L'innocent et le rusé

En entendant parler de conflits entre pratiquants, je n'arrivais pas à le croire. Je travaillais très bien avec les autres pratiquants et étais innocent, ouvert et sincère dans nos interactions. Je disais "En tant que pratiquants, pourquoi ne pouvons nous pas ouvrir nos cœurs et échanger ?" Je disais souvent : "Voyons ce qu'il y a de bon chez chaque pratiquant." Tant que je pouvais voir le bon côté de chaque pratiquant, je n'étais pas perturbé. Je n'avais de conflits avec aucun pratiquant et m'examinais intérieurement moi-même si un conflit venait à apparaître. Chaque jour j'étais heureux.

Mais mon environnement n'a pas tardé à changé. Comme si les choses se renversaient. Un pratiquant est devenu mécontent de moi pour une toute petite chose et les rumeurs ont commencé à émerger. Cela a affecté notre travail pour Dafa et en conséquence, nous avons du recommencer à zéro un projet lié à Dafa. C'était difficile, car je ne savais pas par où commencer ou quoi faire, parce qu'il avait toujours été arrangé par le coordinateur et nous y participions seulement. Ma vie personnelle est aussi devenus désordonnée et les émotions semblaient éclater aux coutures. J'ai commencé à considérer les choses avec un cœur humain et plus sur la base de la Loi. Je suis aussi devenu las d'un certain pratiquant, qui ne cessait de me harceler. La situation est devenue très compliquée.

Maître a dit :

"Ce que j'espère c'est qu'après être tombé, vous en apprendrez quelque chose de bien. Ne soustrayez pas toujours les mauvaises choses de vos expériences. Lorsque vous apprenez des mauvaises choses vous êtes en fait en train d'utiliser la pensée humaine pour considérer les choses, et devenez plus rusé et habile, ce qui signifie que vous devenez pire."

("Enseignement de la Loi à la Conférence de New York 2010")

J'avais retiré les mauvaises choses de mes expériences. Pendant plusieurs mois, chaque fois que je pensais qu'un pratiquant n'était pas honnête envers moi, j'apprenais à être sur mes gardes. Chaque fois qu'un pratiquant était arrêté, j'apprenais aussi à éviter le problème. Je n'étais plus comme je l'avais été et ne faisais plus les choses que j'aurais du faire, mais eu lieu de cela, j'avais appris à être 'intelligent".

Maître a vu mes pensées et arrangé que des pratiquants m'indiquent mon insuffisance. Pendant plusieurs mois, j'avais apparemment démarré plusieurs projets de Dafa et bien fait. Lorsque j'ai lu la Loi du Maître, j'ai été profondément ébranlé. J'ai réalisé que j'avais de la sentimentalité envers les pratiquants, j'avais l'attachement de compter sur les autres, et je nourrissais du ressentiment. Je pensais avoir bien fait, mais pourquoi les pratiquants continuaient à se comporter de cette façon avec moi ?

Maître a dit :

"...La véritable amélioration vient de l'abandon, pas du gain ." (Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi 2002 à Philadelphie, U.S.A.)

"Autrement dit, ce que vous perdez est quelque chose de mauvais. Donc, vous pouvez retourner à votre vraie nature originelle. Alors qu'avez vous gagné ? L'amélioration de votre niveau, et finalement l'obtention du fruit juste et l'accomplissement de la cultivation, résolvant le problème fondamental. (iZhuan Falun traduit de l'anglais)

En réalisant cela, j'ai été capable de lâcher mon attachement et de me calmer. Je peux maintenant atteindre à nouveau la tranquillité et mon état d'esprit s'est amélioré.

Je ferais de mon mieux pour ouvrir mon cœur aux autres pratiquants, me focaliser sur leur bon côté et non sur leurs insuffisances, je ne blâmerai plus les autres. Je ferais bien, corrigerais mes manières de faire et m'efforcerai d'être un véritable pratiquant.

Version chinoise disponible à http://minghui.ca/mh/articles/2010/10/6/230607.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les Editeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.