Taiwan: Le conseil du canton de Yilan passe une résolution refusant l'entrée aux fonctionnaires communistes chinois qui bafouent les droits de l'homme

Le 21 décembre 2010, lors de sa 17eme session, le conseil du canton de Yilan a passé une résolution appelant le Bureau du Comité du continent et de l’immigration à enquêter pour savoir si les fonctionnaires du Parti communiste chinois (PCC) déposant une demande d’entrée à Taiwan ont été impliqués dans des violations graves des droits de l’homme, et de leur refuser l’entrée si tel s’avère être le cas. La résolution demande aussi au gouvernement de Yilan et aux organisations non gouvernementales de ne pas accueillir, soutenir ou inviter à Taiwan, les fonctionnaires du PCC ayant gravement violé les droits de l’homme. La résolution a été soutenue par le membre du congrès Chiang Tseng-yuan et cosignée par 27 autres membres du conseil.

Jusque là, outre le Comité législatif, qui a passé une résolution similaire, onze cantons ou conseils d’agglomération, dont l’agglomération de Kaohsiung, les cantons de Miaoli, de Hualian, de Yunlin, l’agglomération de Chiayi, les cantons de Kaohsiung, de Taidong, de Chiayi et de Yilan ont passé cette résolution des droits de l’homme.

Chiang Tseng-yuan, membre du Conseil, dévoile le contenu de la résolution cosignée par lui-même et 26 de ses collégues.
Photo de groupe de quatre membres du conseil avec des citoyens locaux devant le bâtiment du conseil du canton

Le 22 décembre, les membres du conseil Chiang Tseng-yuan, Lai Jui-ding, Wu Fu-tian, et Huang Shi-chao, qui ont cosigné la résolution, ont organisé une conférence de presse au conseil du canton de Yilan. M. Chiang a déclaré : " Actuellement, le commerce économique et commercial à travers le détroit est très important. Le peuple Taïwanais ne connaît pas les desseins de certains visiteurs venant du continent et la situation de certains fonctionnaires du PCC. Il s’agit d’une crise pour Taiwan. Nous appelons les gouvernements centraux et locaux à considérer attentivement ces questions. "

Le membre du conseil, Lai Jui-ding, a déclaré: "Les droits de l’homme constituent une valeur universelle et Taiwan s’est battue avec succès pendant de nombreuses années afin de les sauvegarder. La Chine est un pays autoritaire qui persécute les droits de l’homme. Les fonctionnaires chinois qui jouent un rôle majeur dans le déni des droits humains et promus par le PCC du fait de leurs activités, pourraient avoir des opportunités pour visiter Taiwan. C’est une grande ironie pour Taiwan, pays qui soutient les droits de l’homme, d’accueillir de tels fonctionnaires du PCC. "

Mr. Lai continued, “We hope that this resolution will encourage all people to learn more about human rights, and to become fully aware of the CCP’s persecution of human rights, especially the brutal persecution of Falun Gong practitioners. We hope that the CCP’s deliberate trampling of human rights can be exposed.”

M. Lai a continué: "Nous espérons que cette résolution encouragera toutes les personnes à en apprendre plus sur les droits de l’homme, et à prendre conscience de la persécution des droits de l’homme par le PCC, en particulier la persécution brutale des pratiquants de Falun Gong. Nous espérons que la violation délibérée des droits de l’homme par le PCC pourra être exposée."


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.