Lettre du pratiquant de Falun Dafa Lin Shenli à son jeune frère dans un camp de travail forcé

25 janvier 2003
Hello, Mingli

Bien que des dizaines de milliers de kilomètres nous séparent, je n’ai jamais cessé de m’inquiéter pour ta sécurité. Chaque jour, des nouvelles de Chine racontant les coups brutaux et la torture soufferts par les pratiquants dans les camps de travail me font penser à toi, et mon esprit ne s’est pas apaisé depuis longtemps.
J’ai entendu dire que tu avais commencé une grève de la faim dans le camp de travail forcé, pour protester contre le fait qu’ils t’aient arrêté en secret, et qu’ils ont blessé ton œsophage durant le gavage forcé, te laissant incapable de manger et de boire. Comment vas-tu maintenant ? Par quoi es-tu passé ? Il y a dans tout le pays des cas de pratiquants morts du gavage forcé. Je m’inquiète beaucoup pour toi ayant moi-même été persécuté dans un camp de travail pendant deux ans et ne supportant pas de me rappeler les souffrances par lesquelles je suis passé.
Je t’ai écrit mais n’ai jamais eu de tes nouvelles. Les lettres doivent être confisquées par la police, tout comme avant, lorsque j’étais détenu. Qu’avons nous fait de mal ? J’y ai réfléchi encore et encore pendant plus de trois ans, du temps où j’étais détenu illégalement dans le camp de travail à aujourd’hui. Nous n’avons rien fait de mal. Nous avons tous pris le chemin le plus droit – cultiver «Vérité, Bonté, Patience » en tant que pratiquants de Falun Gong, de différents domaines, de différentes couches sociales. Tous nous essayons d’être de bonnes personnes en nous basant sur le principe « Vérité, Bonté, Patience. » Afin d’apporter un merveilleux futur aux gens, nous risquons tout pour sortir clarifier la vérité aux gens et au gouvernement. Même lorsque nous sommes persécutés dans les camps de travail, les pratiquants de Falun Gong continuent à clarifier les faits à tous.
Dès le début de ma « ultivation » et à travers la persécution dans le camp de travail forcé, je n’ai jamais hésité et jamais regretté. C’est l’honneur de ma vie pour moi d’être capable de sauvegarder Falun Dafa. Je suis fier de toi pour ce que tu as fait en défendant Falun Dafa. Bien que de nombreux compagnons pratiquants soient encore actuellement persécutés et que le Falun Dafa soit encore calomnié, je crois vraiment au principe que le mal ne pourra jamais surpasser la droiture, parce que l’origine de tous les êtres vivants est en « Vérité-Bonté-Patience. » La bonté est la nature des êtres vivants. La vérité et la droiture ne pourront jamais être vaincues.
J’espère que toi et moi ferons de notre mieux pour clarifier la vérité et rétablir la réputation du Falun Dafa.

Bonne Année !
Shenli


Traduit de l’anglais
http://www.clearharmony.net/articles/200302/10089.html

Published : Wednesday, 5 February 2003

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.