pour avoir de la chance, ils devaient faire de bonnes actions et avoir une bonne moralité. Il leur apprenait: "En tant que princes et princesses, vous devez d’abord faire preuve de retenue. Vous devez vous motiver et vous discipliner et être strict envers vous même." Puis il partageait avec ses enfants une de ses doctrines de longue date: "Sur le plan extérieur, je me coupe des loisirs, sur le plan intérieur, je refuse de me livrer aux divertissements. Je dois dépenser mon énergie dans les affaires de l’empire." Il disait aussi à ses enfants: "Lorsque vous portez un vêtement, montrez de la sympathie pour ces femmes qui gardent les vers à soie; lorsque vous mangez quelque chose, pensez à ces hommes qui labourent la terre. On devrait toujours mener une vie simple et se rappeler ceux qui travaillent dur pour fabriquer de la nourriture et des vêtements."

L’empereur Tang Taizong choisissait des professeurs d’une grande moralité, ayant un prestige important et de vastes connaissances pour ses fils, parmi eux Fang Xuanling, Li Gang, Zhang Xuansu, Li Baiyao et Wei Zheng. Il ordonnait aussi à ses fils de montrer un grand respect envers les professeurs. Il disait à ses enfants de respecter leurs professeurs: "Considérez vos professeurs comme des pères." Il disait aussi aux professeurs de se montrer stricts envers ses enfants et les encourageaient à faire remarquer à ses fils ce qu’ils faisaient mal. Tous les professeurs ont obéi à ses ordres et ont fait du bon travail pour éduquer ses enfants, ce qui aurait été impossible sans sa compréhension et ses encouragements.

L’empereur Tang Taizong accordait une grande importance aux enseignements moraux, utilisant des exemples simples tirés de phénomènes terrestres. Une fois il vit le prince héritier assis sous un arbre. Il dit à son fils: "Bien que cet arbre ne soit pas droit, il peut faire un bon matériau de construction si on le marque de lignes droites. Tout comme un empereur, bien qu’il ne soit peut-être pas très talentueux, il peut quand même être un bon empereur si il écoute les conseils des autres." L’empereur Tang Taizong utilisait aussi l’histoire pour enseigner à ses enfants. Il demanda à Wei Zheng de compiler Bonnes et mauvaises histoires des anciens seigneurs et donna le livre à ses fils. Il leur demanda d’utiliser le livre pour s’auto évaluer eux et leurs principes. Il leur demanda de tirer des leçons de l’histoire et de prêter attention à leur cultivation personnelle de la moralité afin d’être de bonnes personnes et de bons princes

(A suivre)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.