La propagande à l’intérieur de la Chine

Nous croyons que lorsque la vérité sur la persécution de Falun Gong en Chine sera totalement révélée, la persécution prendra fin, car le monde ne pourra simplement pas le tolérer. Que les dirigeants communistes en Chine se soient donnés tant de mal pour dissimuler leurs actions depuis 1999 indique qu’ils le pensent aussi.

À cette fin, l'article qui suit s'intègre dans une série spéciale visant à révéler plus complètement la persécution de Falun Gong en Chine sous tous ses aspects et en faire la chronique. Nous invitons nos lecteurs à prêter attention ce mois-ci, au quotidien, à d'autres articles documentant les crimes contre l'humanité commis par le Parti communiste chinois au cours des onze dernières années de la persécution de Falun Gong

Vue d’ensemble de la persécution
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/51883.html)
Questions fréquemment posées à propos de la persécution ”
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/51923.html)
Une chronologie de la persécution
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/51896.html)
Origines de la persécution du Falun Gong en Chine
http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52086.html
Individus clés dans la persécution du Falun Gong
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/51958.html)
Vue d'ensemble du prélèvement forcé d'organes
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/51952.html)
Dix faits importants que vous devriez savoir au sujet des Jeux olympiques de Beijing et du Falun Gong
( http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52052.html
Violation des traités Internationaux
http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52054.html
Persécution: Meurtres
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/51935.html)
Torture physique
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/51982.html)
Torture psychiatrique
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/51982.html)
Violences psychologiques
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52000.html)
Viol et agression sexuelle
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52002.html)
Le rôle du système d’implication de la Chine dans la persécution du Falun Gong
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/51957.html)
Emprisonnement arbitraire et asservissement
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52023.html)
Dénuement
http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52024.html
Le Bureau 610
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52022.html)
Persécution sur le lieu de travail et à l’école
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52040.html)
Violations des lois chinoises
(http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52039.html)
Complicité du système judiciaire de la Chine
( http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52053.html)
Violation des traités Internationaux
http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52054.html
Contrôle des medias chinois
( fr.clearharmony.net/articles/201007/52063.html
Procès dans le monde
( http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52062.html
Censure
http://fr.clearharmony.net/articles/201007/52087.html

**********

L’agence d’informations Xinhua – porte-parole officiel du gouvernement du Parti communiste chinois (PCC) – a eu un rare, si ce n'est saisissant, moment de franchise en juillet 1999, quatre jours après le début de la répression du Falun Gong.

" En fait, le soi-disant principe ‘authenticité, bonté et tolérance’ prêché par Li Hongzhi [fondateur du Falun Gong] " a fièrement déclaré Xinhua, n’a rien de commun avec le progrès socialiste éthique et culturel que nous luttons pour réaliser. " En particulier la partie " vérité ".

Comme dans chaque génocide du vingtième siècle, une campagne de haine aux gigantesques proportions a été au cœur de la persécution du Falun Gong. "Pékin a intensifié la campagne jusqu’à son comble, bombardant les citoyens avec une vieille guerre de propagande de style communiste.", rapportait The Wall Street Journal (Ian Johnson, « La guerre de la Chine contre Falun Dafa ouvre un nouveau champ de bataille : les écoles primaires ," 13 février 2001).

Le bombardement, qui a continué sous diverses formes pendant prés d’une décennie, a débuté le 22 juillet 1999 ; jour où le Falun Gong a été officiellement interdit en Chine. Sous la direction du bien-nommé Ministère de la propagande, la télévision dirigée par l’état a immédiatement lancé des marathons de désinformation, diffusant de soi-disant " exposés " sur le groupe de méditation, 24 heures sur 24.

Pour ne pas être en reste, les stations radio ont inondé les ondes de la rhétorique officielle du gouvernement dénonçant le groupe. Les journaux dirigés par l’état ont condamné le Falun Gong par des bravades non vérifiées, à la suite du Quotidien du peuple du PCC, qui a publié 347 stupéfiants " articles "sur le groupe– en un mois.

Avec le temps, le PCC a étendu la portée de sa propagande, érigeant des panneaux d’affichage, sortant des livres comiques, imprimant des affiches, et produisant des films, une série TV et même des pièces de théâtre.

Clive Ansley, Esq., un célèbre avocat qui a pratiqué et enseigné en Chine pendant 14 ans, y résidait à l'époque. Il a décrit le barrage des média comme " la campagne de haine aggravée, et totalement injustifiée, la plus extrême que j’ai jamais vue. » (affidavit)

Un trait commun de cette propagande est sa nature caustique, nourrissant la méfiance, la discrimination et la haine, créant finalement un environnement dans lequel une violence autrement inconcevable a pu être justifiée. À travers une combinaison d’insultes, de grossières déformations et de tactiques pour faire peur, la rhétorique du Parti cherche à déshumaniser ceux qui pratiquent le Falun Gong, les qualifiant communément de " membres d’un culte pervers. "

Par exemple, le 2 juillet 2002, Xinhua a publié une histoire intitulée " 16 mendiants empoisonnés : le suspect est un membre de Falun Gong. " En même temps, davantage de rapports détaillés du journal local de Zhejiang, où s’est déroulé l’incident, ne mentionnaient pas du tout le Falun Gong, et déclaraient que l'affaire n’avait pas encore été élucidée. Néanmoins, la version Xinhua de l’histoire a circulé dans les journaux à travers toute la Chine et même été reprise par les services télégraphiques à l'étranger. (http://www.faluninfo.net/Compassion5/ratpoison.htm).

Falun Gong a été le bouc émissaire de tous les maux de la Chine – de la pauvreté à la " superstition." Un certain nombre d'articles rédigés par le gouvernement lançaient des appels au nationalisme tout en essayant de lier, bien que maladroitement, Falun Gong aux "forces étrangères anti-Chine. "

La campagne de propagande est un supplément à la violence détaillée partout ailleurs sur ce site. " La violence pure ne fonctionne pas. Une simple "étude" [forcée] ne fonctionne pas non plus " a expliqué un conseiller du PCC au Washington Post. " Et rien de ceci n’aurait fonctionné si la propagande n’avait pas commencé à changer la façon de penser du grand public. Vous avez besoin des trois. " (article).

* * *

En 2003, Ferdinand Nahimama et Hassan Ngeze ont été déclarés coupable et condamnés à la prison à vie pour incitation à la haine qui a déclenché le génocide du Rwanda en 1994. " Sans arme à feu ni machette vous avez causé les morts de milliers de civils innocents, " a déclaré le juge. Les médias chinois et les fonctionnaires de la propagande ont été déjà été poursuivis à l’étranger pour incitation au génocide (http://grandtrial.org/English/overview_of_legal_cases.htm).

La campagne de propagande n’a pas été limitée aux medias dirigés par la RPC, mais s'est répandue à l’étranger, au point où des non-chinois ont répercuté l'étiquette donnée par le Parti au Falun Gong sans en connaitre l’origine. La propagande du PCC, s'est elle aussi glissée dans la couverture du Falun Gong par les médias occidentaux et certains experts académiques, sans la moindre remise en question (Voir : " Loin des projecteurs des médias" analyse).

Le plus important exemple d’un seul élément de propagande ayant réussi à générer beaucoup de haine contre le Falun Gong à l'intérieur de la Chine et de scepticisme à l’étranger, est celui de la soi-disant " auto-immolation. " Ceci en dépit du fait que l’incident ait été dénoncé comme vraisemblablement mis en scène par le PCC (vidéo primée et analyse)

Cependant, les principaux canaux pour cette propagande à la fois en Chine et à l’étranger – l’agence d’information Xinhua et la Télévision Centrale de Chine – sont aujourd'hui internationalement plus importants que jamais, grâce aux contrats des conglomérats de médias avec les porte-paroles autoproclamés du Parti.


Traduit de l'anglais de :
http://faluninfo.net/print/233/

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.