Un fonctionnaire de la Dynastie Qing s'est souvenu de ses réincarnations

Drapeau de la Dynastie Qing


Les athées pensent, "Un homme meurt tout comme une lampe s'éteint." Je pense que ce point de vue est faux. L'être véritable ne disparaît pas lorsque le corps meurt. Nos ancêtres croyaient que la réincarnation et la rétribution existaient réellement. On reçoit une rétribution lorsque l'on commet une mauvaise action. Je voudrais vous raconter une histoire vraie, selon un livre écrit durant la période de la Dynastie Qing au sujet d'une personne qui avait connu de nombreuses réincarnations.


Durant la Dynastie Qing, un fonctionnaire du Shanxi nommé Gu s'est souvenu de ses réincarnations. Il s'est rappelé qu'il était un enseignant pauvre vivant dans un temple durant sa première vie. Une fois, il a vu les moines ranger l'argent qu'ils avaient reçu de leur quête sous les cendres d'un poêle. C'était comme disaient les anciens, "La faim et le froid incitent au vol." Il a ainsi volé l'argent des moines. Il mourut quelques jours plus tard avant même de pouvoir dépenser l'argent. Son esprit sortit de son corps au moment de sa mort. Une vieille dame vint le chercher. Alors qu'ils passaient devant un feu, la vieille dame le jeta soudainement dedans.


Lorsqu'il se réveilla, il se trouvait dans un enclos pour les ânes. Se regardant, il vit qu'il était devenu un jeune ânon, et qu'il était dans le temple où il avait une fois volé l'argent. Il savait qu'il était en train de subir la rétribution pour avoir volé l'argent. Lorsque l'âne grandit un peu, il commença à faire des corvées dans le temple. C'était un travail fatiguantet ardu. Quelques fois, il pensait à se suicider en sautant dans un ravin pour mettre fin à ses souffrances, mais il savait que le mal engendrait une rétribution. S'il ne remboursait pas ses dettes et mourrait, il souffrirait encore dans sa prochaine vie et la souffrance continuerait. En plus de cela, Dieu le punirait pour avoir commis un suicide et il souffrirait encore plus. Il continua donc à travailler dans le temple en espérant qu'un jour il aurait remboursé ses dettes. Après huit ans, l'âne mourut de fatigue au travail. Son esprit sortit de l'âne. Il rencontra une nouvelle fois la vieille dame.


Cette fois-ci, la vieille dame l'amena sur le bord d'un étang et le jeta dedans. Il se sentit régénéré cette fois-ci. Il réalisa qu'il était devenu un bébé. Rempli de joie, il commença à dire "Je suis finalement devenu à nouveau un être humain." Les gens ébahis en entendant un nouveau-né parler pensèrent que c'était un démon et le noyèrent.


Il se réincarna une nouvelle fois en être humain et naquit dans la famille Gu. Il eut peur qu'on le noie une nouvelle fois, alors il ne parla pas. Les gens pensèrent alors qu'il était muet. Lorsqu'il eut quelques années, il vit un enfant du même village revenir d'une école privée. Il prit alors un livre à l'enfant pour le lire, ayant été professeur pendant sa première vie. Il dit à l'enfant, "Tu es trop vieux pour lire ce livre d'école élémentaire." L'enfant fut si surpris qu'il dit aux autres que l'enfant muet de la famille Gu pouvait lire et parler. Ses parents commencèrent à lui poser de nombreuses questions approfondies. Il leur parla de ses vies antérieures. Ses parents engagèrent alors un professeur particulier pour l'enseigner. Il réussit l'examen du service civil impérial dans sa jeunesse et devint fonctionnaire.


Si l'on en croit cette annale historique, le bien est finalement récompensé par le bien, et le mal puni.


Version chinoise disponible à : http://www.zhengjian.org/zj/articles/2009/8/28/61326.html
 

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.